AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GoldenEye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diog
Rerorerorerorero~
Rerorerorerorero~
avatar

Messages : 1089
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 22

MessageSujet: GoldenEye   Lun 15 Oct - 19:00


Sorti en 1995 après Permis de tuer, Goleneye est le 17eme film de la série James Bond et introduit ici un nouvel acteur pour incarner l'agent secret britannique - exit Timothy Dalton et son air de thug guy, voici Pierce Brosnan, le plus beau gosse de tout les beaux gosses de tout l'univers. On est alors quelques années avant l'an 2000, et il ne faut pas s'étonner si pour de nombreuses personnes de la génération Y James Bond c'est surtout Brosnan - Pierce et sa dégaine de lover, Brosnan qui a même un excellent doubleur pour sa VF : l'homme parfait en tout point qu'on retrouvera dans 4 films avant qu'il ne laisse sa place à Daniel Craig. Et sa première apparition n'est pas anodine : Goldeneye, réalisé par Martin Campbell à qui on ne doit finalement pas grand chose est le premier film produit après la chute de l'URSS, et cela conduit évidemment à de nombreux changements - est-ce que ça veut dire que pour autant les méchants communistes ont disparu ? Heureusement non, et c'est bien pour ça qu'on a affaire à un des meilleurs films de la saga, mêlant parfaitement modernité et ce coté kitsch si propre à l'espion anglais.


Tank! Tank! Tank! bientôt sur Wii U

La guerre froide appartient au passé (avec des michtonneuses qui se dandinent sur des statues de Staline dans le générique de début), et comme le dit M (qui cette fois ci aura le droit de mettre en valeur son nouvel utérus incarné par Judi Dench), James Bond n'aurait plus sa place dans ce nouvel ordre mondial. Mais est-ce que le monde peut vraiment se passer de lui ? Faisant fi du bon sens et des dynamiques politiques, l'intrigue de GoldenEye fait la part belle aux méchants russes en uniformes caca d'oie et lisseré rouge en mettant en scène vol d'un satellite espion par le général Ourumov et sa belle bande de sbires au noms parfaitement imprononçables - et derrière tout ça l'ombre d'un terroriste, Janus, plane autour de cette histoire aux allures disproportionnées. James Bond aussi a bien changé et même si on retrouve quelques restes du punch brutal Timothy-Daltonien (qui est aussi souriant que Roger Moore est abstiné sexuel) des précédents films, Brosnan est tout de même bien plus léger, bien plus beau gosse avec ses répliques bien senties et ses vannes bien grasses. Une sorte de renouveau, un peu comme Goldfinger (big up Weldar) avait défini les bases du James Bond des années du conflit américano-russe, ici Brosnan incarne le James Bond que tout les gosses de la génération 90/2000 connaitront. Bientot il faudra oublier les méchants russes et délocaliser les méchants un peu plus vers le moyen-orient mais on a le temps avant ça.


On parie combien

Pffff il y arrivera jamais va te faire donner et

JE SUIS DANS LE CUL

Mais est-ce que tout ça, ça marche ? Encore aujourd'hui, les effets spéciaux du film forcent le respect et certaines scènes sortent indéniablement du lot : le rattrapage d'un avion au vol en moto (il faut le voir), Bond qui met St.Petersbourg sens dessus dessous en volant un tank de l'armée rouge, le combat final tout aussi excellent et tout ça servit avec une réalisation aux petits oignons. Le plaisir est aussi bon pour les yeux que pour les oreilles avec le très bon thème du film interprété par Tina Turner et le français Eric Serra qui s'occupe de la bande-son du film histoire de profiter au maximum de ce premier film avec Brosnan qui s'en sort extrêmement bien, comme tout les acteurs - mention spéciale à Judi Dench qui joue à merveille son rôle de M, toujours là pour faire remarquer à Bond qu'il n'est qu'un vilain misogyne.


Y a même du BAISE jump douche1

Au final, GoldenEye est un excellent film de transition vers un renouveau de la saga - entre modernité et préservation de l'essence de la saga, c'est avec joie qu'on suit cette aventure de Brosnan, avec un personnage de Bond plus fragile et vulnérable qu'il ne le laisse paraitre, conflits d'intérêts et vieilles trahisons sur fond de méchant communisme et grosses scènes d'action : un des meilleurs films de l'espion britannique, parfaitement kitsch dans sa forme et profondément 007 dans son fond.


Oups trompé de version oups trompé de convo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 27
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: GoldenEye   Lun 15 Oct - 20:24

Cette surprise dans les critiques ciné de ce soir, merci Diog pour avoir émerveillé ma soirée (et bisous pour ma référence).

Tu as tout à fait raison d'expliquer que GoldenEye est un film important dans la saga James Bond. Il marque une forte montée dans la modernité en plus de ne plus s'inspirer (en général, c'était très librement) des romans originels.
On avance une nouvelle fois dans le renouvellement en posant de nouvelles bases qui suivront dans l'ère Pierce Brosnan : de l'exotisme, un peu de kitch, des James Bond girls, des méchants méchants qui ont de la gueule (à part Robert Caryle en terroriste émo) et pleins de boum badoum boum... et bien sûr, un nouvel acteur qui sera emblématique, Pierce Brosnan.

Bien que cet acteur ne soit pas mon préféré dans la saga, il incarne bien l'image de l'espion britannique dans la saga cinématographique (celui du roman, restera Daniel Craig qui correspond le plus à la définition de Ian Fleming) et GoldenEye sera mon préféré dans sa filmographie.
Je suis un peu déçu que Timothy Dalton n'est pas duré plus longtemps, car ses deux films apportaient une image plus sombre, violente et réaliste à la saga, mais il manquait un peu de charisme (un petit peu).


Comme un Goldfinger (coucou Diog), ce film ouvre une nouvelle marche dans la série. S'il n'a fait que deux James Bond, Martin Campbell aura toujours apporté un renouvellement dans la saga, le second étant Casino Royal.


Bonne review Diogo et n'oublies pas de dire que Xenia Onatopp est toujours au top.
génial1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendöh srx1
I never asked for indie gaming
I never asked for indie gaming
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: GoldenEye   Lun 15 Oct - 21:56

Tiens ça me donne envie de me matter tout les Bond prin2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: GoldenEye   Lun 22 Oct - 1:50

Décidément, tout le monde se met à parler de James Bond.

C'est rigolo que les deux reviews de ces films que l'on a se trouvent à des épisodes charnières, je savais pas que GoldenEye en était un particulièrement. En tout cas, ta review se justifie pleinement juste pour le passage historique qui est vraiment cool!

Spoiler:
 

Tu sais faire des reviews totalement délirantes mais aussi des trucs extrêmement sérieux. (J'ai explosé de rire à Tank! Tank! Tank!) Là cette review est l'une des rares où tu mélanges assez les deux styles (même si le style sérieux est prédominant) avec Portal 2. Et ça marche vraiment bien!
Même si la réflexion est pas aussi poussé qu'un Weldar (Mais toi tu spoiles rien... Mais genre pour le coup VRAIMENT rien moai1), j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ça, et c'est vrai que ça donne envie de les revoir.
Très bonne review Diogo!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 27
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: GoldenEye   Dim 28 Oct - 12:18

Hagane =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GoldenEye   

Revenir en haut Aller en bas
 
GoldenEye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goldeneye Wii
» Bon anniversaire Goldeneye!
» Goldeneye 64 - Blister dur
» [N64] GoldenEye 007
» [N64] GoldenEye 007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: