AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intermonde Daily : Chronique du néant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:08

Je reposte ces histoires, après tout, je les aime toujours et je compte encore les continuer! (Et puis avec un peu de chance un nouveau venu les lira et me dira ce qu'il en pense moai1 )

Je me suis mis à écrire des petits textes sans prétentions sur l'univers de mon jeux Worlds Stricker.
Les héros ne sont pas les mêmes, les personnages non plus.
C'est juste des petites nouvelles écrites comme ça.

Pour l'instant, c'est pas fabuleux mais qui sait, peut être qu'à un chapitre prochain, je trouverais de meilleurs idées.

Introduction (piqué de mon topic Worlds Stricker)

Ne vous êtes vous jamais demandé où se situait le monde de Mario? Celui de Spirou? Celui de James Bond? Par les livres, les arts ou par votre propre imagination, vous voyez chaque jour des choses provenant de monde qui n'existe pas.
Qui n'existe pas? En est-on bien sûr?

Non! Comment pourrait-on songer et se souvenir de choses qui n'existent pas?
Tout ce qui vous pouvez lire, regarder, jouer ou imaginer constitue un monde à part entière parallèle au votre. Imaginez alors le nombre impressionnant de monde que cela constitue! Des mondes instables, des mondes à demi fait, des mondes abandonnés, des mondes puissants.
Ces mondes à l'état naturel ne peuvent que courir droit à la catastrophe, si deux mondes commencent à interagir trop l'un avec l'autre, cela donne un Worlds Stricker.

Un Worlds Stricker peut avoir des effets très différent selon les situations, il est décrit par les scientifiques comme un « rejet » de la part du monde, certains illuminé parlent même d'un « système d'autodéfense » du monde. La personnalisation des mondes et par ailleurs une thèse de moins en moins rejeté par les scientifiques.

Quoiqu'il en soit, le Worlds Stricker se présente souvent comme une énorme explosion que personne ou presque n'a réussi à arrêter. D'autres effets peuvent survenir allant de la totale modification du monde voir la fusion entre les deux mondes qui entre en collision.

Il va de soi qu'une organisation puissante devait s'occuper de la protection des mondes contre ce danger, c'est ainsi que naquirent les agences Intermonde.

Depuis quand les agences Intermonde sont là? Personne ne le sait, elles ont les moyens pour se déplacer entre l'espace, le temps et les mondes, ils ont eu donc le pouvoir de s'installer dès l'aube des temps jusqu'à sa fin.

On peut donc dire que les agences Intermonde sont là depuis toujours.


Chapitre 1
L'homme né du néant


L'agence Intermonde... Lieu entre les lieux, monde entre les mondes, temps entre les temps.
Tout le monde s'accorde à dire que les agences Intermonde, de part la diversité de leur population provenant d'univers particulièrement différents et de part les évènements improbables quotidien qui s'y trame sont invivable.
Échapper à ce désordre constant et quotidien est un rêve pour la plupart des habitants du village autour de chaque agence Intermonde.

Les habitants peuvent être des réfugiés de mondes détruits, des employés des agences voire la famille d'agents Intermonde... Au fur et à mesure qu'une agence Intermonde est vieille, de plus en plus de monde finissent par vivre dans la cité la rendant encore plus bruyante qu' auparavant.
Sans doute à cause de cela, les habitants des agences Intermonde sont généralement bon vivant et ne se laisse pas facilement impressionner.

Aujourd'hui par exemple, l'agence Intermonde se fait assaillir par les unités spéciales d'une agence Intermonde rivale, celle du général Worker et personne ne semble particulièrement troublé par la nouvelle.

Il faut dire qu'il y' a en moyenne une attaque tout les deux jours dans une agence Intermonde et 70% d'entre elle ne parviennent même pas à percer le système de défense de l'agence... Et nous ne parlons même pas des attaquants qui n'arrivent même pas à ne serait-ce que repérer géographiquement l'agence!

Les agences Intermonde ont accès à la technologie de chaque monde existant, chaque fantasme humain leur est possible, autant dire que seul l'innovation et l'imagination empêchent la création de nouvelles technologie et de nouvelles tactiques de défense... Et bien sûr d'attaque.

On dit que à présent 1% des attaques menées contre une agence parviennent à pénétrer dans le lieu lui même... Ce qui correspond tout de même à à peu près une fois tout les 6 mois environ...

En ce cas, les habitants ne paniquent pas et rejoignent tranquillement les abris prévus à cet effet.
Les agents Intermonde disponibles prennent alors part au combat... Ou encore se cache... C'est selon le système de défense de la base...

"Où se trouve le bureau de ton chef! REPOND!" cria le général Worker sur Illian

Le système de défense de cette agence est simple : Ne pas combattre et laisser les ennemis s'enfoncer dans les méandre de l'illusion mise en place par des dispositifs installés dans le bureau même du chef.
Une idée géniale non?

À cause de cette illusion, les ennemis ne peuvent trouver le bureau du chef et ne peuvent donc tenir en échec la base.
Le petit défaut est que l'illusion prend aussi sur les habitants des agences, ceux ci sont donc endormis par une sirène spéciale prenant directement au cerveau.

Un humain normal ne peut y résister et s'endort, l'illusion les rends transparent et aussi inconsistant. Un agent Intermonde a déjà plus de mal à se laisser endormir, c'est pourquoi il se réfugie dans un abri près du chef de l'agence.

Enfin, en théorie...
Illian est agent Intermonde et n'est pas allé se réfugier.
L'idée ne lui est même pas passé par la tête, depuis aussi longtemps qu'il s'en souvienne, il a toujours été ainsi... Vide

Le général percevait bien ce regard vide mais par pour autant mort dans les yeux de cet homme, il savait qu'il était probablement inutile de lui crier dessus, l'intimider voire de le torturer... Seulement, il était la seule chose qui pouvait lui permettre de gagner cette bataille dans ce monde d'illusion et d'incohérence dans lequel les dispositifs de défense de l'agence l'avait plongé, lui et ses hommes.

"Inutile général, je ne saurais même pas dire si cet homme est réellement mort ou vivant!
-Il est vivant, je le sens... Mais plus pour longtemps!"

Le général fit jaillir de l'énergie et avec son index, se mit à sculpter un pistolet et le pointa vers Illian qui se releva péniblement.

Le général tira alors, Illian vit la balle de psyché arriver sur lui et se dit soudainement :
"Ah oui! C'est vrai! Je ne veux pas mourir..."

Un trou noir apparu sur le corps de Illian, ce qui engloutit la balle..
Le général se mit alors a tirer à une vitesse s'approchant fortement de la vitesse de la lumière... Rien n'y fit, Illian ne reçu pas le moindre dégât. Il ne reçut pas la balle du tout par ailleurs...

"Un pouvoir contrôlant le néant?"
Le général avait affronté pire que ça durant sa carrière, Illian le savait, le général n'allait pas tarder à trouver une contre attaque contre son étrange pouvoir c'est pourquoi l'agent Intermonde se préparait sereinement à mourir quant un souffle frais se fit sentir derrière lui.

Le général stoppa son attaque et fut surpris par la fraicheur de l'air tout d'un coup.
Il connaissait le chef cette agence, jamais il n'aurait sacrifié l'un de ces hommes même une loque telle que Illian!
Savoir cela était une garantie pour lui de ne pas avoir de mauvaises surprises du genre bombe atomique.

Ainsi ne se méfia-t-il pas plus que ça.
Illian étendit alors les bras et changea alors l'air extrêmement froid venant de derrière lui et passant au travers de son corps en air extrêmement chaud.

La différence de température engrangea une immense dépression ce qui amena la formation d'un immense cyclone horizontal.

Surpris le général et la plupart de ses hommes se firent emporter vers la sortie de l'agence en lâchant un juron.
On entendit un claquement et l'agence reprit son air normal aussi soudainement que si quelqu'un avait allumé la lumière.

Une troupe d'agence Intermonde débarqua alors pour se battre contre les membres de l'escouade du général restant.

Illian ne s'en mêla pas, il n'était pas un combattant, son pouvoir lui permettait de faire le vide autour de lui ou sur lui. Il avait également réussi à apprendre comment transformer une chose en son contraire... Le "contraire" d'une chose étant quelque chose dépendant de l'interprétation de Illian.

Cela a beau être impressionnant, cela reste moins pratique qu'une simple épée ou un pistolet pour se battre... Si le chef de l'agence Intermonde n'avait pas détraqué le temps pour lui envoyer de l'air froid, il ne s'en serait probablement pas sortis. Enfin, comme le combat ne l'intéresse de toute façon pas, il préfère rester au milieu du champs de bataille aidant plus ou moins à l'évacuation des habitants de l'agence.





"On peut dire que tu nous en fait du soucis!!" Le chef de l'agence Chamé sorti d'on ne sait où pour s'adresser à Illian
"Je suis désolé fit l'intéressé avec le même ton qu'il aurait utilisé pour donner l'heure
-Cours élémentaire de première année des écoles de premier âge : Quant il y'a la sirène rouge clignote et qui dit que l'on doit se réfugier... ON LE FAIT! Ô_Ô "
-Je comprends
-Pourquoi ne peux tu pas faire simplement attention à ce genre de détail!
-Je ne sais pas, je suis désolé.
-..."
Le chef d'agence fit la moue...
"Tu es vraiment irrécupérable!
-Je ferais tout pour m'améliorer
-Sais tu que cette bataille que tu as engrangé peut donner la mort à plusieurs de nos agents? Tu y as réfléchis à cela?
-Pas vraiment, je suis désolé.
-Avoir la tête vide ne t'autorise pas à être aussi tête en l'air!
-Je comprends.
-Les chaussettes de l'archiduchesse sont elles sèches archi-sèches?
-Je ne sais pas
-Est-ce que tu m'écoutes au moins?
-Parfaitement..."
Le chef soupira....
"Tu es vraiment de pire en pire dès que tu es en congé! Et moi qui croyait que trop de travail risquait de réduire tes performances! Regarde ce que tu fais de tes vacances! Tu restes assis sur ce banc du matin au soir. Tu passes même ta nuit là! C'est à peine si tu t'en vas pour manger ou aller au toilette! Mais que fais tu donc?
-Je regardais cette fleur de cet arbre éclore...
-Hein?
-J'ai vu naitre cette fleur étant bourgeon, je voulais la voir vivre jusqu'à ce qu'elle fane et meurt.
-...
-Ainsi, moi qui suis si vide, j'aurais au moins en moi, le souvenir de la vie entière d'une fleur dans mon cœur...
-...
-...
-Et... Ça te dérange si je te donne une mission?
-Non.
-Et cette fleur?
-J'aurais au moins observé la moitié de sa vie.
-Bon... Je te donne une mission facile, tu sais bien, le genre de mission qui consiste à trouver une faille Intermonde quelque part dans un monde. Ça te donnera l'occasion de visiter.
-Merci"

Malgré le vide en lui, Illian aimait vraiment visiter les mondes. Il lui arrivait souvent de finir ses missions extrêmement tôt pour pouvoir contempler le monde dans lequel il était tombé.
Que ce soit la vie des habitants, ou l'horreur de la guerre, les paysages magnifiques ou la désolation.

Illian prenait tout cela et se contentait de regarder.
Simplement en l'observant, il était cependant difficile de deviner que cela pouvait lui faire plaisir tant son visage était neutre.
Le chef de l'agence, Chamé (à prononcer comme "Kamé"), était parfaitement au courant de ces virées plutôt illicites.
Il laissait cependant couler comme si il n'avait rien vu, cette activité était la seule qui rendait Illian un tant soit peu "humain", le chef craignait que Illian puisse perdre son humanité si on lui interdisait ses petites visites touristiques.
L'équilibre mental des agents Intermondes est l'une des plus grosses préoccupation de chaque chef... Ce doit être l'une des choses les plus dures à gérer puisque les agents Intermonde sont rarement des "types normaux"...


Dernière édition par Haganeren le Mer 2 Fév - 22:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:08

Chapitre 2
Bête solitaire

Illian s'assit sur un morceau de tuyau brisé et contempla l'explosion de la machine.
Une main géante atterrit près de lui.
Elle se releva et agressa verbalement l'agent Intermonde :
"T... T.. .TOI! Comment as-tu osé t'en prendre à mon chef d'œuvre de machine infernale!
-...."

La main géante était Méchante Bebette, une drôle de créature possédant le pouvoir de mettre au point des machines toujours plus complexe en un rien de temps. Il ressemblait à une main humaine géante marchant sur le bout de ses doigts.
Il s'est depuis longtemps dressé contre les agences Intermonde qui avait cassé, une de ses précieuses machines.
Alors, il construit une machine pour attaquer le coupable... Qui finit généralement détruite aussi...
Alors il construit une autre machine pour attaquer le coupable... Qui finit généralement détruite à son tour.
Une ronde sans fin qui maintenait un peu de cohérence dans l'existence chaotique de ce drôle de personnage

Méchante Bebette se précipita sur les débris de sa dernière invention détruite par Illian et improvisa un bazooka d'une taille si grande qu'il en devenait ridicule.
Évidemment le missile du bazooka fut aspiré par un trou noir en provenance de Illian, il ne bougea même pas...
Après un bon nombre de tentative toutes plus inutiles les unes que les autres. Méchante Bebette relâcha sa garde et s'allongea, ses 5 doigts écartés sur le sol métallique de sa base secrète.

"Tu pourrais au moins riposter...
-...
-Tu m'attaquais bien tout à l'heure! Pourquoi plus maintenant?
-Parce que j'ai finis ma mission... Maintenant, je prends mon temps pour observer le monde...
-Ta mission? La faille Intermonde que j'exploitais pour mettre à jour mon plan diabolique?
-C'est cela...
-Tu n'observes pas le monde là... Mais ma base...
-Cela n'en reste pas moins intéressant."

Et c'était vrai! Il est difficile de concevoir la vitesse avec lequel Méchante Bebette en partant de rien, pouvait construire une base aussi caché et impressionnante!
Au delà des tapis roulant brisés qui, il y'a deux heures encore, permettait la construction de robot de combat, des piliers de granit soutenait la gigantesque construction caché dans le sol du monde dans lequel Illian a été envoyé.

Méchante Bebette ressentait un peu de fierté... C'est pas tout les jours que l'un de ses ennemis admirait son travail!
"Oh!... N'est-ce... N'est-ce pas!
-...
-Le plus dur vois tu, c'est de faire avec les matériaux du bord. j'ai du faire les roues en bois de ce tapis roulant avec les arbres de la forêts situé non loin de là. J'ai dû utilisé les matériaux de ce monde pour construire tout cette base sauf pour l'électronique de mes machines demandant des outils et métaux spécifiques!
-Je vois"
Illian ne paraissait pas particulièrement intéressé mais Méchante Bebette pris ça pour de l'admiration envers sa base. Il regarda dans la même direction qu'Illian.
"Mais! tu regardes la partie de ma machine totalement démolie!
-Oui, cela brule plutôt bien non?"
Méchante Bebette se mit aussitôt en rogne mais le manque de réaction du parti adverse le contraint à seulement lui crier dessus.
"Eh! Est-ce que tu sais quelle peine je ressens pour chacune de mes machines au moins?!!!"
Illian regarda pour la première fois son adversaire et lui fit "non" de la tête.

"Tsss.. C'est vraiment pas simple de vivre ainsi, le seul de son espèces à des mondes à la ronde... On vit dans une solitude constante...
-...."
Méchante Bebette se releva, furieux!
"Tout ce que je voulais, c'était construire des machines pour me tenir compagnie! Pourquoi ne peux-tu pas comprendre cela?
-Je comprends...
-..."
La main géante était loin d'être convaincu.
"Bah... De toute façon, je n'aimais pas cette base.
-?
-Elle était trop grande... Et ces murs trop spacieux. J'ai mal dimensionné cet endroit et j'ai dû creusé plus que nécessaire. Au final, mes machines ont pris beaucoup moins d'espace que prévu.
-Et ce n'est pas bien.
-Non... J'ai horreur d'entendre ma voix résonner lorsque je parle seul dans ma base... J'ai l'impression que je suis encore plus seul qu'auparavant."

Illian avait effectivement remarqué que cette base secrète faisait beaucoup de bruit... Un peu trop à son gout et que beaucoup de ce bruit provenait de radio avec un cassette pré enregistré dessus.
"-Je comprends...
-Tu es un drôle d'agent Intermonde toi, bon allez, il faut que je fasse exploser ma base, question d'habitude tu vois. Normalement, les agents s'en chargent eux même!"

Méchante Bebette s'en alla alors vers son panneau de contrôle défoncé où se maintenait encore un bouton rouge. L'alerte fut donné et Méchante Bebette fit au revoir à son adversaire avant de s'échapper via un passage secret.

Illian était absorbé par la lumière rouge provenant de l'ampoule en face de lui... Il n'aurait su dire pourquoi, mais il lui rappelait son chef.
Il le revoit encore lui dire : "Cours élémentaire de première année des écoles de premier âge : Quant il y'a la sirène rouge clignote et qui dit que l'on doit se réfugier... ON LE FAIT! Ô_Ô "

Oh... Il s'en souvenait maintenant.

"30 secondes avant l'explosion de la base"

Lentement alors, il se dirigea vers la sortie avant que l'explosion ne le souffle


Dernière édition par Haganeren le Ven 27 Mai - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:08

Chapitre 3
De l'ignorance des carrefours du destin


"Allez! Rentre là dedans!"
La porte de la prison venait de s'ouvrir et une femme fut jetée dans la même geôle que Illian
La porte se referma.
"Peuh! Quel mauvais traitement, je ne suis pas assez idiote pour m'enfuir dans de telles circonstances"
La nouvelle venue observa Illian :
"Ce regard vide... Cela fait bien longtemps que tu es ici toi, non?
-...
-Tu ne sais plus parler depuis tout ce temps?"
Illian ne la regardait même pas.
"EH! Je te parle!"
Lentement, Illian détacha son regard du trou de souris qu'il s'amusait à observer. Dans ce monde, les souris avait un nez rouge! Cette singularité absorbait Illian, il pouvait voir la court que faisait le mâle à la femelle, en allumant légèrement son nez et en le faisant clignoter.
Illian ne pensait à rien durant ces moments de contemplation... Juste à la scène en elle même, ce qui fait qu'il était assez dur de le "réveiller".
Pour ainsi dire, c'est limite s'il venait de remarquer qu'il y'avait une nouvelle présence dans la pièce!
"Oui?
-Tu dormais les yeux ouverts?
-Non...
-Qu'importe! Tu as la chance de partager dès à présent ta geôle avec Renard, la célèbre voleuse!
Enfin, tu ne dois pas savoir qui je suis, vu le temps que tu as dû passer dans cette pièce humide.
-Je ne suis là que depuis hier.
-Vraiment? Avec ton regard j'aurais cru... Enfin je veux dire... Enfin qu'importe. Qu'as tu fait pour en arriver là?
-Je ne sais plus trop, il me semble que j'ai été accusé à tord à cause d'une explosion.
-Vraiment? C'était toi l'explosion gigantesque hier?
-Non...
-Et bien! Pour un mollusque tu fais du boulot impressionnant continua-t-elle sans l'écouter
-..."
Le silence s'installa.
"Avec une pareille explosion, tu n'es pas près de sortir d'ici, crois moi! Cela tombe bien, moi aussi! Il vaut mieux s'échapper de nous même, tu n'es pas d'accord?
-Si...
-Hum... Cette prison est une prison de transition, regarde moi ces grilles, il est particulièrement facile de pouvoir l'ouvrir du moment que l'on a un petit truc qui pourrait nous servir de clé... Mais ces rustres m'ont enlevé mes broches, Rha!
-Je comprends...
-Bref, il faut la clé... Je pourrais assommer le garde lorsqu'il passe mais il n'a pas l'air de l'av..."
Illian s'était levé et marcha sans se presser vers la serrure. Renard le regarda avec un air curieux.
L'agent Intermonde toucha à la serrure et produisit son contraire, la clé.
Voyant cette clé sortir de nulle part, Renard fut estomaqué.
"Co... Comment et quand as-tu volé cela?
-Avant que tu n'arrives"
Les mensonges de Illian nécessaire à sa couverture d'agent Intermonde passait toujours étonnamment bien. Il faut dire qu'il les raconte avec le même ton que d'habitude ce qui arrange les choses.
Les deux prisonniers s'enfuirent facilement de la prison... Renard connaissait manifestement l'endroit comme sa poche et la discrétion était le grand point fort de Illian.
Ils étaient déjà bien loin lorsque les gardes se rendirent compte qu'il n'y avait plus personne dans la cellule.

"Et bien! Tu es vraiment un drôle de type! fit Renard une fois loin de la prison
-...
-Tu parles pas beaucoup, mais tu as des compétences! Tu me plais bien tiens! Ne veux tu pas faire partie de notre équipe?"

Illian regardait autour de lui, l'architecture de la ville l'impressionnait toujours autant, le monde n'était pas très avancé technologiquement, les immeubles était de type XVIIe siècle mais la ville était monté sur un grand nombre d'étage. Une multitude de pont défiait la gravité et permettait à homme, véhicule ou bête de relier les différentes places de la ville.
Voici un monde qui a su très vite maitriser les lois de l'architecture.

"Tu réfléchis à ma proposition?"
Illian regarda à nouveau Renard, une nouvelle vie lui était offerte, il essaya de s'imaginer avec un coeur, avec des amis et une famille volant des objets de valeur avec une fraternité propre à ce monde. Une fraternité qu'il avait déjà pu observer.
Les voleurs ici s'apparentant plus à des "Robins de bois" ou "Chasseur de trésor" qu'à des cambrioleurs.

"N'as tu pas envie de voir les strates supérieurs de ce monde? Tu dois faire partie de ces gens subissant la dictature des riches des étages les plus haut sans même avoir réfléchis que cela n'était pas juste! Viens avec nous! Les voler est bien le meilleurs moyen que l'on a de les défier! « Reprendre nos biens » est même un terme plus approprié, il n'est pas mal de voler les voleurs non? insista-t-elle"
Cela l'amusait, Illian de voir cette jeune femme essayer de l'amadouer avec des arguments de ce monde... Lui qui se sentait si peu concerné par ce dernier.
"Je suppose... répondit il
-Viens avec moi. Oh! Nous ne sommes pas tant que cela, une dizaine pour le moment, mais fais moi confiance, on se fera un trou dans cette ville, on y deviendra célèbre, des héros, et... On arrangera les inégalités! Tu verras, avec tes capacités, ce sera d'autant plus facile!"

Les yeux de la jeune femme flamboyait, à cet instant précis, Renard semblait plus imposante, comme si elle était la maitresse de la cité, patronne des voleurs et dirigeante de la partie sombre de la ville...
Et cette personne si imposante lui tendait la main en signe d'amitié.
Face à cela, Illian sentit une chaleur emplir son cœur.

Un trou noir se forma alors dans son coeur chassant la chaleur qui l'emplissait.
Il était agent Intermonde, ce genre de tentation arrivait des fois dans le métier. Certains agents les suivaient et devenez soit des traitres à tuer, soit des personnes dont les souvenirs doivent être effacé afin qu'ils puissent profiter de leur nouvelle vie en toute quiétude.

Quant on y réfléchis, beaucoup d'agent Intermonde trouvent ainsi leur véritable voie, beaucoup d'agence Intermonde autorise la réinsertion dans un monde du moment que l'agent concerné accepte de voir ses souvenirs s'effacer.

Illian, lui, ne ressentait même plus cette douce chaleur qui le pénétrait quelques secondes plus tôt, le vide qui était en lui l'avait absorbée.

"Désolé fit il alors"
Déçue mais compréhensive, Renard lui fit Adieu puis Bonne chance avant de courir au devant de son destin en ce monde.
Illian se dit alors qu'il était temps d'annoncer que sa mission était complété à Chamé.


Dernière édition par Haganeren le Sam 28 Mai - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:08

Chapitre 4
La fille née dans le chaos

Une personne imaginant le chaos doit nécessairement voir ce qu'il y'a entre les mondes pour se faire une idée. C'est ce que Illian se dit en arrivant sur le terrain.

On dit qu'il n'y a pas de distance entre les mondes. Pas de distances comme le mètre ou le kilomètre. Les mondes s'étalent sur une dimension, voir plusieurs dimensions qui leur sont propres.
La théorie veut donc que, si on avance d'un pas dans un monde, on a en réalité frôlé une infinité de monde.
Les mondes serait donc situé au même endroit au niveau des trois premières dimension.

L'éminent scientifique Cépamoi. K. Torr a en effet trouvé qu'il existait un minuscule écartement entre chaque monde. Cet écartement se mesure en torr, une unité de mesure inventé par le scientifique lui même et qui tend vers l'infiniment petit.

Plus deux mondes sont écartés, plus le voyage est difficile entre eux.
Les seuls mondes dont l'éloignement correspond à 0 torr sont les mondes parallèles.

Tant que l'écartement entre deux mondes est aussi faible que quelques torr, tout vas bien.
Mais il arrive que les mondes s'écartent au cours du temps, allant jusqu'à quelques angströms (dix-millionièmes de millimètre) et là, une dimension parallèle peut se former, une sorte de "monde entre les monde".

Ce minuscule espace peut devenir si imposant (relativement) qu'il peut créer des failles interdimensionnelles avec les mondes qui lui sont voisins.
Des objets tombent fréquemment dans ces failles pour atteindre ce lieu.
On appelle cet espace, une "décharge entre mondes" parce que des tonnes d'objet provenant de monde différents s'y sont égaré.

C'est ici que Illian, accompagné pour une fois d'un équipier s'avançait à présent.. Enfin, flotter serait plus juste, il n'y a pas vraiment de terrain en "dur" dans un monde entre les mondes.

Ils se mirent au travail et commencèrent à effacer les différentes failles Intermonde.
"C'est qu'il y'en a un paquet!
-..."
Fred soupira, pourquoi devait il faire équipe avec Illian? Il savait bien que le chef tenait à faire tourner les équipes de temps à autre mais n'a-t-il donc pas compris que personne n'arrivait à tenir avec Illian? Son manque constant d'intérêt pour les choses et sa lenteur en cas d'urgence l'avait rangé dans les "agent Intermonde solo"... Il est même l'un des rares agents Intermonde à ne pas avoir de Surveilleur Intermonde!

"En tout cas... Il fait mieux son boulot que toi" lança son propre Surveilleur Intermonde, un scarabée placé sur son épaule.

Durant leurs missions, les agents Intermonde sont soumis à toute sorte de tentation, comme celle de défendre la veuve et l'orphelin, ou encore celle de vivre une histoire d'amour, voire plus simplement de tout détruire grâce à la puissance qu'ils ont pu acquérir.
Les Surveilleur Intermonde permettent de rapporter les faits et geste dangereux au chef de l'agence qui décidera du sort de l'agent selon les lois de l'agence.
Le simple fait que Illian puisse ne pas avoir de Surveilleur aussi longtemps (aucun n'a réellement réussi à le supporter au fait) prouve que le chef lui fait une entière confiance.

Mais il est vrai que Illian était impressionnant, il effaçait faille Intermonde par faille Intermonde avec une facilité déconcertante.
"Quel importance! fit Fred un peu vexé, c'est pas comme si notre travail devait être fait à toute vitesse!"

Une fois le travail effectué, Fred fit à Illian :
"Bon, on y va?"
Illian n'aimait pas travailler en équipe, il aurait bien voulu observer un peu cette décharge et ses partenaires ne lui en avait jamais laissé le temps.
Un petit cri cependant l'empêcha de répondre.

Les deux agents se retournèrent.
Sous leurs yeux, il y'avait une quantité impressionnante d'objet hétéroclites flottaient de ci,de là.
Il y'avait même un corps humain flottant, celui ci était atrocement mutilé par la pression qu'il existait en ce lieu.
Il n'est en effet pas donné à tout les humains de pouvoir marcher en toute sérénité entre les mondes.

Cependant, le cri-ou plutôt le pleurs continuait derrière une montagne de stylo bille tombé ici par on ne sait quel hasard.
"Un... Un bébé
-..."

De temps en temps, un être humain tombait dans une décharge entre monde, beaucoup n'y survivait pas d'ailleurs. Mais dans le cas contraire, les personnes étaient souvent ramené par des agents Intermonde et c'est avec ce genre de personne que la ville autour de l'agence s'agrandit.

"Nous devons le prendre fit d'abord Fred puis il eu un recul et se mit à grimacer d'horreur en voyant le visage du bébé"
Loin d'être difforme, les yeux du bébé étaient doré. Là n'était pas vraiment le problème, Fred sentait que le bébé pouvait lire en lui, pouvait lire dans son cœur, pouvait lire son dégout pour ce visage aux yeux d'or qui violait sans vergogne la moindre de ses pensées;
Illian avait aussi cette sensation... Mais il n'y avait rien à lire dans son cœur, ni affection, ni haine, rien.
Le bébé fit une moue bizarre mais tendit alors son petit bras vers Illian.
Celui ci sentit une chaleur envelopper son cœur, une chaleur immédiatement aspiré par le trou noir qui y régnait.
Il prit malgré tout le berceau dans ses bras et y lut le petit papier dessus : "Alecya"






"Un bébé? Et bien les gens jettent n'importe quoi de nos jours! fit Chamé avec désinvolture
-..."
Le regard du chef soutint quelques instants le regard de l'enfant.
"Capable de lire l'esprit des gens hein? Tu vas avoir du mal à trouver un orphelinat qui veut bien d'elle! Ce genre de personne est généralement détesté toute leur vie!
-Que dois-je faire?
-Ce que j'en sais! Ce qui tombe accidentellement dans les décharges Intermonde ne sont plus la propriété de personne, c'est dans la loi. Tu es le premier à l'avoir touché, félicitation, tu as gagné un beau bébé!
-...
-Je plaisante, en cherchant bien, tu devrais bien trouvé un orphelinat pour "personne particulière" dans son genre..."
Les yeux d'Illian s'attarda dans ceux d'Alecya, cette chaleur qui l'enveloppait de temps à autre revint alors...
"Est-ce qu'il y' aura le nécessaire pour bien s'occuper d'elle là bas?
-Pardon?"
Entendre Illian poser une question prouvant son attachement pour quelque chose était une première! Illian aussi s'étonnait de cela mais la chaleur qui l'avait poussé à poser cette question avait déjà disparu.
"Euh... Et bien je vais être honnête avec toi. Avec un tel don, elle risque d'avoir la vie extrêmement dur cette petite!"
Il se retourna vers Illian en plaisantant :
"Peut être qu'il n'y a que toi pour t'en occuper dans toute l'agence finalement!
-Je vois... Puis-je en faire ma partenaire de mission dans ce cas?
-Pardon?
-Puis-je en faire ma partenaire de mission dans ce cas?
-Mais, je plaisantais... Je suis sûr que..."

Vraiment, Illian n'était pas comme d'habitude... Enfin, il prenait toujours toute les blagues au pied de la lettre mais il fait clairement preuve d'une attitude qu'il n'avait jamais montré auparavant.
Chamé savait cependant qu'il lui suffisait de dire "Pas question" pour qu'Illian abandonne le bébé. Il était même sûr que si il lui demandait de la tuer sur le champs, il le ferait sans l'ombre d'une hésitation.
Ce n'était pas quelque chose que Chamé appréciait réellement, il a finit par être assez attaché par Illian et souhaitait réellement le voir plus jovial, il savait qu'il n'était pas entièrement vide dans le fond et que seul sa malédiction aspirait tout ses sentiments.
Peut être serait-ce un bon moyen pour venir à bout de ce sort?

"Et bien, je suppose qu'une fois qu'elle aura passé les tests de pressurisation... (1) Elle pourrait devenir un ersatz de Surveilleuse Intermonde, en attendant qu'elle apprenne à parler je veux dire.
-Je vois
-Mais euh... Tu es sûr de pouvoir t'en occuper? Même hors de mission je veux dire"
Illian était un excellent agent Intermonde doté de pouvoir extrêmement puissant, sans nul doute qu'il pouvait s'occuper de ses missions tout en la protégeant
-On m'a expliqué comment la nourrir, la changer et s'occuper d'elle au quotidien."
"Et de l'amour? Sais tu comment lui en donner?" failli lui demande Chamé mais il savait qu'Ilian ne lui fournirait aucune réponse satisfaisante.

Au moment où Illian, le landau dans ses bras sortait de la salle, Chamé posa une question :
"Je me demandais juste... Et si elle meurt?
-Je ne comprends pas
-Et si durant une mission, elle venait à mourir, que ferais tu?
-Il n'y aura plus rien à faire.
-Cela ne te dérangerait pas?"
Illian prit un peu de temps pour réfléchir
"Si... Alors je ferais tout pour que cela n'arrive pas.
-C'est l'esprit mon grand! Je ne te le dis pas en tant que supérieur mais bien en tant qu'ami! Tu as la charge d'un être qui dépend de toi et cela ne peut te faire que du bien!
-Je comprends..."
Chamé se demandait s'il comprenait vraiment... Puis il haussa les épaules et renvoya Illian.

(1) Ne peut pas voyager entre les mondes qui le souhaite! Ces tests ont pour but de déterminer la résistance d'un être aux voyages extrèmes que nécessite le fait d'aller de monde en monde!
Pour Alecya qui est restée un certain temps dans la décharge entre monde sans soucis particulier aussi jeune, ce n'est qu'une formalité.


Dernière édition par Haganeren le Ven 28 Jan - 2:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:09

Chapitre 5
Liens fragiles

Un immense trou noir à la place du sol dans un monde où le ciel est blanc.
Une plateforme blanche mécanique tenant sur une pile de rocher sortant du trou sans fond.
C'est ici que se trouve Illian, contemplant le vide, assis sur le rebord de la plateforme.

C'était chez lui, il se trouvait en lui même. Dans son esprit si vous préférez.
Et presque rien y subsistait, juste une poignée de mécanisme sur un océan de néant.

"Papa, éloignes toi du bord, tu vas tomber!"
C'était Alecya, cette jeune fille trouvée dans une décharge entre monde, bébé, pouvait pénétrer dans son esprit comme elle l'entendait. Assez dérangeant pour bien des personnes, cela importait peu pour Illian.

Sans rien dire... ou plutôt penser, ce dernier s'éloigna du bord.
"Papa, sors de ta rêverie s'il te plait, tu m'avais promis que l'on irait boire dans un café aujourd'hui!"
Illian n'avait jamais promis quoique ce soit mais Alecya savait que l'idée même de chercher un souvenir de cela n'effleurerait même pas l'agent Intermonde.
La petite fille était très avancée pour une enfant de 5 ans! Il faut dire qu'elle avait appris énormément de chose rien qu'en lisant l'esprit des gens.

Illian se leva de sa chaise. Sa chambre ne changeait pas vraiment de l'intérieur de son esprit, blanc et vide sont les éléments qui la caractérisait. Alecya détestait cette chambre.

Elle avait, tout le long des années passés avec son nouveau père, observé les autres enfants et lu leur bonheur. L'amour que leur donnait leur parents, elle l'enviait et le jalousait.
Bien des fois elle avait tenté de se mélanger aux autres enfants mais personne n'arrivait à soutenir son regard, même caché derrière des lunettes ou des lentilles de contact et elle finissait souvent rejetée voire traitée de monstre par tous.

Seul Illian l'acceptait et cela a été longtemps une source de réconfort.
Mais cette source ne lui suffisait plus à présent, elle avait désespérément besoin d'amour et Illian était bien trop vide pour pouvoir lui offrir cela.
"Prends moi dans tes bras Papa!" avait elle dit un jour.
Illian s'était exécuté de la même façon que si il répondait à un ordre de son supérieur. Alecya n'avait donc pas ressentit grand chose de comparable à ce qu'elle avait lu dans l'esprit des autres enfants.
A chaque fois qu'elle sentait qu'elle avait réussi à atteindre Illian au niveau de ses sentiments, elle voyait que ces mêmes sentiments disparaissaient aussitôt
Le vide était son ennemis, elle avait donc très tôt décidé de le combattre de ses petites mains.
Elle était très fière de son œuvre, elle avait déjà dessiné et colorié tout les murs du salon, de sa chambre et de la cuisine.
Il restait encore les WC, la salle de bain et le dernier sanctuaire, la chambre d'Illian à refaire!
Elle croyait, avec cette naïveté qui font le charme des enfants, qu'en coloriant de crayon de couleur le salon, elle pourrait colorier l'âme d'Illian pour la rendre moins vide afin qu'elle puisse enfin, elle aussi, recevoir de l'amour.
Cela lui prenait beaucoup de temps et elle était le plus souvent en mission hors de la maison ce qui n'arrangeait pas son enfantin et désespéré projet.

Sortir son père de ses rêveries faisait aussi partie du quotidien de la jeune demoiselle. Elle n'aimait pourtant pas beaucoup sortir, croiser autant de monde dans les rues, tant de pensée différentes en un endroit lui donnait un mal de crâne épouvantable.
Mais elle souffrait en silence car elle aimait ces ballades avec son père.
.

Ils trouvèrent un café non loin de leur appartement et s'y installèrent. Ceci fait et après avoir passé commande, Alecya demanda à son tuteur :
"On est bien ici, hein Papa?
-Oui, c'est vrai... "fit Illian, une chaleur emplissait à nouveau son cœur mais disparu presque aussitôt, au grand dam de sa fille.

Illian regardait fixement une petite créature ailé courante dans les agences Intermonde du nom de Toiress. Alecya, elle, était également prise dans ses pensées en prenant l'exemple de son père se laissa vagabonder en attendant les boissons.

Elle vit son sirop arriver et essaya de démarrer une conversation :
"Dis Papa!
-Oui?
-Ce sirop d'Extropess vient bien d'une plante toxique non?
-C'est vrai.
-Comment les gens ont fait pour deviner que le jus d'une plante toxique était bon?
-Je ne sais pas.
-Oh...."
Bien sûr, elle avait déjà "lu" qu'Illian ne savait pas mais elle aurait espéré une réponse un peu plus étoffé... Peut être même un mensonge...

Illian était reparti dans ses observations, Alecya se préparait mentalement à un autre essais de conversation lorsqu'elle entendit, venant de derrière elle, une pensée bien plus sombre et noir que les autres personnes l'entourant. Elle provenait d'un homme assez âgé, la quarantaine peut être. Il avait le visage assez joufflu, une moustache, un beau costume et était plutôt tendu.

"Papa...
-Oui?
-Le monsieur là bas...
-Et bien?
-Il a tué quelqu'un.
-Ah bon"
Alecya aurait pu lui dire que l'eau était mouillé que cela n'aurait pas interloqué Illian plus que ça. La petite fille n'était cependant pas rassuré, elle trouvait les pensées de cet homme terrifiantes.
"Papa, est-ce qu'on doit appeler la police?
-Je ne sais pas.
-Tu ne sers vraiment à rien papa!"
Peut être un peu piqué au vif, Illian décida d'appeler quelqu'un qui connaitrait souvent la réponse.

"Qu'est-ce que c'est? Illian? Si c'est encore une question saugrenu, j'ai pas vraiment le temps là.
-C'est bien pour une question fit Illian
-Rha..... Tu sais que depuis que tu as trouvé cette gamine, j'ai l'impression de devoir m'occuper de deux gosses moi?! Bon allez, très vite alors..."
L'agent Intermonde expliqua la situation au chef comme si il s'agissait d'un rapport de mission d'observation.
"Et bien euh...
-Vous ne savez pas non plus Tonton Cha? (à prononcer "Ka") lança la petite fille avec une petite moue
-Oh mais si je sais ma petite, voyons! ^^ Mais ne m'appelle plus comme ça, voyons, je suis le chef de l'agence après tout! ^^ "
Alecya savait que le chef adorait qu'on l'appelle comme ça... Même pas besoin de lire dans ses pensées pour le deviner...
"Tu sais Alecya, d'autres personnes que toi peuvent lire les pensées des autres de part le monde.
Tu as cependant un pouvoir si grand que les scientifiques n'ont pas encore trouvé le moyen de le contrecarrer, je suis désolé.
Reste que le fait que tu ais lu les pensées de ce meurtrier ne fournit pas une preuve tangible pour l'arrestation de cet homme, tu comprends?
-Une preuve... tangible ?"
Sans son pouvoir de lire dans l'esprit des autres (elle ne peut pas lire l'esprit à partir d'un téléphone), Cela lui était plus difficile de comprendre les adultes, Chamé oubliait souvent ce détail.
"Oui, tu ne peux pas dire à la police que cet homme a tué quelqu'un comme cela, personne ne te croira.
-Mais je l'ai lu! s'indigna la petite fille
-Oui mais c'est comme ça, il faut des preuves pour arrêter quelqu'un.
-Et tu ne peux rien faire pour trouver des "preuves" Tonton Cha?
-Je suis chef d'une agence Intermonde, pas Commissaire ma petite!
-C'est injuste que quelqu'un d'aussi méchant ne soit pas puni murmura Alecya"
Elle donna le téléphone à son père qui l'observa curieusement sans l'arrêter.

Alecya respira un bon coup, puis alla voir l'homme et le fixa droit dans les yeux.
Ce dernier sembla immédiatement troublé par cette petite gamine aux yeux doré.
"Qu'est-ce que tu veux? demanda abruptement l'homme
-C'est pas bien monsieur! fit la petite file en un souffle
-Quoi? Où sont tes parents? demanda l'homme mal à l'aise
-On ne doit pas tuer les gens!"
L'homme retint son souffle et regarda autour de lui. Personne n'avoir entendu ce qu'il se disait et les yeux flamboyant de la jeune fille le gênait vraiment
"Qu'est-ce que tu racontes? Va-t-en où tu vas le regretter petite peste!"
Alecya fit mine de s'en aller puis se retourna :
"Vous savez monsieur, j'ai peut être pas de preuve mais je le vois bien que vous avez tué quelqu'un!
-Tu... le vois?
-Oui, c'est comme si c'était marqué en gros sur votre visage!"

Le meurtrier vit la petite fille s'en aller et regarda tout autour de lui, il avait l'impression que tout le monde le regardait, que tout le monde savait...
Il paya précipitamment l'addition et s'en alla d'un pas mal assuré en trébuchant sur une chaise.

"Pourquoi les méchants ne sont pas punis, c'est vraiment pas juste! fit Alecya en se rasseyant
-Je ne suis pas sûr qu'il n'ait pas été puni maintenant! fit Chamé, impressionné."

Une semaine après, l'homme se rendit à la police.


On pourrait s'étonner qu'une simple enfant puisse ainsi troubler cet homme au point de se rendre.

En vérité, la moralité a toujours posé un grand problème dans les agences Intermondes.
En effet, ces dernières sont particulièrement puissantes, en surveillant les mondes, ils surveillent les Dieux de chaque mondes, et font des contrats avec la Mort elle même!
Difficile dans ces cas là pour le peuple des agences de ne pas se sentir surpuissant et de ne pas partir en décadence!

Cette "folie de la puissance" touche en particulier les agents Intermonde, capable d'acquérir un pouvoir extrêmement fort en peu de temps; Beaucoup en deviennent fou.
Les habitants normaux des villages sont également touché par cette folie et calmer leurs pulsions a souvent été un grand problème.

Des campagnes de moralité ont donc été mis en place, particulièrement intransigeant.
Les informations passant par les médias s'appuyant énormément sur les crimes d'un homme et sur le mal qu'il a commis. (Sans que la peine encourus par le coupable soit spécialement exagéré, les informations insistent moins sur l'homme qui a commis le crime et plus sur ce qu'il a commis )
Des affiches publicitaire géante magique ont été mis en place dans cette agence, l'idée a été très bénéfique : Il s'agit d'une très grande affiche avec deux yeux qui regarde la personne qui la regarde. Cette affiche a une propriété magique : Rendre mal à l'aise ceux qui se sentent coupable d'un crime.

Cela n'est pas sans défaut, les personnes dotées de complexe de culpabilité ne font qu'aller de mal en pis face à de tels affiche.
Il n'empêche que cela a été décidé par le conseil de direction des ressources humaine de l'agence (L'équivalent d'un conseil municipal pour le village autour de l'agence Intermonde quoi) et que cela montre bien que l'agence veut à tout prix faire culpabiliser un criminel.

Dans une agence Intermonde, les crimes peuvent être fait de manière magique, en faisant appel aux technologies les plus folles, les raisonnements les plus absurdes.
Rien n'est plus dur que de résoudre une enquête dans une agence Intermonde, au croisement de l'imagination humaine dans son domaine de prédilection : "Tuer son prochain"

C'est pourquoi la résolution des enquêtes deviennent de plus en plus ardus et que l'on préfère à présent s'attaquer psychologiquement aux criminels de manière à ce qu'ils se rendent par eux même.

L'action de l'homme intimidé par Alecya est donc somme toute assez banal, il devient plus fréquent qu'un homme se rende par lui même plutôt qu'il se fasse arrêter par la police!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:09

Chapitre 6
Pour un instant de bonheur

Le champ de bataille sous les yeux de Illian sembler se lever avec le soleil, illuminant d'une lueur jaune rougeâtre qui semblait divine, les cadavres de ceux qui sont mort dans on ne sait quelle guerre absurde.
Le champ de bataille était dans un creux et la terre semblait si retourné qu'il était impensable de croire qu'ici se dressait autrefois une colline comme le prétendait les informations de l'agence qui ne sont plus de la première fraicheur.
Le spectacle était à la fois terrifiant, dégoutant et beau, si Illian avait eu des sentiments, il sentait qu'il aurait été impressionné par ce terrible paysage.

Des deux cotés de l'immense champ de bataille, les hommes s'activaient, se préparaient.

Illian sentit une petit pression sur sa manche, c'était Alecya.
"Papa... Des hommes vont s'entretuer ici? fit elle d'une voix mal assuré
-Oui... répondit simplement Illian
-Je ne veux pas que ça arrive dit Alecya en secouant la tête"

"Si Alecya semble ne pas pouvoir supporter ce genre de scène, dis lui de se retirer! avait dit Chamé, le chef de son agence Intermonde"
Jusqu'à présent, Chamé avait conseillé à son agent de laisser sa fille à la maison durant les missions où la mort était trop présente.
La fillette n'aimait vraiment pas être séparé de son père.
Elle insistait pour être avec lui autant qu'elle le pouvait.
Si bien que Chamé s'était dit qu'après tout, à 8 ans, elle pouvait bien voir une bataille sanguinolente! (A force de côtoyer le mort, on devient un peu insensible, Chamé n'échappe pas à la règle... Et c'est pas comme si il était au courant de ce qui pouvait impressionner une fille de 8 ans )

"Tu veux te retirer? demanda Illian
-Non, j'ai dit que je resterai, alors je resterai!"
La force des sentiments de Alecya impressionnait des fois Illian, on aurait dit qu'elle ressentait deux fois plus que la normal pour compenser avec lui!

Une trompe sonna, dans le camp de droite.
Une autre encore, dans le camp de gauche.
Des petits cube formés d'une étrange matière allèrent en direction du terrain, partant de l'un ou l'autre des camps.
Ces boites se percutèrent au centre du champs de bataille et une immense explosion souleva la terre.
Profitant de la confusion, certes habituel de l'explosion, les soldats des deux camps surgirent pour pourfendre leur mortel adversaire.

Les pensées hargneuses et emplis de haine de ces soldats pétrifiaient de peur la petite fille qui regardait la scène d'un œil livide, elle ne voulait pas voir ce qu'aller penser les soldats au moment de la confrontation, non, elle ne voulait pas.

Une autre explosion retentit sur le champs de bataille, une plus familière à Alecya cette fois cette fois, Illian plia ses jambes, sa fille sentait que c'était là le moment qu'ils attendaient.
"Ouais! On sait qu'il se passera quelque chose d'anormal sur ce champs de bataille à cette heure dans le temps du monde donc bah... Faut y aller et résoudre! avait dit Chamé en se grattant le nez et en se regardant dans le petit miroir qu'il avait toujours dans sa poche."

"Tonton Bête? s'étonna la jeune enfant"
C'était effectivement Méchante Bebette qui semait la panique dans le champs de bataille!
"HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!"
Il riait comme un dément dans sa nouvelle invention, un robot de cinq mètre sur deux, ressemblant à un parallélépipède rectangle doté de deux pistons pour les pied et de deux canons impressionnants de chaque bras.
Le robot n'avait pas de tête et des yeux et une bouche était peinte à la manière africaine sur le corps de l'incroyable mécanique.

De son pied piston, Méchante Bebette fit trembler la terre ce qui fit perdre équilibre à tout les soldats présents... Mais pas à Illian qui, Alecya sur ses épaules, volait littéralement vers la machine infernal.

Méchante Bebette les aperçut et leur tira un puissant laser de son canon droite qui se fit aussitôt aspirer par le néant crée par Illian.
"A droite!" fit Alecya, lisant les prochaines attaques dans l'esprit de Méchante Bebette
Le missile "pilon" tiré par le robot s'enfonça profondément dans le champ de bataille. Illian toucha puis transforma alors la terre sous les pied du robot en son contraire, en air...
Une couche de terre disparu alors sous le robot sismique et Méchante Bebette parut perdre équilibre. Parut seulement, elle abandonna les deux jambes de son robot et laissa sa machine tomber vers le sol avant de la rattraper in extrémis grâce à des hélices qui apparurent soudainement sur la surface du robot.

Méchante Bebette sortis de son robot pour envoyer des missiles un peu partout dans un épouvantable cafarnaeum.
Illian s'approcha de lui à une vitesse inhumaine, aspirant tout missile l'atteignant mais manqua de prudence, les bras du robot se tordirent de façon insoupçonnable de manière à lui placer un énorme coup de griffe.
Illian arrêta l'attaque en changeant le métal des griffes en bois.

"Eh! Tu sais combien ça coute ce métal?" cria Méchante Bebette
Suffisamment proche maintenant, Illian décrocha un coup de pied saisissant dans le robot. Le principe de l'attaque consiste à créer des mini trou noir attirant la cible et de placer un bon coup de pied. Ce choc plus le courant crée par le néant démultiplie l'attaque et le robot s'enfonça au sol.

Méchante Bebette sortis, un peu sonné et s'échappa par un tuyau trainant sur le sol.
Illian se lança à sa poursuite laissant les soldats hébétés et les capitaines d'infanterie en plein chaos.
Le désordre crée par Méchante Bebette fit que ce jour là, pour la première fois depuis longtemps, il n'y eut pas le moindre mort à déplorer sur cette terre...


La base de Méchante Bebette s'étendait en profondeur alors qu'Illian glissait dans le tuyau. A sa sortie, il fut immédiatement attaqué par la main géante qui avait revêtit une nouvelle invention, une tenue de combat démultipliant ses capacités physiques.
Illian esquiva rapidement le coup et posa sa main sur l'électronique de la machine. Les résistances se mirent à augmenter l'électricité au lieu de la réduire. Les condensateurs se mirent à laisser passer l'énergie comme si ils n'était pas là. Le courant électrique passa du plus au moins, l'étrange pouvoir d'Illian permettant transformer les choses en leur inverse avait encore frappé et la machine fut hors d'usage après un court circuit d'une puissance mémorable.

Méchante Bebette tomba alors sur le sol. Illian avait gagné...
Mais un autre appareil sortit d'on ne sait où, Illian se préparait à riposter... Mais il vit que l'appareil ne faisait qu'agiter un drapeau blanc.
"Erf... Eh! Pouce... T'as gagné... T'es le plus fort... Keurf!"

Alecya savait que la bataille pour sauver les apparences étaient finis : "Tonton Bête!
s'exclama t elle en courant vers la main géante, c'était très impressionnant aujourd'hui!
-Mais, mes machines sont TOUJOURS impressionnantes, ton père a eu de la chance voilà tout."

Le père en question observait la nouvelle base secrète de son ennemi tout en prévenant l'équipe suivante qu'ils pouvaient commencer leur travail de nettoyage afin de faire oublier aux soldats toutes traces de ce qu'il s'était passé. Illian avait ressentis durant la bataille quelques dégagements d'énergie de mauvais augure pour le monde, si on agissait pas rapidement, un Worlds Stricker pourrait intervenir.

Mais ce n'était plus son problème maintenant, il avait fini ce pourquoi il était venu.
"Alors? Ton chef à encore oublié de marquer qu'il fallait m'arrêter sur ton ordre de mission? railla Méchante Bebette
-Arrêter l'évènement qui se produira à 7:14 dans le monde HEZ-762 dans le secteur UI1983R4" récita Alecya "Rien sur toi, Tonton Bête! assura-t-elle
-Ah ah ah! Et le jour où il y'aura marqué "Mettre en état d'arrestation l'infâme Méchante Bebette", hein?
-Je te mettrais en état d'arrestation répondit simplement Illian
-MWAHAHAHAHA! Je te souhaite bien du courage mon gars!"
Alecya en voulu à son père pour cette réponse sèche, elle savait que Méchante Bebette, en dépit des apparences en avait été très blessé.


"Mais comment cette misérable peste peut elle parer un tel coup tenant du GENIE!!!
-C'est parce que je l'ai vu venir Tonton Bête, tu le sais bien.
-De mes 5 cerveaux, je vais bien réussir à te cacher quelques stratégies non?"
Il est vrai qu'Alecya ne pouvait lire en Méchante Bebette comme dans un livre ouvert comme pour la plupart des êtres vivants. Les Bebettes sont des créatures possédant 5 cerveaux, un pour chaque doigt, les raisonnements et pensée qui en découlent sont donc tout à fait différents d'un être humain et cela est assez dur de l'interpréter pour Alecya.
Oh! En ce forçant un peu, elle pourrait sans doute déchiffrer le fond de ses pensées mais elle avait juré de ne jamais faire cela, son pouvoir lui attirait assez de soucis comme cela!
"C'est vrai! Mais à chaque fois que tu mets au point une super stratégie, tu es tellement fier de toi que je n'entends que ça dans la pièce!
-Ah! Fille insupportable! C'est bon, match nul, tu es contente?
-Eh! C'est pas juste!"

Méchante Bebette était excessivement mauvais joueur, dans la réalité comme aux échecs!
Illian, lui, observait la partie sans mot dire, son quotidien n'avait pas autant changé que ça depuis qu'il s'occupait d'Alecya.
Il avait des fois l'impression d'être plus sensible depuis qu'elle était là... Une impression pas vraiment confirmé par son entourage d'ailleurs.
Trouverait-il un jour un moyen pour enfin combler le trou noir de son cœur? Cette question revenait souvent, ce qui prouvait qu'il avait encore assez de force sentimental pour songer à lui même... Pas assez pour penser aux autres cependant, malheureusement pour sa fille adoptive.




"Tiens, un jouet pour toi fit Méchante Bebette à Alecya"
C'était un tout petit robot sur le même modèle que celui qu'ils avaient affronté précédemment. Il piétinait avec impuissance le sol dans l'espoir vain de faire un tremblement de terre aussi impressionnant que son homologue géant.
"Regarde! Comme le vrai je vous dit! Tu en veux pas un toi?
-Non merci fit simplement Illian
-Il est drôle! Mais ce n'est pas un jouet si il se déplace et fait tout tout seul non?
-Bah si c'est un jouet! Regarde, tu peux le démonter et même le remonter!"
Méchante Bebette avait une drôle de définition du "jouet" se dit Alecya en souriant.
Elle tendit la main pour prendre le robot miniature, sa petite main.

La main


Une image très sombre qu'Alecya n'eut pas le temps de saisir provenait de l'un des cerveau de Méchante Bebette, il détourna précipitamment son regard de la main d'Alecya.
Elle avait remarqué, rien que pour la partie qu'ils avaient disputé. Méchante Bébette avait toujours l'air de regarder ailleurs, ou d'être distrait au moment où Alecya montrait ses mains pour déplacer ses pièces.
Un souvenir tiraillait Méchante Bebette.
Quel souvenir? Alecya ne pouvait le dire, il aurait fallu qu'elle analyse Méchante Bebette et elle ne voulait pas.
Mais un souvenir terrible pour lui, c'est tout ce qu'elle savait.
"Ça ne va pas? Fit elle
-Bien sûr que non! Ma pauvre petite base va se faire détruire encore une fois... Quelle tristesse!
-Mensonge..." songea Alecya




"Dis Papa, tu l'aimes bien Tonton Bête?" demanda Alecya alors qu'ils rentraient tout deux de cette mission
-Je ne sais pas.
-Allez! Tu n'as jamais parlé de nos rencontres à Tonton Cha, c'est que du doit bien l'aimer non"
L'indécision et la gêne qui emplissait soudainement son cœur et qui remplaçait le vide froid qui s'y trouvait habituellement apporta une grande joie à Alecya.
"Je suppose" finit il par dire
"Peut être que finalement,il y'a un espoir pour le guérir!" pensa alors avec grande joie la petite fille.


Dernière édition par Haganeren le Sam 28 Mai - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:10

Chapitre 7
Enfant délaissée (Partie 1)
Fugue dangereuse

"Et si nous réglions une bonne fois pour toute la question de la petite Alecya Nil? fit l'imposant député de conseil des Ressources Humaine, Ragnar.K.Rong
-Ah! Trop bête! La séance est terminé me semble-t-il, nous auront tout le temps d'en parler à la prochaine réunion dans un mois! dit précipitamment Chamé, soudainement pressé.
-Quand bien même monsieur le chef de l'agence Intermonde reprit le député en appuyant sur le mot "chef", cela fait un bout de temps que vous semblez comme... Pressé d'en finir avec la réunion lorsque ce sujet est mis sur le tapis."

Ragnar K.Rong, député responsable de la sécurité humaine, avait depuis longtemps compris le jeu du "grand patron" comme il l'appelait des fois avec mépris.

Ce conseil serait un peu l'équivalent d'un conseil de ministre chez nous... 300 députés chacun pourvu d'une tâche spécifique (responsable des canalisations d'eau, responsable de l'équilibre temporel, responsable de la couverture intermonde... ) décide des propres mesures que son département doit effectuer pour le mois à venir.
Chacun responsable de ce qu'il a faire propose des mesures à appliquer, le tout étant discuté dans une immense salle où la parole était donné par un ordinateur objectif.

"Et bien commença Chamé, il se tr..." le micro s'éteignit et plus personne dans la salle ne pouvait l'entendre parler.
Chamé connaissait parfaitement la raison de ce changement...
"On a dit que la parole dans la salle était donné par un ordinateur OBJECTIF! tempéra le chef de l'agence à l'intelligence artificielle A.V.A qui faisait mine de ne pas entendre.
-Tu n'as qu'à demander à l'AUTRE afficha A.V.A sur un moniteur"

Elle était très jalouse, Chamé passait plus de temps avec l'intelligence artificielle R.U.R.I qu'avec elle! Qu'avait-elle donc de plus qu'elle? enrageait-t-elle
Elles avaient toute deux le même processeur et elle avait seulement un peu plus de mémoire collatérale qu'elle.
Les hommes ne pense qu'à la mémoire collatérale de toute manière! Cette R.U.R.I n'est qu'une idiote et Chamé ne s'en rendait même pas compte!

"A.V.A, s'il te plait...
-Humpf, fit l'intéressée, résistant pour la forme.
-Il n'y a que toi qui le fait aussi bien..."
Elle ne pouvait pas résister quand Chamé lui faisait ses yeux là, suppliant.
-C'est... C'est vrai...? dit elle touchée
-Oui... La réunion est bientôt terminé, on sera seul dans peu de temps, juste toi et moi, laisse moi juste la parole pour le moment s'il te plait A.V.A..."

Le moniteur devint rouge et l'Intelligence Artificielle obéit enfin à sa demande...

"Hum... Veuillez m'excuser reprit Chamé, Oui, nous avons eu plein de sujet de discussion et si vous voulez bien m'excusez, vous savez ce que c'est, les histoires d'Intelligences Artificielles, tout ça."
Personne d'autres que lui dans la salle semblait savoir ce que c'était cependant...
"Quand bien même, cette histoire ne peut souffrir sans attendre, est-il vrai que vous VOYEZ cette petite fille pouvant lire dans les pensées? insinua K.Rong
-Et bien...
-Rho! Vous voyez!" fit le politicien sans attendre que Chamé énonce sa phrase
La voix du député était cependant si convaincante qu'un "Ooooooooooooh!" de protestation empli la salle accompagnée de : "C'est un scandale", de : "Ça ne se passera pas comme ça" et autres commentaires équivalents... Malgré le fait que Chamé n'avait encore rien dit...
"Je déteste quant il fait ça songea Chamé passablement irrité par le pouvoir charismatique de son rival.
-Je ne fais que lui donner des ordres au travers d'un moniteur, rien de plus, elle ne peut pas lire dans ma tête les secrets de l'agence. reprit il"

"Au fait, elle doit bien connaitre le code de sécurité des défenses secrètes de la base mais bon... " songeait le chef un peu gêné... Il faisait cependant suffisamment confiance Alecya pour savoir qu'elle ne ferait rien de ces informations. Le problème étant que l'homme en face de lui ne serait pas aussi bienveillant que lui.

"Pensez que grandi parmi nous une personne capable de lire de lire tout les secrets de l'agence! Une personne capable d'apercevoir vos pensées les plus intimes d'un simple coup d'œil! Qu...
-Oh? Vous avez quelque chose à nous cacher monsieur K.Rong?" ironisa le chef de l'agence
Un rire secoua l'assistance, le député foudroya Chamé du regard.

"Nous aurons tout le temps de parler de cela une prochaine fois déclara le patron de l'agence, je pense que plus d'une personne a d'autres choses à faire qui ne peuvent souffrir d'aucun retard!
Tels des élèves sortant précipitamment d'une salle de classe avant que le professeur ne change d'avis, la salle du Conseil se désemplit rapidement.

Chamé souffla avec le soupir de celui qui avait encore su éviter le pire. Ragnar.K.Rong a beau être sa bête noire, il est loin d'être un mauvais bougre... Et pouvait bien avoir raison sur ce point, Alecya grandissait et il était assez irresponsable de lui faire aveuglément confiance constamment.
Il est le chef d'une agence Intermonde après tout, responsable de la vie de milliers de personnes, le pouvoir d'Alecya était tellement dangereux que les scientifiques de l'agence n'ont pas réussi à trouver la moindre façon d'y couper court au delà de la limite de la distance. (Et encore, elle pouvait lire les pensées de personnes de plus en plus éloigné)
De l'autre coté, il ne pouvait tout de même pas enfermer cette pauvre fille dans un asile pour personne dangereuse, c'était contre son code éthique! Ah! Que faire...


Ragnar.K.Rong enrageait de son coté! Était-il le seul à voir le danger que constituait cette gamine?
Il était rentré chez lui et faisait les cents pas dans son bureau tout en fulminant.
"Qu'est-ce qu'il a Papa?
-Chut Papa est préoccupé par son travail."
En soupirant, le député alla rejoindre sa famille. Il aurait bien le temps de se préoccuper de tout cela plus tard.

Il a toujours été un excellent travailleur attaché à la sécurité humaine. On le disait bon et généreux mais il pouvait aussi être froid et intransigeant. Excellent et talentueux orateur, il était promis à une grande carrière cependant, il ne s'était jamais intéressé au pouvoir et préférait consacrer son temps libre à être père de famille, à son travail ou aux puzzle.
Grand, très grand amateur de puzzle, on aurait dit que ça maison en était constitué!
Il détestait défaire un puzzle qui avait été fait, il était contre ses principes de détruire quelque chose qu'il avait eu du mal à constituer... Donc il encadrait chaque puzzle finis! Dans le même ordre d'idée, il prenait donc particulièrement à cœur son travail et la sécurité des habitants de l'agence était prioritaire pour lui.
En parlant de ça, le soir tombait, Ragnar alla vers la porte et la ferma à double tour avant d'aller dîner avec sa famille.







Il manquait quelque chose ce soir là.
Illian n'aurait pas su dire ce que c'était.
Il manquait quelque chose ce soir là.
Il faut aussi dire qu'Alecya tardait à rentrer.
C'est la première fois qu'elle s'absentait aussi longtemps
Sans doute a-t-elle quelque chose à faire de très important.
Cela n'avait de toute façon pour Illian aujourd'hui
Aucune importance, après tout, c'était sa vie!
Peut être qu'il y'avait un lien entre la chose manquante ce soir
et le fait que sa fille, ici et maintenant, il ne pouvait la voir.
Peut être qu'il était habitué à recevoir cette chaleur qui emplissait des fois son cœur.
Et que sans Alecya, ne plus pouvoir la ressentir ou si peu lui faisait presque peur.
Une situation nouvelle qu'Illian expérimentait
Devait il l'attendre ici ou aller... La chercher?








L'agence Intermonde... Le soir...
Telle la lune se mettant à la place du soleil, l'agence changeait de visage la nuit.
A l'accueil, la secrétaire humaine, vivant le jour était remplacé par la secrétaire vampire vivant la nuit.
Les couloirs troquaient leur contenu majoritairement humain pour une tripoté de race bien plus diversifié.

L'homme, habituellement, vit plutôt de jour, ce n'est pas le cas de tout ces créatures.
A partir de 23 heures à 4 heures, les prédateurs des humains (ou d'autres races! Mais les lecteurs de cette histoire étant majoritairement humain ou moteur de recherche, l'espèce humaine sera cité à titre d'exemple ) pouvaient même s'adonner à la chasse à partir du moment qu'ils respectaient ces règles fondamentales :

-Les maisons sont des lieux protégés, il est formellement, fondamentalement et absolument interdit de chasser des humains dans une habitation quelconque ou même dans les lieux publiques.

-Il est bien sûr interdit d'attirer un humain, par la force, la magie, la ruse ou par n'importe quel autre procédé, hors de sa demeure.

-Les humains qui le peuvent ont bien sûr totalement le droit de se défendre contre l'attaque de prédateurs. Cela sera considéré comme de la légitime défense par la loi et porter plainte pour coup et blessure sera donc inutile pour les prédateurs.

De manière général donc, les humains normaux ne jouaient pas au plus malin et restaient sagement chez eux.

Ville de tout les dangers le soir, les créatures les plus dangereuses pouvaient se chamailler sous la bienveillante lune artificielle de l'agence. Dans cet entremêlement de monstres et de démons, une petite fille habillée d'une cape couvrant son corps et son visage marchait d'un pas rapide. On ne voyait que ses yeux, des yeux jaunes et brillants.

Un peu paniqué, alerte à la moindre menace émanant de la pensée des monstrueux passants, Alecya se pressait vers un endroit plus sûr.

A-t-elle bien fait de partir ainsi? On lui avait toujours dit que le village et l'agence était dangereux le soir mais avec son pouvoir, il n'y avait pas de problème non? Où allait-elle aller? Cette personne à visage de loup ne venait il pas de penser qu'elle était "délicieuse"? Ne pas courir, ne pas courir, les passants la remarqueraient plus si elle courait et... Elle n'osait pas penser à ce qui arriverait.

Les questions tourbillonnaient dans sa tête et la crainte de se faire avaler par un monstre la tiraillait, comment en est elle arrivé là?

Elle était parti tôt le matin pourtant, elle se disait que, si elle faisait mine de s'en aller, son père irait peut être la chercher, ferait enfin attention à elle...
Mais il était déjà si tard et toujours rien... Il ne l'aimait peut être vraiment pas finalement.

"......Une humaine...." pensa soudain quelqu'un dans la foule.
Cette pensée était loin, très loin d'être innocente, Alecya SENTAIT qu'elle était soudainement en danger de mort.
Elle se mit alors à courir, abandonnant toute prudence, les passants se retournaient en l'entendant courir, des personnages tous plus monstrueux les uns que les autres.
Pas au niveau du physique, elle avait l'habitude de croiser des êtres non humain lors de mission, mais au niveau de leur pensée :

Je n'aime pas ces yeux
Mais elle est humaine!
Succulente...
Elle me fait peur avec ces yeux.
Que pourrais-je faire à cette petite si je la capture comme les autres?
Une petite idiote qui n'a pas écouté ses parents quant on lui a dit qu'il était dangereux de se promener dehors.
Ces yeux...
J'aimerais tant écraser son petit visage entre mes doigts...
Du sang de jeune fille...


La malheureuse petite lançait des regards désespérés de tout les cotés, cherchant quelqu'un pouvant l'aider, la ramener à la maison, la protéger...
Son regard suppliant ne fit qu'attiser l'agressivité des personnes autour d'elle.

C'est quoi ce regard?
Je veux la tuer.
On dirait qu'elle peut lire en moi. Je la tuerais bien pour qu'elle arrête.
Qu'elle arrête de me regarder.
Des larmes? C'était quand la dernière fois que j'en ai gouté...
Ma proie
Je hais ces yeux
Je la hais


Avec ce matériaux, je ferais le plus beau robot qu'ils auront jamais vu! MWHAHAHAHAHA

Impossible! Cette pensée c'est....

"Ton... Tonton Bêêêêêêête..."
La petite fille se précipita sur la main géante et l'enserra en pleurant.
Extrêmement surpris, Méchante Bebette failli bondir si haut qu'il aurait écrasé Alecya en retombant!
"Que... Mais que..."
Avoir une enfant en larme sur son index n'était pas une expérience qu'avait souvent éprouvé Méchante Bebette.

Une main sur son dos :
"Les autres mecs d'ta race bouffent pas d'humain non? Alors laisse moi la petite, la chasse est ouverte, on a le droit, c'est la loi."
Un tourbillon de contradiction s'affrontait dans l'esprit de Méchante Bebette.
Un flot que la jeune fille ne parvenait pas à entièrement saisir mais le simple fait de penser que Méchante Bebette puisse l'abandonner après tout les moments qu'ils avaient passés ensemble la terrifiait.
"Eh, elle a un sale regard tu vois? Ça sent mauvais c'genre de truc, j'te l'dis. Alors j'la bouffe et tout le monde est content"

Soudain, pour une raison inconnue, la méandre des pensées de Méchante Bebette s'arrêta. Il fut tout à coup convaincu qu'il DEVAIT protéger cette fille.
Alecya releva sa tête humide, elle se mit à rayonner.
"Eh toi? Tu sais sur qui tu poses la main?
-Quoi?
-Le GRAND MECHANTE BEBETTE! Rien que ça mon pote.
-Le clown qui n'a jamais réussi à battre le moindre de ses adversaires et qui revient toujours à la charge? En quoi tu veux que ça me fa..."
Un gant de boxe provenant d'un micro appareil collé sur le dos de Méchante Bebette sortit comme un diable de sa boite frappant avec une violence inouïe l'imposant prédateur.
"Eh eh eh! Aucun adversaire hein? Et bien tu seras toujours le premier!"

Il s'en alla alors, Alecya sur son dos, avec un rire particulièrement fort.
Le monstre se releva péniblement.
"Ça tu me le paieras. Oh! Tu me le paieras... "







"Je l'ai retrouvée! fit A.V.A toute joyeuse
-C'est vrai? Montre les résultats je t'en prie! s'écria Chamé
-C'est un monstre habitant dans le troisième arrondissement de la ville Intermonde qui nous a prévenu. Il a aperçu la petite fille il y'a à peine 5 minutes. D'après lui, quelqu'un l'aurait kidnappé.
-C'est un témoignage? Ça peut tout aussi bien être une fausse piste...
-Nous avons un témoin vraiment enthousiaste, fit l'Intelligence Artificielle radieuse qui était toujours en communication, il a même pris une photo de la scène et suit actuellement le ravisseur.
Sur le moniteur apparut une photo de main géante tenant ou retenant Alecya sur son dos avec son pouce.
"Méchante Bebette? Qu'est-ce qu'il a à voir là dedans?
-J'ai bien travaillé mon petit Cha? afficha l'IA avec un petit cœur à la fin.
-Tu as pris l'appel d'un témoin, quel exploit ironisa R.U.R.I
-Moi au moins j'ai servi à quelque chose!"



Laissant ses compagnes électroniques se disputer, Chamé décida d'appeler Illian pour lui confier une mission.
Tiens? Il n'était pas chez lui. Bizarre, il sortait rarement de lui même.
Il appela alors son portable où Illian répondit enfin :
"Agent Illian fit Chamé en guise d'introduction, j'ai une mission facile pour toi. Retrouver ta fille disparue à l'endroit que je t'indiquerais et capturer Méchante Bebette par la même occasion
-La tête recherchée de Méchante Bebette... Voilà qui devrait calmer l'autre idiot de député songeait Chamé dans le même temps..."


Dernière édition par Haganeren le Sam 28 Mai - 0:17, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:10

Chapitre 8
Enfant délaissée (Partie 2)
Bienvenue dans la folie



Une fillette sur une main, une main habitée par la folie et qui l'emportait dans son repère, Méchante Bebette laissant s'échapper de lui un nuage de pensée difficilement audible même pour la petite fille. Des pensées tristes, des pensées joyeuses, de la colère, de l'amour, de la joie, de la haine, de la culpabilité, tant de sentiments contradictoires balançant entre les 5 cerveaux de la main géante.
Alecya n'avait aucune idée de leur signification et s'en fichait éperdument. Qu'importe aussi le lieu où son sauveur l'emmenait. Le monde autour d'elle se faisait de moins en moins cohérent, elle était plongé dans un monde en délire.

Mais c'est le sourire aux lèvres qu'elle s'endormit, bercée par la folie, transportée par un nuage de pensées bruyantes vers un monde où 1 + 1 ne pouvait être égale à 2, un monde où la raison n'a nulle raison d'être, un monde où seul le fantasme subsiste.
Ils passèrent une banderole clignotante.
"BIENVENUE CHEZ MECHANTE BEBETTE"





"Disparu?! Comment cela disparu?!
-Notre contact est très clair là dessus, la cible s'est volatilisée!"
Chamé était scié! Il n'avait même pas songé que Méchante Bebette puisse leur fausser compagnie!
"Mais?! Notre contact a été repéré dans sa filature?
-Il dit qu'il n'en a pas eu l'impression, que Méchante Bebette s'est juste... Évanoui de lui même..
-Il a changé de monde, c'est sûr! Je voulais que cette affaire ne s'ébruite pas mais tant pis, surveillez dans toutes les zones de désordre temporelle à tout les temps de ce jour! (1) Vérifiez les registres de toute les entrées et sortie de ce monde aujourd'hui, ne laissez rien au hasard, il faut trouver par où Méchante Bebette s'est échappé!"





"C'est ici! C'est ici!"
Le monstre qui voulait tant se venger de l'affront qu'il avait subi de la part de Méchante Bebette tremblait de rage face à l'effondrement de son simpliste plan de revanche.
La division d'enquête se mit à explorer la petite ruelle, à la recherche de la moindre trace de fuite, puis se dispersèrent dans la ville laissant Illian seul dans la ruelle où Méchante Bebette a été perdu de vue...

Aucune trace de déplacement au delà d'un certain point, tout était réellement comme si Méchante Bebette s'était volatilisé! Chamé ne s'y était d'ailleurs pas trompé et avait mis 95% des effectifs disponibles pour cette affaire dans la recherche des registres des va et vient Intermonde. Sans grand succès pour le moment, nous l'avons dit.
Illian se disait cependant qu'il était plutôt nécessaire de raisonner comme si Méchante Bebette n'avait pas changé de monde.
Après tout, si ce n'est pas le cas, son investigation s'arrêtait là, ce n'était pas à lui de vérifier les registres de passage entre les mondes.
Si la cible n'avait pas changé de monde, se serait elle envolé?
Non, le monstre qui la suivait l'aurait aperçu.
Elle aurait pu alors se téléporter.
Si c'est le cas, Chamé ne devrait pas tarder à l'avoir repéré dans les registres de distorsions de l'espace, idem si la cible s'était évanoui dans le temps.
Elle n'a bien sûr pas pu continuer en courant très vite, des traces, même imperceptible aurait été retrouvé.
Pareil si la cible s'était envolé légèrement tout en devenant invisible, des traces auraient été repérable dans les airs.
Mais alors, si Méchante Bebette n'a pas usité de toute ces solutions, Illian ne voyait qu'une seule alternative.
Il tendit son bras et activa son pouvoir jusqu'à aspirer quelque chose qu'il ne pouvait voir.
Méchante Bebette apparu alors, il était endormis et présent depuis le début dans la ruelle.
Il avait simplement utilisé un dispositif pour être invisible et inconsistant ce qui a fit croire à tous qu'il s'était volatilisé dans un autre monde.
Astucieux mais l'absence d'apriori d'Illian avait percé son stratagème à jour.
Alecya n'était pas là, Méchante Bebette avait grand ouvert la porte menant à son esprit après l'avoir emmené à l'intérieur, quelque chose de peu recommandable en vérité mais nécessaire si on ne veut pas emprisonner une personne à jamais dans son dedans.
Après avoir envoyé un message à son supérieur, ce fut au tour d'Illian de pénétrer dans l'esprit de Méchante Bebette.



Alecya s'amusait beaucoup dans le parc d'attraction que Méchante Bebette venait tout juste de créer devant ses yeux! Des montagnes russes dont le parcours se créait juste devant elle. Des inverseurs de gravité lui permettant de jouer à sauter plus haut que jamais.
Méchante Bebette lui même était particulièrement gentil et précautionneux envers la petite fille, elle en était absolument heureuse. La main, dans le même temps, se demandait comment contacter Illian pour lui rendre la petite...
De longues heures-ou minutes-ou années-comment savoir dans ce monde illogique?- passèrent ainsi, parmi les meilleurs qu'Alecya n'eut jamais vécu. En se disant cela, elle fut alors frappé d'une sombre mélancolie... Finalement, son père ne l'avait pas cherché, il s'en fichait vraiment d'elle...

"Tu sais Tonton Bête fit elle soudainement, moi, je préfèrerais être avec toi plutôt qu'avec Papa!"
Alecya guettait avec soin la réaction de son "kidnappeur", elle pu voir que sa phrase avait semé la plus grande confusion dans son esprit.
Les cinq cerveau de Méchante Bebette parlaient ou plutôt hurlaient en même temps, lançant des paroles sombre, tristes, joyeuses, emplis d'espoir, de désespoir, colérique, nostalgique.
Un tourbillon de sentiment que même Alecya aurait eu grand mal à décrire.
Elle s'inquiéta pour lui : "Ça va Tonton Bête?" elle lui tendit sa main.

La main


Une grande peur s'empara soudainement de Méchante Bebette et Alecya lu une image de son esprit, l'image d'une main ensanglanté qui repliait ses doigts.
Méchante Bebette retint sa respiration mais se reprit aussitôt, ses pensées étaient devenu nébuleuses mais il s'efforça à paraitre de bonne humeur devant une Alecya de moins en moins dupe.



Illian avait visité bien des mondes étranges auparavant, mais celui ci fait sans doute partie des plus particuliers. Marchant sur le coté d'un mur pavé à la manière d'un damier dans une pièce particulièrement sombre, il se trouvait en face d'une roue mécanique géante qui tournait sans cesse, attendant que la porte arrive à son niveau.
Des soupirs et des lamentations lui parvenait sans cesse : "Solitude"

"Laissez passer! Laisser passer!"
Il se trouvait maintenant dans une rue animé par des ampoules et des écrous qui riait et discutait gaiement.
"Laissez passer! Laisser passer! Laissez passer la haine!"
Une main géante comme Méchante Bebette s'approchait, on sentait qu'elle était particulièrement heureuse malgré l'absence de bouche de cette espèce qui faisait qu'un être humain devinait difficilement leur expression habituellement.
"S'il vous plait monsieur! Pourriez vous laisser passer la HAINE? " fit elle avec une grande douceur et un grand sourire
Illian se décala sur le coté, la bébette passa, toujours souriante, en faisant "Merci monsieur!", suivi peu après par un carrosse noir et effrayant répandant un liquide infâme sur le sol.


Les ampoules et les vis, habitant de la rue le dévisageait maintenant avec un air de haine. "Mais qu'est-ce que cela!"
Un tapis roulant sembla surgir de sous les pieds d'Illian, il allait à toute vitesse!
Illian était transporté extrêmement rapidement vers un réseau impressionnant de tapis roulant.
"Oh! Vous n'avez aucune manières!
Une roue de mécanisme doté d'un visage et de deux petons transporté par une route de tapis roulant non loin de celle d'Illian le regardait.
"Vraiment! dit il Il faut respecter le mécanisme de sociabilité primaire voyons!"
Illian ne répondit rien, il n'y avait rien à répondre à la folie qui régnait en ces lieux.
"Dans cette rue, il aurait fallu dire "Bonjour" aux habitants que vous croisez non? C'est la moindre des politesses! Si vous ne respectez pas le mécanisme mis en application, vous n'avez pas votre place ici! En vérité, moi, Mister Gear, je vous condamne à l'exil!"
La route des tapis roulant fit un virage serré vers un trou qui ne semblait pas avoir de fond et y largua Illian!

Celui ci cependant, savait faire apparaitre des tourbillons de néant nécessaire autour de lui de manière à avoir l'aspiration nécessaire pour voler.
"Hein? Tu sais voler? Il faudra changer de mécanisme d'éloignement voilà tout. Veuillez patienter je vous prie."
Sans attendre, Illian s'envola vers Mister Gear, planant au dessus du vide, l'enserra entre ses jambes, le souleva, le retourna et se précipita avec lui dans le trou sans fond.
Finalement, le trou sans fond en avait un puisque Illian explosa le mécanisme vivant sur ce dernier en faisant un très grand bruit.



Dans un espace entièrement noir, il faisait maintenant face à une très grande porte dont le noir semblait pourtant se détacher avec vivacité des ténèbres de l'espace. La porte, simple en ornement était doté d' une poignée rouge vif.
Prudemment, l'agent Intermonde s'approcha de cette porte et ...
"N'APPROCHEZ PAS!!!!!!"
Illian se retourna pour voir sa fille étonnée et Méchante Bebette absolument terrorisé.
"VA T'EN! NE T'APPROCHE PAS DE CETTE PORTE! DEGAGE!"
Illian resta interloqué devant la scène, la main a quelque centimètre de la poignée.
"JE T'AI DIT DE NE PAS T'APPROCHER!!!"
Méchante Bebette s'approcha à une vitesse insoupçonnable de sa part d'Illian, il fut alors immédiatement intercepté par 4 agents Intermonde.
Illian s'éloigna alors de la porte qui s'enfonça dans les ténèbres.
"Lâchez moi! Lâchez moi! se débattit vainement la monstrueuse main
-Tonton Bête!"
Alecya, choquée tendait désespérément sa main vers celui qui l'avait sauvé de la rue, quelques instant auparavant.

LA MAIN


Méchante Bebette hurla comme un possédé et eu des spasmes, l'un des agents utilisa son pouvoir pour le calmer.
Cela fit grand effet et Méchante Bebette s'effondra.
Avant de commencer à s'écrouler sur le sol, il regarda Alecya et eu une pensée que le petite fille pu pour une fois très bien saisir : "Je ne peux pas"
Parlait-il de sa proposition?
"Méchante Bebette! Je vous arrête pour un nombre si grand de désordre et de délit que je ne m'y attarderai même pas! Pour la paix du citoyen de l'agence, je vous arrête!"

Ragnar.K.Rong le député responsable de la sécurité humaine avait personnellement pris en main cette affaire depuis le message qu'Illian avait envoyé à son supérieur avant de pénétrer dans l'esprit de Méchante Bebette et regardait, triomphant, le monstre dangereux menaçant à son sens, la sécurité de l'agence s'effondrer sous ces yeux.
Aujourd'hui était vraiment une excellente journée pour lui!


(1) L'agence Intermonde maitrise la relativité du temps. Il est donc possible de remonter dans le temps à des endroits spécifiques de manière à espionner des scènes.
Le "traité intermondiale sur l'utilisation du temps" précise cependant que la maitrise du temps doit être soumis à des règles stricts. Le département du respect temporel a par ailleurs été crée pour contrôler scrupuleusement les excès que peuvent engranger la maitrise du temps.
Il a été établis que le temps, tout comme les Worlds Stricker est quelque chose de trop dangereux pour que l'on puisse l'utiliser en attaquant.
C'est pourquoi dans le cas présent, Chamé n'utilise pas le pouvoir du temps pour revenir en arrière et empêcher Méchante Bebette de se volatiliser.
Il se contentera juste d'espionner à grande distance à partir de zone de désordre temporel spécialement prévu pour ce genre de mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:10

Un instant de bonheur, enfin, combien de temps l'avait-elle attendu?
Illian été allé la chercher,  tout n'était pas fichu.
Il a également voulu voir comment se portait son sauveur,
la main géante, qui avait en ce moment si peur.
Complice pour la première fois de leur vie, ils s'étaient juré
De la soutenir ensemble, de bien l'aider.
Ce sentiment qu'elle avait toujours recherché,
ce n'était pas cela mais au moins, ça y ressemblait.

Alors, dans la tête de l'agent Intermonde vide, Elle fit son plus beau sourire.
Un sourire comme elle en avait jamais fait, un sourire plein de rire.
Un sourire qui atteint Illian directement au cœur.
Un véritable sourire qui fut alors si porteur
qu'un vent chaud enveloppa un instant son esprit.
Faisant frissonner la petite fille aux yeux d'or et lui prit
Son écharpe, qu'elle portait justement ce jour là.

Elle s'éleva haut dans le ciel, puis retomba.
Elle se plaqua contre la petite île mécanique au bord du néant
Celle qui servait de raison à notre cher agent.
Le vent soufflait à ce moment là était si chaud et si fort
Que l'écharpe s'incrusta profondément sur l'île et prit place en son corps

Le vide essayait d'aspirer ce vêtement étranger.
Mais ce dernier était si bien coincé ainsi, qu'il ne pouvait se déloger.
L'impuissance de son ennemis juré procura alors à l'enfant
Le sentiment d'avoir gagné sa bataille contre le néant

Elle ne le savait pas encore mais malheureusement
Les moments de bonheur ne duraient jamais bien longtemps.




Chapitre 9
Enfant délaissée (Partie 3)
Culpabilité

Tribunal Intermonde, salle 8, division X 17:00 le 12/43/FA12

La salle était décoré assez sommairement, les murs était de couleurs unis et seul le chandelier de verre pouvait témoigner d'une quelconque richesse dans la salle. Le plus impressionnant était sans aucun doute les deux places du procureur et de l'avocat, situé particulièrement loin du public, du banc des témoins et l'accusé lui même.

Des micros permettaient de faire entendre à tous, les voix des deux intervenants. Pourquoi tant d'éloignement de la part des "acteurs" qui animeront le procès?
Pour répondre à cette question il faut tout d'abord savoir que l'excessif est ce qui caractérise le plus les agences Intermonde.

Ici, prenons le charisme, il a été découvert qu'il pouvait être travaillé de la même manière qu'un combattant peut travailler son aura combattive.
Dans cet univers infini où tout est excessif, les politiciens, les patrons et, ce qui nous intéresse dans le cas présent, les maitres du barreaux ont tous appris à développer une aura de charisme particulièrement importante. Ce charisme permettant de manipuler l'auditoire afin d'y faire passer ses idées ou ses avis plus facilement.
Même si cela s'apparente fortement à de la manipulation, la plupart des agences se disent que la différence de charisme entre les humains est de toute façon une réalité et que cette manipulation ne peut jamais réellement disparaitre.
Au contraire, en donnant la possibilité pour ceux qui n'ont aucun charisme d'en posséder par le travail et l'effort, cela ne permettrait-il pas un certain équilibre?

La théorie est agréable à dire mais en pratique nous nous trouvons devant des personnes dont le charisme est si imposant que l'air de la salle devient étouffant et cela gêne réellement la bonne démarche du procès.
Il n'a pas été rare d'apercevoir des accusés s'évanouir ou devenir fou tant la pression dans les grands moment du procès peut devenir terrible.

Entre le procureur, attaquant et l'avocat, défendant il y'a le juré... ou le juge.
Auparavant, un juré composé de sept personnes devait délibérer de la peine infligé (ou non) à l'accusé. Cependant, chaque juré se doit de prendre place entre les présences écrasante de l'avocat et du procureur, une place extrêmement dur à tenir.
Il faut alors une solidité d'esprit à toute épreuve pour pouvoir résister jusqu'à la fin du procès et garder toute son objectivité.
C'est pourquoi un "certificat d'objectivité" a été mis au point, il ne certifie en aucun cas que le juge est devenu une machine capable de peser très exactement le pour et le contre mais plutôt qu'il est capable de faire preuve d'une certaine distinction entre le bien et le mal selon la loi et surtout, surtout, le fait de ne pas se trop se faire influencer par le charisme des autres sans être pour autant borné.
Autant dire qu'une telle qualification est extrêmement dur à obtenir, c'est pourquoi le peu de personne l'ayant reçu, les juges sont extrêmement connu voire populaire.

Dans cette salle donc l'impatience grondait. Le procureur, Ragnar.K.Rong s'impatientait et maudissait intérieurement le retard intolérable du juge. De l'autre coté, l'avocat n'était autre qu'un robot crée par Méchante Bebette qui s'est mis en mode veille.

Finalement, un nounours entra dans la cour provoquant des soulagements dans toute la salle.
Il était de taille humaine et ressemblait très vaguement à un koala avec deux grandes oreilles rondes s'apparentant un peu à celle de Mickey. La couleur de son pelage était plutôt gris et il était habillé d'une sorte de jean bleu.

Une voix dans le micro présenta :  "Messieurs, Juge
reconnu dans plus de 20 secteurs Intermonde et un nombre incalculable
de monde, Enquêteur attitré, Ceinture d'Or au Kimono d'Argent dans la
noble discipline du Hagerkui, possesseur de l'incroyable licence de non
influancabilité, directeur du centre Pokemon de la ville, voici son Excellence Ninnin!"
Ce dernier ouvrit soudainement les yeux et tous furent saisi par son incomparable présence.
Le public, impressionné, resta bouche bée... Sauf un Pikachu dans la salle qui se leva et fit :
"Ninnin! Faux jetons! Arrête de te la jouer!"
Sur le même ton, le nounours se leva et répondit
"Silence! Ou je te fais évacuer toi tout seul!"


Ninnin était... euh, comment on appelle cela? Le dresseur Pokemon de Pikachu? Une situation que les deux préfèrent oublier tant ils ne peuvent pas se supporter! Étrangement cependant, Pikachu n'est jamais retourné à l'état sauvage, préférant se battre pour le Front de Libération des Pokemon qui Glande Toute la Journée au Centre Pokemon Sans que Personne ne les Utilise. (FLPGTJCPSPU) ou encore de "l'Association des Pokemon Oubliés des Premières Version Game Boy et Qui Sont Quand Même Excessivement Mieux que les Nouveaux" (APOPVGPEQSQMEMN) voire voulant prouver à Ninnin que "c'est lui le plus fort", voler des pommes, son aliment favori, un peu partout ainsi que d'autres activités plus nobles comme apprendre aux Pokemon à parler le langage des humains. En bref, deux personnages assez atypiques, leurs disputes sont par ailleurs très connus dans l'agence entière, elles ne sont pas si anodines puisqu'il est vital de trouver un moyen d'évacuer la pression qu'engrange le procès.
"Une sorte de "sketch" improvisé comique est donc nécessaire" avait dit un jour Ninnin à des journalistes.
"Hein? Un sketch? Mais je suis sérieux quand je t'insulte moi! Je fais pas ça pour détendre l'atmosphère!" était intervenu Pikachu les yeux écarquillés!


"Je disais donc que la séance était ouverte! A vous l'honneur monsieur le procureur...
-Merci, je suppose que vous savez tous qu'aujourd'hui n'est pas un procès comme les autres mais celui du tristement célèbre....... Méchante Bebette"
Un grand brouhaha emplit la salle.
Ninnin prit son marteau et tapa trois fois.
"Non non sérieux, commencez pas à faire du bruit alors qu'il y'a rien, je sens que ça va encore me fatiguer sinon..."
Pikachu chuchota beaucoup plus fort. Ninnin lui lança son marteau sur la tête.
"Tristement célèbre, poursuivit le procureur, pour un nombre incalculable de délit!"
Il se tourna vers le robot avocat et attaqua directement :
"Niez vous les attaques répétés envers un grand nombre d'agence Intermonde armé de machines généralement diabolique?
-Nous ne le nions pas fit le robot"
Un peu étonné du manque de répartie, Ragnar continua de plus belle.
"Niez vous les agressions envers le groupe IE7D de chef de groupe Kurlin Kalas avec les mêmes équipements susnommé?
-Nous ne le nions pas
-Niez vous les vols que vous avez perpétuez dans divers monde afin de pouvoir obtenir de la "matière première"
-Nous ne le nions pas.
-Niez vous les attaques perpétuels perpétués envers Damien Dreveau agent intermonde indépendant?"
-Nous ne les nions pas
-Niez vous les agressions mécaniques que vous avez pu faire envers la personne de Jacques Fostin, directeur de l'agence PARTICULIERE?
-Nous ne le nions pas
-Niez vous...?"
Ninnin, un peu blasé par la tournure des évènements frappa mollement du marteau.
"Ohé! Si je vous dérange, vous me le dîtes hein...
-C'est que, il y'a encore beaucoup de crime à énoncer durant ce procès!
-Attaque répété, attaque perpétuel... *sigh* On sait bien que Méchante Bebette attaque tout ce qui ressemble à agent intermonde, un être humain et plus spécifiquement ceux qui ont un jour détruit l'un de ses robots. C'est pas nouveau!
-C... Certes mais il faut bien montrer à tout les gens ici le degré de culpabilité du coupable!
-Objection! cria un Pikachu dans l'audience (le même en fait...) l'accusé m'a donné une pomme un jour! Donc il n'est pas coupable!
-Objection refusé! On s'en fout! fit Ninnin d'un air las tout en prenant sa propre copie de l'imposante liste de griefs.
"Oui oui oui, tout les crimes sont globalement les mêmes... Attaque envers les agences. Par ailleurs, aucune perte humaine n'est à déclaré à chaque incident, un vrai miracle! Il intervient même aléatoirement dans les mondes pour mettre fin à des guerres insensés... Un véritable bienfaiteur ce criminel...."
Ninnin fixa le robot avocat durant le long silence un peu gêné qui suivit sa remarque.
"Je fais ton boulot là, si t'as pas remarqué... lança-t-il au robot
-Nous ne le nions pas répliqua l'intéressé "

Ninnin faillit se lever pour cogner ce tas de ferraille qui manifestement se fichait de lui mais se ressaisit : "Hum... Bref, le procès ne va pas
aller loin, toutes les actions menées par l'accusé ici présent-et Dieu sait comme il y'en a-sont les mêmes... Sauf une... Il regarda, non pas l'ersatz d'avocat que Méchante Bebette avait construit lui même mais l'accusé en personne.
"L'attaque du monde des morts du monde ZE8UC-S2..." fit il gravement



"Il m'énerve ce Ninnin avec ces effets théâtrales... Il m'énerve!" songeait Pikachu, non loin d'Alecya. Elle était venu "encourager" Méchante Bebette avec Illian... Même si elle venait de se rendre compte qu'on ne peut encourager personne dans un procès.
Les pensées de Méchante Bebette étaient, comme toujours pour la petite fille, assez obscure.
Elle voyait dans la main géante un tourbillon de pensée qui n'avait cessé depuis sa capture avec quelques remontées de pensées audibles : "Je dois lui montrer", "Non, non, va-t-en! Ce n'est pas la peine de faire cela", "J'ai peur", "Ils ne m'auront jamais", "Je dois lui montrer", "Ce n'est pas vrai, ce n'est pas moi!"


"Méchante Bebette! Je te CAUSE!" aboya Ninnin
L'intéressé tressaillit : "Quoi?"
"Tu es entré dans le monde des morts du monde ZE8UC-S2 pour y semer une grande panique! Pourquoi?
-Je ne vois pas en quoi cette attaque est différente des autres intervint Ragnar, sur le papier, ce fou a attaqué ce monde comme il en a attaqué d'autres.
-Différente, elle l'est! Méchante Bebette a attaqué en déployant une immense force et sans user de robot, il était extrêmement paniqué et hurlait des phrases incohérentes du genre "Il me la faut!", "Où est-elle?" "
-Quel intérêt de le savoir? Il a été déjà prouvé qu'il avait accomplis cet acte non? Alors jugeons ce dangereux individu et passons à autre chose!
-Oh? C'est vraiment ce que vous pensez? Regardez pourtant, c'est étonnant : Le crime qu'il a effectué avant cet évènement était tout ce qu'il y'a de plus banal.... Après l'incident en revanche, on a plus entendu parler de lui pendant plus de 6 mois! Du jamais vu...
- Maintenant que vous le dîtes votre Honneur, il y'a peut être un autre crime caché derrière.
-...Euh... Entre autre." fit Ninnin un peu pris au dépourvu, il n'avait pas vu les choses comme ça! "C'est pourquoi je te demande d'expliquer pourquoi tu as attaqué ce monde et qu'est-ce que tu y cherchais!"
Méchante Bebette ne répondit pas, il semblait perdu dans le vague. Ninnin n'en fut pas découragé.
"Les mondes des morts sont des mondes assez difficile d'accès. On y arrive généralement depuis le ou les monde des vivant auquel il est rattaché.
Si Méchante Bebette était si furieux, il a dû se passer quelque chose auparavant dans le monde des vivants non?
-Que de complications monsieur le juge intervint Ragnar, j'ai ici un rapport de mission stipulant que, ce jour là, conformément au plan qui a été établi, le robot de Méchante Bebette a été saboté avant qu'il ne s'en serve. Le but étant de le désarçonner afin qu'il ne puisse pas prendre la fuite.
-Oh? Et alors?
-Le résultat est assez confus d'après l'agent Intermonde qui s'en est chargé. En tout cas, il n'a pas réussi à capturer Méchante Bebette ni à détruire sa machine. Peut être que c'est après ce sabotage que notre accusé est entré dans une rage folle et qu'il a voulu tout détruire sur son passage?
-Une cible aléatoire alors? Connaissant le bestiaux, c'est effectivement assez possible mais pourquoi attaquer sans robot?
-Il l'a peut être lui même détruit dans sa propre rage et n'a pas eu le temps d'en faire un autre. N'oublions pas que l'accusé ici présent est psychologiquement instable!"
Ce qui ressemble à une discussion entre deux personnes dans un café doit être imaginé dans une impressionnante court de justice diffusé dans le monde entier. Les deux protagonistes échangeaient ces mots avec une virulence rare et utilisait toute leur aura pour contenir et réfléchir. Toute l'assistance était secoué... Sauf...
"OBJECTION!" hurla la bestiole jaune. "Peu importe son état, Méchante Bebette ne détruirait jamais ses propres machines! Il y'est beaucoup trop attaché. Et il peut faire des robots de 3 mètres remplis d'arme caché en cinq minutes 34 secondes. Je le sais je l'ai vu!
-Objection rejeté, on s'en.. Eh! Depuis quand tu dis des trucs utiles toi?
-Je dis TOUJOURS des trucs utiles!
-Qu'importe, votre théorie ne tient pas Monsieur K.Rong, vous devriez plus observer les gens que vous accusez au lieu de penser d'abord à votre job de député."


Dernière édition par Haganeren le Lun 16 Sep - 4:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:11

L'intéressé accusa le coup et s'excusa poliment pour ne pas créer d'autres troubles à son image.
"Bon, c'est pas très légal mais le procureur est HS, intéressons nous au problème de ce pauvre Méchante Bebette" songea Ninnin
"Eh toi! Je t'ai connu sans ta langue dans ta poche!" reprit il à voix haute.
Méchante Bebette regarda le juge droit dans les yeux.
"Je sais bien que tu n'es pas un mauvais bougre... Juste constamment dans l'illégalité et complètement taré voilà tout! Dis moi ce qui te dérange. Qu'est-ce qui a été saboté dans ton robot pour que tu en arrives là?"
-Qu'est-ce que ça peux te faire...? fit l'accusé en détournant le regard."

Le juge le jaugea alors férocement, les mots sortirent telles des flèches et se planta sur le dos de la monstrueuse main.
PARLE
Il ajouta plus calmement mais tout aussi froidement "Quel élément a été saboté?"
-Le... le dispositif d'auto sécurité fit péniblement Méchante Bebette.
-D'auto sécurité? Celui qui te protège dans tes machines?
-Non non non! Tu ne comprends rien! Vous ne comprenez rien! Il protégeait les autres! Les autres tu comprends?"
Méchante Bebette perdait son sang froid, Ninnin le sentait.

Méchante Bebette commença à parler d'une voix monocorde. Il était allé dans ce village où il savait qu'un agent Intermonde allait passer. Il voulait le défier, c'est pour cela qu'il était venu.
C'est de sa faute, c'est de sa faute, il n'avait rien remarqué! Il aurait dû pourtant, sa machine, son XC645 avait été modifié par des mains inconnues, des mains d'amateur qui ne devaient même pas savoir ce qu'il coupait!
Pourquoi n'a-t-il pas remarqué?
Il s'était posé sur la place du village, comme toujours, il voulait se montrer, être vu. Il avait étudié la force de son adversaire et avait construit son robot en conséquence. Il voulait absolument gagner, absolument. Cependant, une attaque fit tituber son imposante fabrication.
Méchante Bebette regardait dans le vide.
"Un affreux cri. fit il dans un souffle, pas les cris de terreur et de panique que je déclenche sur mon passage. Non, autre chose, un cri de douleur, un cri d'horreur.
Une femme, une femme qui pleurait, une femme qui hurlait, une femme qui maudissait. Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi?
Une... Une main..."
-Une main fit Ninnin qui avait peur de comprendre.
-Du sang... Une telle flaque de sang... En dessous du pied de mon XC645... La main... une si petite main... Qui se refermait...
-Vous avez... écrasé quelqu'un?" déglutit le procureur

Méchante Bebette se mit à rire comme un dément, s'agita convulsivement, jetant un frisson dans toute l'assistance.
"Oui? Et alors? Cette petite idiote n'avait pas à rester ici!!! commença-t-il sur la défensive
-Je suis un monstre! Je ne peux pas réparer l'irréparable!
-La main...
-Mort, Sang, ce n'est pas moi! C'est l'agent Intermonde! Mon système d'auto sécurité ne peut avoir de défaillance!
-AH AH AH AH AH AHA AH AH AH!
-J'accuse Méchante Bebette de meurtre!
-La main!
-Je suis innocent! Ce n'est pas moi! C'est le doigt qui commande mes pieds!
-Je hais les humains! Un de moins ne peut que faire du bien!
-Aidez moi.
-LA MAIN!
-Si tu te hais! Tues toi! Je veux te voir mourir! MEURS! Je te hais! MEURS!
-Il faut qu'elle revive, tout ne peux pas s'arrêter là!
-Tellement... De sang
-LA MAIN!!!!
-Je souffre tellement... Aidez moi!
-Je suis un meurtrier, alors je vous tuerais tous! TOUS!!! Parce que je vous HAIS!
-
Toutes les pensées, toutes les personnalités de Méchante Bebette s'étaient mis à parler en même temps, à cracher leurs impressions par la même voix.
Le capharnaüm dura un moment et petit à petit toutes les voix s'éteignirent, il n'en resta finalement plus que deux.
"Je devais réparer... dit il d'une voix morne
-Je devais finir le travail! dit il d'une voix nasillarde
-J'ai effacé de la mémoire du monde toute trace de ma victime pour arrêter la douleur des parents.
-J'ai pris mon antimp (1) et Wooosh! Plus aucune trace de la morte dans leur esprit! Comme ça, personne ne pourrait me juger puisqu'il n'y avait plus de preuve!
-Mais il restait encore une chose, je devais encore réparer mon erreur, je devais trouver son âme.
-Manquait plus qu'à retrouver son âme et la faire disparaitre de ce monde et c'est comme si rien ne s'était passé! Mwahahahahaha!"
Les deux voix reprirent en cœur :
"Il fallait que je retrouve son âme!"

L'assistance était secoué par une telle déclaration, ils s'attendaient à tout sauf à voir Méchante Bebette perdre ainsi ses moyens! Ninnin lui même qui le connaissait depuis bien longtemps n'en revenait pas. Ragnar prit alors la parole :
"Et c'est pour la retrouver que vous avez attaqué le monde des morts?"
Méchante Bebette semble d'un coup se réveiller, et se calma.
"Oui... C'est cela même..."
-Et bien, je pense qu'il n'y a aucune objection au fait que l'on ajoute l'homicide non volontaire à son casier judiciaire. De toute manière, avec ou sans cela, je ne pense pas que monsieur le juge pouvait voter autre chose que la prison à perpétuité!"
Méchante Bebette se mit à sourire, il avait l'air d'avoir retrouvé toute sa force.
"La prison à perpétuité? C'est tout! Eh toi le juge nounours stupide! Une célébrité comme moi ne peut s'en tirer qu'avec une exécution en bonne et due forme!
-Euh... La peine de mort a été abolie depuis belle lurette dans cette agence... intervint le nounours
-Bah! Qu'importe! C'est pas comme si vous étiez en pouvoir de me faire quelque chose! Pitoyables humains!"
Et il se mit à rire comme un damné. Ninnin se mit à sourire, il avait retrouvé le rire de Méchante Bebette, il était redevenu lui même.
Ragnar.K.Rong, ne souriait pas du tout lui par contre.
"Espèce de fou! C'est ton procès ici! Monsieur le juge ici présent décidera de ton sort! Tu devrais prendre une pose moins exubérante si tu veux un peu de merci! Tu ne peux pas t'échapper! Le bâtiment est doté des dernières technologies pour empêcher les accusés prétentieux dans ton genre de s'échapper! Vas y essaie pour voir! conclut-il dans un sourire!
-Mwahahaha! Eh monsieur le procureur! Qui, a construit ce fabuleux bâtiment d'après toi?
-Q...Qui? Mais euh, attendez j'ai ça dans mes papiers.... Un certain Monsieur Pèssté, Sicende Pèssté. Un humain qui a déjà rendu de fier service à l'agence!
-Tu veux dire 602PST, un super robot hein? fit il d'une voix railleuse
-Qu... "

Le bâtiment entier se mit à trembler sous les rires de Méchante Bebette, un cercle de protection était apparu autour de lui, empêchant quiconque, de l'approcher désormais!
Ragnar ne perdit pas son sang froid :
"Du calme! Du calme! Tout se passera bien! Veuillez sortir dans l'ordre et la discipline."
Il se tourna vers le juge. "Je vous laisse vous occupez de lui!"
Pas de problème assura-t-il!

Alecya jeta un dernier coup d'œil à son tonton, elle n'alla pas à sa rencontre, bien consciente qu'il était trop traumatisé par l'accident qu'il avait commis pour pouvoir rester avec elle. Elle se demanda alors pourquoi les seules personnes prêtes à l'accepter étaient toutes aussi tordues !

Tout le monde avait réussir à fuir le palais de justice qui tremblait de plus en plus fort.
Une fois la dernière personne à évacuer saine et sauve, les pierres dont étaient composées le bâtiment se mirent à bouger, à changer de place, à se désagréger, à se reconstituer afin de former à présent... Une statue de Méchante Bebette.
Les réacteurs installés en dessous de l'ancien bâtiment judiciaire et qui avait échappé par on ne sait quel miracle à tout contrôle jusqu'à présent se mirent en route.
Ninnin sauta depuis une fenêtre et atterrit souplement.
"Alors? lui lança le député K.Rong.
-Hein? Euh! Ah oui! Vous allez pas me croire, je viens de me faire expulser par la fenêtre, j'ai rien pu faire!"
C'était particulièrement peu crédible.
Sous ces paroles protectrices, Méchante Bebette prit son envol pour une destination inconnue

Ninnin jeta un coup d'œil autour de lui. Aucun blessé malgré les énormes roches qui sont tombés.. Un hasard? Peut être pas finalement. Il promena son regard dans la foule durant un moment puis remarqua quelqu'un :
"Eh! Mais c'est l'avocat de Méchante Bebette! Tu as vraiment servis à rien finalement!
-Nous ne le nions pas. répéta-t-il inlassablement"






Sur son impressionnant robot-palais de justice, Méchante Bebette riait de son plan fabuleux qui avait totalement fonctionné! Il était génial! Si génial! Comment pouvait-on imaginer en ce monde un être aussi génial que lui?
Il se dirigea vers la porte de ses pensées dans cet état d'esprit là... Il était génial... Oui... Mais tellement fatigué, si fatigué.
Ses forces l'abandonnaient, ses doigts trainaient de plus en plus lorsqu'il marchait.
Il en avait assez.
D'un pas de moins en moins rapide et de moins en moins aisé, Méchante Bebette se dirigea vers la porte noire qu'Illian avait failli franchir et l'ouvrit.
La salle à l'intérieur était impressionnant et ne brillait que grâce à l'aura d'une étrange machine. Bordé de câble et de tuyau qui perçait la salle de part en part, la décoration en damier de la pièce convergeait vers un conteneur doté d'une vitre.
A l'intérieur, il y avait le corps d'une petite fille qui baignait dans une lumière bleue surnaturel. Méchante Bebette s'effondra sous cet halo et s'endormit profondément, bercé par les ronronnements de la chose qu'il avait créé, dans le fin fond de sa folie.



Alecya ne revit jamais son Tonton Bête...



(1) : Antimp : Anti Impossibilité.
Se joue des lois pré-établis dans un monde et peut le modifier même si cela est sencé être impossible.
Il faut par ailleurs comprendre qu'il peut exister des "lois implicites" dans des mondes qui peut brider les possibilités et empêcher certaines choses.
Il peut par exemple y avoir une loi implicite rendant impossible l'utilisation de la magie dans un monde réaliste où aucune forme de fantastique n'existe. Avec un antimp cependant, cela devient possible. Tout devient possible avec l'antimp approprié. Leur fabrication fait partie des choses les plus complexes à réaliser en ce monde et bien sûr, leur possession ou fabrication est l'un des crime les plus sévèrement puni par l'agence Intermonde!
Le seul antimp que l'agence Intermonde s'autorise publiquement à posséder est la machine permettant de changer de monde, l'antimp le plus célèbre et le plus couramment utilisé.


Dernière édition par Haganeren le Lun 16 Sep - 4:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:11

Chapitre 10
Festival mécanique
Durant ce dernier chapitre, j'ai placé deux musiques. Il s'agit des musiques à partir duquel j'ai imaginé toute l'histoire.
Cher lecteur, je vous invite donc à lire la suite de l'histoire en musique, sachez cependant qu'il est prévu qu'elle soit coupé lorsque vous verrez le marquage "STOP". Bonne lecture


Elle fuyait, elle fuyait, elle fuyait.
Le monstre qui la poursuivait rampait avec ses long bras squelettiques de plus en plus vite.
Les milles visages humain qui le constituait étaient focalisés sur Alecya.
Par désespoir, elle se mit à faire signe à son père, ce dernier était bien trop occupé à regarder la goutte de cristal qui sortait et replongeait du grand lac doré qu'ils observaient tout les deux peu de temps auparavant.
"Oui, attends une minute d'accord Alecya?"
Courant de plus belle pour échapper à son démon, elle trouva une toute petite grotte où elle pouvait entrer en rampant, elle était sauvée!
Un bruit de succion retentit derrière elle! Le monstre pouvait elle la suivre? Pris d'horreur, elle redoubla d'effort pour le semer...

Le temps passa, lentement, et elle commençait à fatiguer... Le monstre ne pouvait plus la suivre à présent, non? Au fur et à mesure de son avancé, la grotte devenait plus étroite, Alecya était encore assez petite pour se faufiler mais cela ne durerait pas.
Aller en avant dans le noir complet en étant dans une grotte de plus en plus exigüe semblait être complètement stupide. Alecya elle même ne savait pas bien pourquoi elle poursuivait le chemin. Les parois devenaient de plus en plus chaude et molle, comme quelque chose d'organique. Malgré tout cela, l'ambiance était accueillante et même si elle devait à présent ramper pour progresser, cela ne semblait pas la déranger.
Il faut dire qu'elle était intriguée par la petite lumière qui provenait du fond de la crevasse... Une sortie?
Plus elle avançait, plus cela devenait pénible, plus elle se sentait s'affaiblir.  Mais elle ne pensait plus à rien, sinon à cette vérité inébranlable :

"Il faut sortir! Il faut sortir!"

La lumière l'aveuglait, l'extérieur avait l'air bruyant et terrible mais il fallait, oui, il fallait sortir!
Prenant son courage à deux mains elle passa d'abord sa tête à l'extérieur, deux mains la saisirent pour l'aider à sortir.

Pour la première fois, elle emplit ses poumons d'air ce qui lui fit si mal qu'elle se mit à crier et à pleurer de douleur.
"Félicitation Madame! C'est une jolie petite fille que vous avez là."
Le bébé se calma et regarda la très belle femme aux yeux dorés qui la regardait, épuisée.
Son petit cœur s'emballa. La haine, la haine se reflétait dans les yeux de la jeune femme. Son visage, ses pensées... Oui, elle haïssait cet enfant de tout son être, de tout son corps.

"Madame? Cela ne va pas? Madame?"

Le petit bébé était si bouleversé, la douleur si grande qu'Alecya se réveilla en sursaut, épleurée et paniquée.

La nuit était tombé, par la fenêtre elle pouvait voir une voiture rire joyeusement avec un groupe de vampire qui se promenait dans la rue. Plus loin, un homme avec un chapeau haut de forme traversait la rue en tenant un petit garçon par la main.
Il devait avoir à peu près son âge, peut être que dans d'autres circonstance, il aurait pu devenir son ami?
Alecya se sentait si seule à ce moment là, elle avait tellement besoin de réconfort...
"Aide moi." songeait Alecya en regardant le garçon. "Aide moi." pensa-t-elle du plus profond d'elle même.
Elle rouvrit les yeux, le garçon, malgré la distance qui les séparait, la regardait avec des yeux curieux.
Alecya paniqua, se cacha et tenta de se calmer... Allons, ce n'était qu'un rêve... Qu'un simple rêve...
Peu à peu, elle se calma puis décidé d'aller aux toilettes.


Ah oui! Sujet traité plutôt différemment entre cette agence Intermonde et notre monde : Les toilettes.
Chez nous, ces endroits ne sont pas toujours des plus propre et souvent sujet au ridicule.
Pas dans cette agence Intermondes.

Il faut dire que leur système est assez différent, toutes les espèces ne doivent pas effectuer leurs besoins naturels de la même manière. La question des toilettes publiques se posaient alors.

Plusieurs solutions ont été élaboré. Certaines agences ont carrément mis en place en partenariat un "monde des sanitaires" où des toilettes de toutes les espèces connues y sont rangé. On y accède depuis des points particuliers dans l'agence.

Ici, le néant a été adopté comme solution.
Lorsque l'on ouvre la porte des sanitaires, on se trouve dans un monde où le néant naturellement installé aspirait tout ce qui "devait être aspiré" pour reprendre les termes exacts de la règle qui régissait ce monde.
Des sièges faciles à installer devaient être apportés depuis l'extérieur si il y' avait besoin

Le néant est quelque chose d'à la fois terrifiant et très beau, avoir cela derrière la porte de ses toilettes peut sembler décalé mais ce n'est qu'une question d'habitude. En tant qu'agent Intermonde pouvant recevoir la visite d'espèce toutes plus improbable les unes que les autres, Illian avait droit à une telle salle. Il n'empêche que la petite fille avait toujours détesté cette endroit et aujourd'hui encore, elle regardait l'immensité et l'infini du néant avec une hostilité accrue.

Le temps de l'enfance commençait à être révolu, son Tonton Bête avait disparu de la circulation depuis un moment maintenant. Le bref instant de complicité qu'elle avait eu avec son père s'était évanoui depuis longtemps et il fallait encore tout recommencer depuis le début.
Son autre tonton, le chef de l'agence, s'éloignait de plus en plus d'elle au fur et à mesure que l'innocence de l'enfance disparaissait chez elle... Peut être avait il peur qu'elle lise des informations confidentielles en lui?
Cela devait être ça.

Elle souffrait toujours de sa solitude. Elle se demandait où elle serait en ce moment si elle avait suivi Méchante Bebette... Quant elle y pensait d'ailleurs, c'était assez étrange, comment avait elle réussi à le convaincre de la sauver ce jour là? Alors que le monstre lui avait proposé de la dévorer.
Elle se souvient parfaitement du brouillard qui encombrait son esprit au moment où elle avait tendu la main. Il l'avait regardé avec une certaine confusion et d'un coup, le brouillard s'était levé et il avait pris une décision.
La manière dont cet amas de pensée s'était levé n'était pas naturel, cela lui trottait la tête depuis un certain moment. Comment tout ses doutes ont ils pu s'envoler ainsi? Bien sûr, elle VOULAIT que Méchante Bebette la protège, elle le VOULAIT vraiment mais....
Ou alors....


Quelques mois plus tard :



"Nous vous le demandons, s'il vous plait, aidez nous pour cette affaire!!
-Ouais, ouais bien sûr....
-C'est... C'est vrai?"
Chamé arrêta de se ronger les ongles et rangea le petit miroir qu'il transportait toujours sur lui dans une poche en hauteur de son veston.
Il se tourna ensuite vers l'invité, le scruta et enfin lui dit :
"Vous êtes qui déjà?"

Pouvait-il y avoir plus vexant?
"Le Comissaire Blomb... On parlait de l'enquête Monsieur Chamé... L'ENQUÊTE.... Les enfants qui disent jouer avec une personne "amie" que personne ne voit jamais, le fait que les vidéos elles même soient brouillées, les troubles des monstres de la nuit qui disent avoir des oublis fréquents et qui n'attaquent plus personne...
-Ah ben pour ce dernier détail, c'est fou ce que le "problème" me parait urgent à résoudre... Je vais en parler à ce bon vieux Ragnar K.Rong, il sera certainement de mon avis!
-Je suis SÉRIEUX Chamé! Les agents qui enquêtent sur le sujet durant la soirée reviennent tous en ayant oubliés les évènements de la nuit!
-Pauvre vieux.... Et c'est pour que je te console de l'incompétence de tes enquêteur que tu viens me voir? Allez, je t'autorise à pleurer sur mon épaule!
-Chammééééééééééé........ commença Blomb devenant sérieusement agacé.
-Ah! Oui tu peux entrer Illian!"

Illian était toujours le même, fidèle à lui même. Si il y'en a un qui changerait jamais dans une agence Intermonde où tout changeait très vite, trop vite, ça serait lui.

"S'agit il d'une mission chef?
-Ouais ouais, un truc assez costaud cette fois, l'annihilation de la mafia dans le monde casino RC-72-@B, enfin, t'as vu pire.
-Très bien dit Illian en tendant le bras pour prendre le papier donnant l'ordre de mission.
-Quoique.... Nan, je te la donnerais un peu plus tard, si ça te dérange pas...
-Très bien
-A la place tu vas écouter l'histoire de monsieur Blouk qui me casse les oreilles depuis tout à l'heure et résoudre l'enquête... Ca va pas durer longtemps te connaissant.
-C'est BLOMB! cria le commissaire"





Alecya était fatiguée avait elle dit.
Bon bah, si c'est comme ça, il enquêterait seul. Dommage, les capacités de sa fille étaient très utiles dans ce genre de situation...
Enfin, par où commencer?
Le village Intermonde était plutôt vaste, et en faire une carte est pratiquement impossible tant la géographie s'étire en longueur, en largeur et en hauteur de façon totalement aléatoire avec des fluctuations spatiales qui fait que la ville une année n'aura pas forcément la même tête qu'une autre année.
Ce point est généralement commun à tout les villages Intermonde de toutes les agences. Vous pouvez aisément comprendre que cela est excessivement peu pratique pour se repérer dans ces conditions.
Pour pallier à cela, il y'a généralement toujours un point de repère très visible que l'on considère ne jamais changer de place.
Dans cette agence, il s'agit du célèbre parc des ponts brisés. BridgeBreak Parc dans les archives ou tout simplement "BridgeBreak" pour les intimes.

Il s'agit d'un vieux parc très grand, assez capricieux et qui n'a aucun sens des responsabilités en tant que point de repère. Il lui arrive effectivement fréquemment d'aller tout simplement se balader sans même se soucier de savoir si des personnes se promènent encore sur lui!
Rajoutez à cela le fait qu'il possède une très grande fierté. Par exemple, il refuse catégoriquement de se plier à la loi de la gravité sur lequel toutes choses est pourtant tenu d'adhérer! C'est pourquoi il se tient toujours une trentaine de centimètre au dessus du sol.
Vu qu'il s'agit tout de même d'un parc et qu'on aimerait bien s'y promener des petits ponts suspendus ont été aménagé de manière à ce que tout le monde puisse y accéder.
Des ponts que le vieux parc supportait assez mal, il se sentirait enchainé parait il, il prend donc un malin plaisir à "briser" lors de ses petites ballades. C'est ainsi que tout le monde s'est mit à l'appeler "BridgeBreak"

BridgeBreak avait beau être un vieux casse pied, il était le témoin numéro 1 de tout ce qui peut se passer de l'agence! Tout criminel ayant un minimum d'intelligence, fait bien attention à ne pas se retrouver sous le champs de vision de BridgeBreak! Tout couple souhaitant le secret le plus absolue ne peut se résoudre à se promener sur BridgeBreak. A noter cependant que le parc est un vieux sentimental qui aime créer une ambiance des plus romantiques pour tout couple marchant sur l'un de ses chemins et lui plaisant un tant soit peu.
Il y'a généralement tout à gagner à aller voir BridgeBreak avec l'élu(e) de son coeur.
Après, si on l'interroge sur les relations secrètes de l'agence, on risque d'avoir de sacrets suprises! Enfin, si vous parlez le parc couramment...

Là est le problème. Dans le temps, Illian avait bien rencontré une femme pouvant communiquer directement avec BridgeBreak, il suffirait de "l'écouter avec son cœur" selon elle. L'agent Intermonde ne captant pas de réseau avec cet appareil là, les conversation aboutissaient toujours sur un silence religieux... Autrement dit sur rien du tout.

Mais bon, il y'avait toujours moyen de s'arranger, Illian s'assit sur un banc devant un beau lac et commença son interrogatoire.
"Monsieur BridgeBreak, si vous m'entendez, Veuillez, je vous prie, faire envoler l'oiseau sur cette branche là bas.
L'oiseau s'en alla aussitôt, il fut par ailleurs le premier surpris de ce fait et failli s'écraser au sol! Le parc était prêt à écouter Illian.

Amis lecteurs, n'allez pas croire qu'il est si simple de parler à BridgeBreak! Il faut être aimé du parc pour pouvoir avoir l'honneur de commencer une discussion avec lui! Illian fait partie des rares personnes pouvant discuter avec lui sans pour autant savoir "écouter avec son cœur".
Eh oui, ça l'étonnait tout de même, lui, BridgeBreak, cet humain capable de rester toute sa semaine de congé devant une fourmilière jusqu'à pouvoir reconnaitre individuellement chaque fourmis! Il avait fini par bien l'apprécier dons il se prêtait de bonne grâce généralement à ses interrogatoires.
"Je vous remercie. J'ai quelques questions à vous poser dans le cadre de mon enquête. Auriez vous remarqué quelque chose d'étrange ces temps derniers? Si c'est le cas, veuillez faire passer un lièvre devant ce banc, sinon, faites passer une tortue.
Un lièvre arriva, regarda derrière lui et satisfait, se mit à s'endormir, une tortue arriva alors et traversa le banc à son tour.
La réponse était clair pour Illian : "Oui et non"
"Veuillez m'excuser. Ma question était trop vague."
La tortue abandonna soudain la course et le lièvre repartit de plus belle.
"Au fait, il y'aura des agissements suspects le soir, une personne se prétendant être un ami avec les enfants. Voyez vous de quoi je veux parler? Si non, faites sauter un poisson hors de l'eau, si oui, faites tomber le gland au bout de cette branche, ici s'il vous plait."
Le gland d'à coté tomba. Oui parce que bon, le gland que montrait Illian était encore en pleine croissance et que tomber maintenant n'était vraiment pas le bon moment pour lui. Illian comprenait tout à fait ces choses là.
"Est-ce que cet événement est organisé par une personne extérieur à l'agence Intermonde? Si oui, faites souffler un vent froid, si non, faites souffler un vent chaud je vous prie."
Un agréable vent chaud lui parvint au visage. Au moins, il ne s'agissait pas d'une invasion. C'était une bonne nouvelle.
"Est-ce que ces enfants agissent de leur propre gré? En ce cas, faites croasser ce crapaud une fois, sinon faites le croasser deux fois."
Le crapaud désigné fit ses deux plus beaux "Croa"  puis s'étonna lui même d'être aussi bavard aujourd'hui.
"Je vois fit Illian, je vous remercie de votre patience."




On frappa à la porte. Alecya, qui s'était enfermée dans sa chambre depuis le début de la journée se leva puis alla ouvrir.
Il y' avait deux enfants à l'entrée, leurs yeux brillaient anormalement.
"Viens, on a une surprise maintenant, l'heure est venue de jouer avec nos amis!"
Alecya fut étonnée puis acquiesça en faisant "oui, bien sûr!" et les suivit.




"Vous avez vu? Ils rediffusent "Mon agent est ma vie" à la télé! Je m'en voudrais de rater ça! Bon bon bon, la séance est finie! fit précipitamment Chamé
-Attendez, combien de temps aller vous trouver une excuse pour ne pas parler de certains sujets? reprit comme d'habitude K.Rong... Nous devions parler de...
-Notre ami, oui nous devions parler de notre ami!"
Étonné, les deux magistraux se tournèrent vers le député qui avait pris la parole. Il avait les yeux qui brillait anormalement.
"Il a raison, nous devons parler de notre ami! Tout de suite!"
La salle se mit à bourdonner. "Oui!", "N'est-ce pas?", "Notre ami", "Assurément."...
"Que... commença le chef de l'agence... Oui... N'est-ce pas monsieur Rong, veuillez excuser cet oubli, un peu plus, et nous aurions oublier notre ami.
-Nous aimons tant notre ami qu'il aurait été un crime de l'oublier en ce jour si particulier!
-Bien sûr. fit Chamé, le regard brillant"







"Vous voulez être avec notre ami aussi monsieur?
-Oui, je le souhaite vraiment"
Le regard du garçon brillait anormalement tout comme le reste de sa bande d'ami depuis qu'il avait parlé de leur ami. Peut être que dans son état naturel, le garçon se serait rendu compte que le "Oui, je le souhaite vraiment." d'Illian faisait ressortir une motivation proche de zéro.
Mais il ne l'était pas, alors, il se contenta de répondre :
"D'habitude, on ne fait pas confiance aux adultes vous savez monsieur! Mais aujourd'hui, c'est un jour particulier pour notre ami alors vous pouvez venir!"


Dernière édition par Haganeren le Lun 16 Sep - 4:12, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 26 Déc - 23:11

Il se mit à suivre le garçon et se demanda si il avait conscience que le soleil était en train de se coucher et qu'il était plutôt temps pour lui de rentrer à la maison. Les rues allaient devenir dangereuse.
Oh! Déjà, il vit un loup garou sortir d'une sombre ruelle pour marcher sur la même voie qu'eux. Il n'était pas encore l'heure pour que la chasse aux humains soit "légale" mais le prédateur s'approchait tout de même de plus en plus du groupe d'enfant dans lequel faisait momentanément parti Illian.
"Vous allez aussi voir notre ami? demanda le loup le regard brillant
-Oui fit les enfants avec un grand sourire"

Le loup garou n'était pas le seul. Tous sortait de leurs maisons le regard brillant pour se diriger au même endroit. Illian ne se sentait pas particulièrement possédé pourtant, pourquoi n'avait il rien?
Où allaient-ils tous, comme ça? Au fur et à mesure de sa marche, Illian entendait des rires et des chansons, qui peu à peu prenait l'agence tout entière.



Une fête, une immense fête voilà ce qui envahissait ce monde.
Des kilomètres de festivité emplit de banderole, de rires et de chanson.
Les feu d'artifices étaient tirés de part en part en l'honneur d'une personne.

Comment avait ils pu en arriver là? Toutes ces personnes qui dansaient ensemble, qui s'extasiaient le regard toujours brillant. Quel est le but de l'investigateur de tout ceci? C'est tout ce qu'il voulait? Illian continua sa marche jusqu'à la place principale, le cœur du défilé.

Là, une immense banderole multicolore annonçait "Joyeux anniversaire Alecya" Sa fille était présente, au milieu de la place. Illian, toujours froid l'observa un instant, ses yeux d'or brillaient plus que jamais.
Elle souriait comme Illian ne l'avait jamais vu sourire.
Elle riait comme Illian ne l'avait jamais vu rire.

Tout n'était que joie et bonheur pour la jeune fille et son cœur fit un saut lorsqu'elle vit Illian s'approcher d'elle.
"Papa! Papa! Toi aussi tu es venu pour la fête?"
Les yeux d'Alecya pétillaient de bonheur. En réponse, l'écharpe enracinée dans le coeur d'Illian se contracta, lui procurant une terrible douleur. Sa fille le regardait toujours, ses yeux d'or toujours ouvert, elle ne clignait pas des yeux, jamais.

"Qu'est-ce que c'est que tout cela? demanda Illian
-C'est tout mes amis! Regarde, ils sont tous venu pour souhaiter mon anniversaire!
-Ils sont venu?
-Oui! Tout le monde m'aime maintenant! Tu veux venir papa?"

Malgré sa douleur, l'agent Intermonde releva la tête :
"Pourquoi n'es-tu pas resté à la maison? Je croyais que tu étais fatiguée.
-Qu'est-ce que tu racontes? Je ne peux pas être fatiguée avec tout ces amis qui m'attendent!
-Alecya, je pense que tu es très fatiguée, c'est fini maintenant, rentrons, arrête. Nous pouvons encore faire comme si rien ne s'était passé.
-Non, je veux encore m'amuser!
-Tu ne dois pas faire cela, c'est interdit. Rentrons.
-Mais faire quoi? Je ne comprends pas! Non, je ne veux pas rentrer! Viens Papa! Viens t'amuser avec nous, s'il te plait. Je t'en prie.
-Non Alecya, arrête maintenant."

Le visage d'Alecya s'assombrit :
"Alors, c'est ça hein Papa, c'est ça... "
Ses yeux se mirent à briller intensément, était-ce encore la même personne qui parlait?
"Tu ne te contentes plus d'oublier mon existence, maintenant, tu souhaites retirer mon bonheur, c'est ça que tu veux hein..."
Ses yeux s'agrandirent encore. La colère s'y reflétait.
"Au fait, tu me hais n'est-ce pas. Dis moi ce que tu penses! Tu me hais!
-Calmes toi. Tu dis des sottises! Si je te haïssais vraiment, tu l'aurais deviné non? Tu peux lire dans mes pensées après tout."
Une colère indomptable semblait envahir la jeune enfant. Elle se boucha les oreilles.
-Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi! Tais-toi!"
Elle reprit son souffle, un éclair rouge passa soudainement dans ses yeux.
"Si ça se trouve, je ne peux même pas lire le fond des pensées des gens! Tout au fond de toi, là où je ne pourrais jamais lire, avoue que tu me hais, hein! AVOUE!"
Soudain, inexplicablement, Illian sentit une haine grandir en lui contre sa fille. Une haine qui, comme tout sentiment fut aussitôt avaler par le néant dans son cœur.
"Je le savais! Je le SAVAIS! J'en étais sûr!" fit Alecya en pleurant.
Illian ne savait plus que penser. Qu'est-ce que cela voulait dire? Alecya avait elle le pouvoir de contrôler les pensées en plus de les lire à présent? Ce serait elle qui lui aurait insufflée cette haine à l'instant?

Soudain, Alecya cessa de pleurer de façon si immédiate qu'Illian en fut surpris. Elle se mit à rire.
"De toute façon je m'en fiche! J'ai plein d'ami maintenant! Tu m'enlèveras pas mes amis papa! Hein! Hein! Hein! Tonton Cha!"
Illian plissa les yeux pour voir son chef, manipulé comme les autres, faire un petit signe approbateur envers Alecya.
"Je ne veux plus te voir! Je te déteste Papa! Va-t-en!"
Comme en guise de réponse, Chamé s'approcha, le visage grave, vers son subalterne.
"Tu as entendu ce qu'à dit la petite Illian, tu n'as pas bien su t'occuper d'elle. Et bien, je suppose que c'est de ma faute n'est-ce pas? J'aurais dû savoir que le paris entre vous deux n'était pas à tenter. Enfin, aujourd'hui, nous allons en finir."
Il appela ses IA. "A.V.A, R.U.R.I mode fusion v0.2 s'exclama-t-il
-Oh ouiii Chamé! Tout de suite! répondirent en cœur les deux I.A."



Chamé disparut alors. Illian connaissait son pouvoir, faire un avec les Intelligences Artificielles contrôlant la base, faire un avec la base en quelque sorte.
Une pression extrêmement puissante frappa soudainement Illian à la tête, puis au ventre.
Oui, Chamé faisait un avec le monde lui même, tel était son pouvoir.

Alecya s'était abandonnée sur une chaise, regardant avec un air absent le combat. Ses yeux brillants luisaient toujours autant. Elle semblait comme possédé par cet éclat.
A coté, personne semblait se souciait de la scène, comme si rien de tout cela arrivait, comme si Chamé et Illian se battait dans une dimension parallèle rajoutant au surréalisme de la scène.

"Prends ça!"
Chamé venait de se reformer sur le toit d'un immeuble armé de deux cannons doré et argenté sur ses deux bras, et tira de toute ses forces les salves d'informations concentrés que lui apportait les deux intelligences Artificielle
Illian se concentra pour les contenir avec le néant qui l'enveloppait, à ce moment là, il aperçut une nouvelle pression se former en dessous de lui. Celle ci le frappa avec une violence inouïe à nouveau avant qu'il n'ait pu faire quoique ce soit!
Illian en eu le souffle coupé, le néant qu'il avait crée disparut et il se prit de plein fouet les deux salves lancées au préalable. Il fut projeté en arrière et fut rattrapé par quelque chose de métallique. Chamé, toujours plus rapide s'était matérialisé à nouveau derrière lui et tira une nouvelle salve d'information concentrée à bout portant.
La vision d'Illian se brouilla, le sang s'échappa de sa tête, tout semblait être sauvagement torturé par la déflagration de l'arme de son chef.

Il ne pourrait jamais le battre, c'était sûr. Il savait déjà quoi faire dans ce genre de situation.... Atteindre la personne qui a lancé le sort de manipulation.
Il jeta un coup d'œil vers Alecya, elle était comme hypnotisée par la scène, les yeux livides, elle semblait ne plus être qu'une poupée.

"Impossible de l'approcher, Chamé ne le laisserait jamais faire" songea Illian
Pourtant il y'a un moyen de s'en sortir, un moyen pour qu'Alecya perde la concentration lié à l'utilisation de ce sort, il le savait, une chose qu'Alecya ne pouvait supporter de voir, une chose qui pourrait tout arranger.
A cause de l'écharpe qui lui enserrait l'esprit, Illian ne voulait pas en venir là.

Chamé cessa ses attaques, il se plaça au centre de la place, étendit les mains en croix et un vortex se forma autour de lui. Il se fit de plus en plus puissant. Chamé essaya de résister mais les papiers, les détritus, les gens, les briques des maisons, le dallage du sol partit, aspiré par l'imposant tourbillon... Mais Illian tenait bon. Alors, le vortex comme incontrôlable commença à aspirer la réalité du monde.
Le monde, craquelé, commençait à se briser... Un Worlds Stricker était imminent.
Il n'y avait pas à hésiter, avec froideur, Illian sauta vers Chamé et avec un geste rapide et précis, pris le miroir qu'il avait toujours en poche. Il le lança alors aussitôt en direction d'Alecya avant de se faire aspirer à son tour.

Depuis toute petite, elle ne pouvait le supporter, Illian le savait.
Alecya vit un instant son reflet dans le miroir, elle vit une petite fille avec des yeux d'or, des yeux d'or qui lisait dans son esprit, des yeux d'or pénétrant qu'elle pénétrait aussi.
Tel deux miroirs que l'on positionne l'un devant l'autre et qui renvoie leur image à l'infini, Alecya se trouvait soudainement surchargé par ses propres pensées, amplifié à l'infini.

Un cri de douleur déchira la fête de l'agence, toutes les personnes ayant servis de marionnette à la petite fille s'effondrèrent par terre, comme si les fils qui les faisaient bouger s'étaient rompus. La fête était fini. Le vortex recracha tout ce qu'il avait avalé dans un capharnaüm épouvantable.

Alecya n'eut pas le temps de reprendre ses esprits qu'elle vit son propre père prèt à lui infliger son attaque mortelle. Ses yeux s'écarquillèrent d'horreur quant elle vit la froide détermination dans le cœur d'Illian qui fit s'abattre sur elle, son coup le plus terrible.


NON!
[Musique Stop]

La tête d'Illian était face au ciel blanc. L'écharpe enserrait la terre sur lequel Illian était allongé, les bras en croix. Elle lui faisait si mal qu'il ne la ressentait même plus. Alecya était là, elle flottait au dessus du néant qui tenait lieu d'âme à Illian.
Illian l'observa sans rien dire.

Alors, sans un mot, sans un bruit sans rien, des larmes apparurent dans les yeux de la petite fille. Elle se mit à pleurer devant Illian, incapable de ressentir quoi que ce soit en retour.

Les larmes tombaient inéluctablement dans le néant où elles se firent aspirer sans merci. Alors, les larmes, devint plus grosses, plus imposantes. Combien de temps dura ce moment? Très peu de temps ou très longtemps? Les deux pour Illian.
Ce fut bientôt un torrent, puis une rivière, un fleuve entier qui s'échappait d'Alecya, un torrent de larme de douleur, de frustration, de tristesse et d'envie.

Illian sentit comme une douleur dans son coeur, comme si on l'étouffait.
Il mit les mains sur la poitrine et se mit à genoux devant le gouffre du néant... Pour le voir se remplir petit à petit des larmes de sa fille.

Ce fut à présent une mer de larme qui se tint devant lui à la place de l'immense gouffre vide.
Alors Illian, s'envola de son île mécanique et s'approcha de sa fille pour la prendre, enfin, dans ses bras.


"Ne bousculez pas!
-Éloignez vous, il n'y a rien à voir!"
Les policiers avaient du mal à contenir la foule de curieux. Il faut dire que même dans une agence Intermonde, ce qu'il s'est passé n'était certainement pas ordinaire.
"Sale affaire, hein Inspecteur"
L'inspecteur Pascal regarda la lune artificiel de l'agence et aspira une bouffée de sa pipe.
Il s'étouffa par la suite durant deux bonnes minutes parce qu'il n'avait pas du tout l'habitude de fumer... Voilà ce que c'est de vouloir se donner un genre!
"Heurk, heurk, oui, tu as raison" fit il en reprenant son souffle
-C'était sa fille? fit Jaxelle, son assistante Comment peut on être aussi cruel?
-Sa fille adoptive... Je ne suis pas sûr que l'affaire soit si simple que ça... "
La petite fille, Alecya, était devenu un corps sans vie, terrassé par l'attaque mortelle d'Illian. Il avait crée un néant qui aspire la vie d'un corps. Son ultime coup qu'il avait sans doute fait par pur instinct, sans le moindre sentiment.
Illian de son coté, avait connu une mort plus mystérieuse. Après tout, aucun scientifique n'avait réussi à percer à jour le pouvoir d'Alecya.
On savait qu'elle pouvait lire les pensées, nous avons par la suite vu qu'elle pouvait les contrôler pour faire passer des pensées dans la tête d'autrui et ainsi en faire des alliés... Peut être a-t-elle appris à l'instant à tuer les gens avec leur esprit.

Mais Chamé s'en foutait de tout ces détails techniques. Il se fichait de tout dans l'instant présent. Dans une agence Intermonde, perdue au milieu de tout, dans les restes d'une fête d'anniversaire, sous le regard de centaines de curieux, devant ces deux cadavres et une montagne de regret, deux larmes se mirent à couler le long de son visage.


Prologue : L'homme qui devint monde



Après cette triste inspection, l'inspecteur jeta un coup d'œil à la personne la plus affectée du lot, le chef de l'agence.
"Retrouvez leurs âmes! ordonnait il à qui veut l'entendre"
Il est vrai qu'il a depuis longtemps était admis que l'être humain, dans la majorité des mondes, pouvait se décomposé en trois choses : Le corps, l'âme et l'esprit.

L'âme étant le cœur de la personnalité d'une personne, son esprit est ses souvenirs et son vécu, le corps est son apparance extérieur. L'agence Intermonde a depuis longtemps fait divers expérimentations à ce sujet, ils savent que l'âme a tendance à sortir lorsque la vie qui retient ces trois choses attachés tend à disparaitre.
C'est pourquoi des filets attrapes âme ont été posé un peu partout pour attraper et peut être sauver des personnes mortes dans l'agence. Une arme de dernier recours même si beaucoup d'âmes ont tendance à disparaitre immédiatement après la mort du corps.

"Inspecteur! Nous avons le rapport des caméras de surveillance des âmes!"
Le groupe d'enquête regarda la vidéo montré par l'intelligence artificielle R.U.R.I sur un écran holographique.
"Mais? Que?"
Les deux âmes ont bien traversés l'agence, oui, mais n'ont pas été attrapé par les filets.
Plus précisément, elles semblaient les éviter soigneusement.
"Une autre chose étrange, regardez fit l'inspecteur
-Oui, je vois, les âmes d'Illian et d'Alecya grossissent et fusionnent.
-Elles deviennent de plus en plus grosses, comment est-ce possible?
-Ah? Elles ont disparu intervint Jaxelle
-Je ne crois pas fit distinctement Chamé"
Le groupe d'enquête se retourna vers lui.
"Je pense que ces âmes sont devenu si grandes et étendu qu'on ne peut plus les voir."¨
Personne ne comprit ces paroles.


Bien des années se sont écoulées depuis cette histoire.
Personne ne revit plus jamais Illian et Alecya, tout le monde conservera toujours en revanche, cette image de l'agent qui emmenait un nourisson lors de ses missions, un duo étrange et tragique.
Chamé repensait souvent tristement à ce couple, s'en voulant souvent de ne pas avoir put deviner l'issue d'une telle relation.
Lorsque cela devenait trop fort, il allait dans un monde assez jeune qu'il affectionnait particulièrement pour on ne sait quel raison.

Il prenait le thé avec une jeune prêtresse du temple Gaku, temple dédié au Dieu Allian selon les anciens écrit de ce monde. Un Dieu qui aurait fait pleurer sa compagne ce qui donna naissance à l'océan.
Ce temple était situé au bord de l'océan, et gardait en vérité l'accès à une île sacré.
Chamé aimait beaucoup cet endroit calme et appréciait de regarder l'étrangeté de cette île même sans y avoir mis les pieds.
Il s'agissait d'une île mécanique assez petite, où poussait un drôle d'arbre. Un arbre avec des écharpes à chaque branche.


Dernière édition par Haganeren le Dim 29 Mai - 3:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS
avatar

Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Jeu 27 Jan - 18:50

Putain Haga un jours lire tout ça. Mais je te préviens charitablement, je vais scruter et te ressortir absolument TOUTES les fautes que je vois. Et si je dois reposter tout un chapitre avec la correction en gras rouge parce que y'a trip de fautes pour les lister une par une... Ben je le ferai u_u
Ça te va?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Ven 28 Jan - 2:32

What euh putain un com sur cette nouvelle ça me parait tellement ABERRANT.

Sinon euh sans soucis mais euh tu pourrais pas me filer ça sur MSN plutôt?
C'est la honte sur ce topic sérieux...

Hésite pas à dire ce que tu en penses entre deux fautes tout de même moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS
avatar

Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Ven 28 Jan - 9:10

Pourquoi ça "abbérant"? oO

Sinon je t'enverai plutôt ça par mP. Et si t'as de la veine et que je lis depuis mon téléphone, t'aura pas de relevé de fautes.
Quant à l'avis c'est évident non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Ven 28 Jan - 16:00

Ben euh c'est aberrant dans le sens où j'ai eu relativement peu de retour au final (Thanks Weldar, Thanks Sia) et euh, c'est devenu tellement OLD que du coup avoir de nouveaux avis, c'est un petit peu l'utopie.

Du coup ça me motive à continuer l'autre histoire je me suis remis à écrire moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS
avatar

Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 30 Jan - 0:17

"Ce serait un peu l'utopie" mon cher, je n'ai pas encore lu, j'ai juste dis que je projetais. Rappelle toi le temps que j'ai mis à lire le dossier de King of Fighter (même si j'ai fini par le lire oui)

Déjà ce qui m'aura motivé à lire ton histoire longissime, c'est parce qu'en survolant il m'a semblé apercevoir des noms de perso que je connais, et que j'aime bien tout ce qui est cross over. Sauf qu'il faut savoir des concessions entre son idéal et ce qu'il se passe, à savoir accepter qu'un perso se fasse mal voire même meurt (ce que Martin fait superbement dans le Trone de Fer, tellement que j'ai trouvé ça inhabituel), un truc que je suis incapable de faire... Bon aller, il semble que je lise au moins un chapitre. J'aime bien ton intro, c'est déjà ça.

Bon, j'ai lu. Tu vas recevoir le MP comme promis. Finalement je pense revenir sur ma parole, je te ferai ptêt ça par msn si t'es là au moment ou je lis.

Sinon c'est... spécial. C'est un premier chapitre, ce n'est pas sur lui que je vais juger l'histoire complète pas plus que je ne vais estimer son potentiel. Pour le moment j'ai plutôt la sensation que c'est pour familiariser doucement avec l'univers, celui des agences, pour commencer. A ce propos, j'espère qu'on apprendra plus tard pourquoi ces agences qui sont censé faire le même boulot s'attaquent comme ça "salut j'mennuie je viens conquérir ta base et si j'échoue tant pis".
Et j'espère qu'ils sont pas tous comme Illan/Illian ces types pas normaux, ça promet un sacré cirque, sinon x)

Sinon Haga, par ailleurs je suis pas spécialement fan de ta mise en page pour le moment. C'est une histoire et c'est un détail dont je peux très bien faire abstraction tant que ça ne me repousse carrément pas (et c'est pas le cas, donc). Essaie de faire moins de "mini paragraphe" et de plus lier le tout. Ça me donne un peu un sentiment de vide, là. Enfin je vais attendre de lire la suite pour voir si ça continue ou si c'était uniquement pour le premier chapitre.
Ah et dernier point
* ENGRANGER, verbe trans.

ENGRANGER, verbe trans.
A.− AGRIC. Mettre en réserve dans une grange ou un lieu analogue.

T'a fait deux fois la faute quand même, donc c'est plus une erreur inattention là >< C'est engendrer, pas engranger!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koten
Mais... mais qui êtes vous ?
Mais... mais qui êtes vous ?
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 30 Jan - 12:45

Parce que Haga m'oblige à poster un commentaire. moai1

Ouais, donc c'est long, mais c'est bien. Comme l'univers est parfois totalement absurde, ça se lit vite et c'est sympa. :3 Ha, le coup de la fic musicale, c'est BIEN. °A° (surtout avec du Touhou. /3)
Sinon, oui, c'est quoi l'histoire avec les écharpes? J'ai pas compris le truc, là... @___@

Ha, et c'est dommage que le Mister Gear n'apparaisse pas plus. moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 30 Jan - 13:17

Pour la musique ça m'aurait semblé un peu naze de pas la mettre puisque toute l'histoire provient de cette scène finale qui est directement inspiré de ce premier thème de Touhou. (Au fait j'ai tout inventé d'un coup à partir de ça) Le concept d'une fête "imposé" et dirigé par une entité qui contrôle tout (Ce que fait Suika dans une moindre mesure par ailleurs), donc une musique "festive" mais avec quelque chose derrière, je trouvais ça génial... Et puis bah la seconde musique, c'était le thème de combat obligé après la première... >>"

Edit : Au fait je viens de me rendre compte que la première musique est pas la bonne... Mais bon j'ai corrigé <<"
Sinon pour l'écharpe :
(Regarde pas Ice moai1 )
Spoiler:
 


A la fin cependant (Je t'ai dit de pas regarder Ice moai1 )
Spoiler:
 



Mais bon ça c'était plus ou moins un message caché du truc donc c'est pas comme si tu avais loupé quelque chose moai1 (Pour ça que je veux pas que tu te spoiles Ice, je veux savoir si tu arrives à trouver tout seul)

Mais bon ch'uis vraiment content que tu ais lu et à peu près apprécié! J'aime encore cette nouvelle (c'est rare que j'aime toujours ce que je fais après un long moment) donc j'étais un peu déçu de pas avoir plus d'avis sur la question, merci beaucoup à toi!

Ice => Merci de la correction même si encore une fois, j'espère que ça va pas te gâcher la lecture... Je corrigerais tout ça

Au fait ouais comme je t'ai dit, l'histoire en tant que tel commence au chapitre 4 mais à chaque chapitre j'explique un fonctionnement particulier des agences Intermondes... De base par ailleurs, ces nouvelles ne devaient servir qu'à cela! Sans développement particulier!
Et puis finalement il y en a eu..

Il y'a aussi beaucoup d'aspect que je ne détaille pas car je ne les considère pas hyper intéressant. Le fait que les agences Intermondes s'attaquent entre elles.. JE veux dire, une agence Intermonde c'est un peu comme un pays, chacune à ses règles et y'en a des fois qui veulent plus de territoire, devenir plus importante que les autres. (Même si normalement elles oeuvrent toutes dans le même sens, les choses ont évolué au fil des millénaire, faudrait que je fasse un chapitre sur la "hiérarchie" des agences Intermondes)

Et tout les agents Intermondes sont un peu taré, mais Illian est dans le god tiers je pense. (On voit un autre agent Intermonde avec lui à un moment mais je ne l'ai pas détaillé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS
avatar

Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Lun 14 Fév - 22:38

TA DA, j'ai lu le chapitre 2!
Bon, je pense que ça se passera de commentaire, et je ferai plus de relevé de faute. Trop chiant. Néanmoins attention à certains accord en genre quand même :o

Sinon Méchante bêbête (outre le nom... hum) est un perso plutôt gentillet non? Le "faut que je fasse péter ma basse, question d(habitude tu vois" en dit assez long x)
Néanmoins, à ce stade, je me demande vraiment ce que tu vas faire avec un héros aussi vide qu'Ilian...

Ben j'ai même lu le 3 dans la foulée, t'a vu? Note :
Renard devient renarde, à un moment...

Sinon ben je trouve qu'elle abandonne assez vite, quand Ilian s'excuse. Surtout pour une personne dont les yeux "flamboyaient". Je pensais qu'elle insisterait plus avant de laisser tomber comme ça.

Bon, j'ai aussi lu le 4. (Ne crois pas que je sois devenu accro hein)
Alors, à redire dans ce chapitre... Une description pas assez poussé de Fred peut-être. J'ai un peu de mal à voir à quel point de vue tu décrit ton histoire. Parfois t'es dans l'esprit de personne, parfois dans celui d'Ilian, parfois dans celui des autres... Mais jamais de description totale.
Ah, et avant que je zappe, t'alternes un peu entre les temps :o Parfois t'es au passé et d'autre ça pourrait limite être au présent :o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Jeu 17 Fév - 1:03

Ouah j'ai même pas répondu! Shame on me! Cette bannière Prinny accapare toute mon attention ACK.

Méchante Bebette est effectivement un perso assez gentillet, je regrette de l'avoir fait se dévoiler comme ça dès le deuxième chapitre mais il s'agit d'un personnage EXTREMEMENT récurrent dans tout ce que je fais. J'aime beaucoup Méchante Bebette et l'histoire risquait d'avancer assez vite c'est pourquoi il se dévoile ainsi. (Niveau histoire, on peut peut être dire que Méchante Bebette essayait de combler le silence, Illian n'étant pas le type le plus fascinant avec lequel discuter)

Vraiment les 3 premiers chapitres, je les ai fait limite au pif on essayant de présenter un aspect différent des agences Intermonde.
D'où l'aspect des fois "documentaire" du truc. Je me permet d'être dans la tête de tel ou tel personnage au gré de mes envie.
C'est à partir du 4 que ça démarre.

Renard qui devient Renarde va falloir que je corrige moai1

D'ailleurs Renard a beau avoir une ambition extrêmement forte, elle peut pas faire grand chose contre quelqu'un qui a l'air aussi désintéressé et ferme que Illian.

Je réutiliserais le personnage de Fred. Disons que j'aime bien avoir une tripotée de personnages secondaires que l'on revoit le plus souvent jamais. Ca me donne l'impression qu'on a un monde très grand. Je veux dire dans la vraie vie, tu feras parfois équipe avec des gens que tu reverras plus jamais.
Ben c'est un peu la même idée avec Fred, c'est un autre agent Intermonde, avec ses problèmes, son histoire qui n'a absolument rien à voir avec l'intrigue présente.

Sinon en "théorie", le récit est au passé. Par contre, les aspects "documentaires" sur le fonctionnement des agents Intermonde sont censé être au présent de vérité général... Dans les faits je pense que j'ai dû mélangé de temps à autre oui. ><

Merci pour cette lecture détaillé en tout cas. Ca me fait avancer ce genre de truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon Blake

avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 29 Mai - 4:27

Alors bon, concernant la majorité de ma pensée tu as eu mes commentaires sur MSN donc je pense pouvoir les ignorer.
Globalement, j'ai vraiment beaucoup aimé et je dois dire que j'ai trouvé la fin absolument géniale et superbe, un climax parfait auquel je m'attendais vraiment pas et qui m'a beaucoup touché. Y'a aussi eu de nombreux passages humoristiques qui m'ont fait souvent sourire et ont permis de détendre l'atmosphère. D'autres étaient aussi très bien trouvés. Ton univers est très intéressant et les espèces de petites explications étaient tout aussi plaisantes, on sent bien que tu tiens un concept et que tu l'exploites.

Néanmoins, de nombreuses erreurs dans la forme viennent entacher l'œuvre finale, même si l'esprit est bien présent et qu'il s'agit du principal. Parmi elles, notamment :
- De nombreuses fautes de grammaire et d'orthographe bien que tu les corriges régulièrement ; il en reste encore beaucoup.
- Un certain manque de clarté lors de certains passages que tu as majoritairement corrigé depuis que je te l'ai dit je crois.
- Un manque de virgules pour les propositions incises dans les dialogues, qui rend à première vue difficile de différencier le dialogue de la narration.

Je crois que c'est à peu près tout, je verrais plus tard si d'autres erreurs me reviennent à l'esprit. Quoi qu'il en soit, je ne regrette en rien d'avoir lu ces chroniques et je t'invite fortement à continuer l'écriture de celles de la solitude, en prenant garde aux erreurs susdites, pour que tu t'améliores. Je dois d'ailleurs dire que j'ai eu l'impression que tu t'es amélioré entre le début et la fin, preuve de l'expérience que tu acquiers en écrivant et du fait que tu apprends de tes erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   Dim 29 Mai - 4:40

Merci vraiment pour la lecture approfondie que tu as fourni Gordon. Non seulement ça m'a rassuré de voir que mes erreurs de formes ne gâchaient pas TROP l'histoire (Même si sans, ça reste mieux... ) mais en plus tu m'as montré de nombreuses erreurs ou endroit peu clair que j'ai pu corriger sur le champs!

Je note tout ce que tu as pu me dire. J'ai pas oublié que tu avais trouvé mes scènes de combat peu palpitante, à moi de m'améliorer sur ce point alors! (même si ça restera du shonen like... )

Bref, un grand remerciement à toi quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intermonde Daily : Chronique du néant.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intermonde Daily : Chronique du néant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intermonde Daily 2 : Chronique de la solitude.
» Ma chronique #5 sur le vin dans le magazine le Denturo
» [Fan-fiction] Chronique des ombres
» Chronique Politique - Le Flamand Rose par LouisHubert
» [BD] La Chronique des Immortels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Créations-
Sauter vers: