AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant
AuteurMessage
Dreamboum
rends les gens salty
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 24
Localisation : Beyond

MessageSujet: Re: Cinéma   Ven 18 Oct - 13:37

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diog
Rerorerorerorero~
Rerorerorerorero~
avatar

Messages : 1089
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Cinéma   Mar 29 Oct - 18:16



astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol astelol petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau petit gateau lance flamme 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Cinéma   Mar 29 Oct - 20:02

Je sens que je vais me faire insulter ( génial1  ), mais quel est le titre dans une langue compréhensible pour le faible que je suis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diog
Rerorerorerorero~
Rerorerorerorero~
avatar

Messages : 1089
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Cinéma   Mar 29 Oct - 21:13

http://forum.artcorekirbies.fr/t498-game-center-cx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SupahSnake
shhhh...「soft」&「wet」
avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Cinéma   Mar 29 Oct - 22:07

on l'a vu en vrai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Cinéma   Sam 9 Nov - 4:26

J'ai vu deux films ces derniers temps.

- Le film d'animation Pixar que j'avais loupé et qui m'a toujours fait de l'oeil : Là-Haut. Donc l'histoire d'un vieux ronchon ancien distributeur de ballon qui veut réaliser le rêve de sa vie : Installer sa maison en Amérique du Sud. Le moyen se trouve sur l'affiche même du film : Il a attaché des tonnes de ballon gonflé à l'hélium sur sa maison et hophophop, faisons fi d'une dizaine de loi de la physique et c'est partit l'Amérique !

Ce que j'adore avec Pixar, c'est qu'ils osent vachement. Là où Disney était resté dans ses acquis, Pixar nous a enchainé des histoires avec des jouets, une histoire d'amour avec des robots qui parlent pas, un voyage entre père et fils sous marin et ici, un voyage dans les airs avec comme grand thème : la vieillesse.

... Et ça défonce, déjà au début j'ai failli pleurer tellement c'était maitrisé.
Spoiler:
 
C'est juste excellent de commencer par ça d'ailleurs. Ca permet de comprendre à mort le personnage principal et ne pas juste le prendre pour un "vieux con".

Le reste du film se suivait sympathiquement, on se demande vraiment ce qu'il va lui arriver. Le meilleurs du film reste le début selon moi (Un peu comme Wall-E en fait) mais ça reste un chef d'oeuvre de Pixar pour moi.

- Et enfin, j'ai vu Gravity ce soir même. J'avais pas la MOINDRE idée de ce que c'était avant d'entrer dans la salle, et bien j'ai pas été déçu ! Déjà c'est le seul film en ce bas monde que je conseille à 200% de voir en 3D. On sait que la 3D marche bien avec les éléments en suspension (genre la pub haribo) et ben ça tombe bien y'a que ça pendant tout le film !

L'histoire est très basique au final, l'histoire d'astronautes faisant une mission scientifique sur l'une de leurs stations et tout tourne au désastre. Le plus poignant c'est vraiment le coté assez réaliste de la chose qui change pas mal du dernier Star Trek que j'ai pu voir ! Tu sens que le moindre débris, le moindre pet et c'est la mort. Je sais également pas trop comment ils ont tourné les "chocs" dans ce film mais tu les sens bien bien dans le bide. Il est vraiment très impressionnant mais a pourtant peu de décor au final.

La star du show, c'était
Spoiler:
 
Bref, il était super !

C'est marrant comme l'une heure trente est passé à toute vitesse d'ailleurs, y'a pas eu tant de scène que ça pourtant mais elles savent être lente (et putain ça fait du bien) et on ressent tout leur impact. Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé ce film.


... A part
Spoiler:
 

_________________




Dernière édition par Haganeren le Sam 9 Nov - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Cinéma   Sam 9 Nov - 16:48

Hier, j'ai vu Feherlofia, c'est tout simple un des meilleurs films de tous les temps et le plus impressionnant des films d'animations que j'ai pu voir. Après Le voleur et le cordonnier qui m'avait transcendé, les films de Bill Plymptons qui ont trouvé une grande place dans mon coeur, j'ai été abasourdi par autant de puissance, de qualité et de style ! Ce film hongrois de 1982 enterre à lui tout seul 3/4 des films d'animation existants !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Cinéma   Sam 9 Nov - 17:10

Les images, on dirait un jeu d'Iwant... moai1

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Cinéma   Sam 9 Nov - 17:17

Pas faux, mais là c'est vraiment maîtrisé et fougueux à souhait. Je suis juste halluciné d'avoir vu ça ! Et bordel, 1982 !!!! UN FILM HONGROIS ! JE MEURS tros dure la vie 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ap

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 10 Nov - 0:59

-


Dernière édition par Capt C. le Jeu 6 Aoû - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 10 Nov - 2:56

C'est vrai quand on voit les photos de Feherlofia qu'on s'arrête direct dessus, après ce genre de film atypiques m’ennuie en général quand j'en mate, car la narration est trop particulière pour m'intéresser. Après, il y aurait l'intérêt purement visuel, mais je suis moins sensible à un style archaïque perché.
Belle trouvaille en tout cas et les hongrois sont donc bons à autre chose que du transport low cost. génial1 

Sinon Haga.
La-haut m'avait bien plu aussi, n'attendant pas grand chose d'un Pixar en général (exception pour Toy Story), l'histoire et l'humour m'ont bien transporté et le thème était original. Cela dit, même si les Disney 2D sont en général plus convenus que du Pixar ouvrant à un public large, je pense que ma fibre nostalgie ira souvent dans la 2D, car ils ont un cachet "merveilleux" (en relativisant mes mots).


Sinon (bis) Couac.
Il me semble bien que tu n'apprécies pas B. De Palma de manière générale et ça se ressent un peu dans ta critique de Snake Eyes. Certes, ce film n'est pas son meilleurs, mais c'était un bon thriller bien mené et en effet, l'introduction est impressionnante. Il aime bien faire des plans séquences ce petit gars en général.
Par contre, de mémoire, je ne trouvais pas que Pulsion mâtinait dans les fantasmes de beauf, vu que le film était quand même centré sur un pervers sexuel, ça me paraît donc en accord que le film a des plans sexy, même si ce n'est pas forcément nécessaire selon le but recherché.

J'ai hésité de voir Snowpiercer.
Le concept du train société qui roule toujours était originale, mais la trame riche VS pauvre est tellement classique que je me disais boarf... à tort sans doute vu les retours du film, mais bon.



Autrement, j'ai maté récemment...

Twin Peaks, Fire Walk With Me.


Une préquelle réalisée par D. Lynch qui se déroule avant le meurtre de Laura Palmer. Le film est censé levé le voile sur certains mystères, mais au contraire, le film nous apprend rien et il ouvre d'autres mystères comme la disparition des deux enquêteurs au début du film.
Le film sera sans doute assez incompréhensible pour le non initié, et l'initié de la série trouvera son plaisir que dans l'optique de revoir certains personnages et la mise en scène made in D. Lynch.

Pas très utile, mais j'ai trouvé le film sympa à voir. Certaines scènes nous forcent, dans l'habitude du réalisateur, à nous interroger comme l'apparition wtf de David Bowie. Certains éléments dévoilés semblent être primordiales dans l'explication de certaines énigmes comme le mec masqué ou le gamin.
On apprend rien, mais on prend plaisir à voir Laura Palmer (ce warrior de Dale Cooper ne fait que quelques apparitions malheureusement, mais remarquées) se diriger inéluctablement vers sa mort. La violence physique de certaines séquences m'ont surpris, étant donné que la série restait minime sur ce point...
Spoiler:
 

Autrement, l'ambiance m'a toujours plu et j'étais surpris de voir un K. Sutherland tout jeune avec ses cheveux en vrac et un impeccable nœud de papillon.
La bande-son est toujours top et cette musique grandiloquente avec le chœur j'ai adoré.


Argo.

Le film très acclamé qui propulsa Ben Affleck au rang des réalisateurs srx, vu les retours, ça donne envie...
Pour un film tiré de faits réels, la narration était vraiment bien menée et le final dégageait une très bonne tension malgré que le dénouement était évidemment prévisible.
L'insurrection des iraniens dans l'ambassade au début était impressionnante.

Un bon casting, des anecdotes intéressantes et une bonne reconstitution, mais je retiendrais surtout un rythme bien mené malgré les matériaux de base.

The Town.

Toujours de et avec Ben Affleck, un film de gangster plus classique sur des braqueurs en plein milieu urbain (un thème de prédilection?).
Le film raconte les exploits d'un groupe de 4 braqueurs culottés, mais doués qui réussissent toujours à s'en sortir et de rire au nez du FBI. Leur chef, Doug (B. Affleck) est le personnage type du voleur calculateur, mais humain, entouré de ses potes, notamment le violent James (J. Rener).
L'intrigue est assez classique jusqu'au dénouement final, mais Affleck réussit à en tirer un bon rythme comme son futur Argo.

Dans le même genre, je préfère un Heat, mais The Town restera plus réaliste si on est sensible à ça.


Dumb and Dumber.


Je n'avais encore jamais vu l'une des comédies les plus célèbres de Jim Carrey, voilà qui est donc chose faite.
Ce que je retiens une bonne comédie débile comme je les aime, même si dans le trip du duo, on ressentait que J. Carrey restait la star par rapport à Jeff Daniel, mais le film réussissait à donner un certain équilibre dans les prestations.
On parle d'une bande de deux loosers qui vivent au jour le jour quand l'un d'eux tombe amoureux d'une belle femme qui a des ennuis avec des gangster, malheureusement J. Carrey récupère dans un quiproquo une valise pleine d'argents et le voilà, lui et son pote, parti dans un tour du monde pour retrouver sa belle.

Sur le concept classique du road movie, le film multiplie les scènes grosses et postaches, les malentendus savoureux, du background débile (les deux potes qui rêvent de créer une culture du ver de terre) et des scènes très drôles comme celle du combat dans le restaurant onirique. J. Carrey est surtout à son avantage avec ses grimaces pas possibles par rapport à Jeff Daniels, mais ce dernier n'en reste pas moins drôle.

Il faut aimer l'humour débile pour apprécier ce type de film.


Le bal des vampires.


De R. Polanski qui revisite le mythe de Dracula dans une comédie légère fantastique.
Un savant fou accompagné de son apprenti (Polanski lui-même) partent en direction d'un village dans une Transylvanie neigeuse, à la recherche de vampires. Une fois arrivé au village, ils découvrent que des choses étranges se passent qui valident leurs hypothèses...

Avec un humour enfantin, mais noir, cette parodie des vampires est assez plaisante en mélangeant la peur primaire et le rire. Le film a vieillit, mais Polanski reconstitue un château et un village lugubres sortant tout droit d'un conte. L'interprétation est bonne comme la réalisation.
Le long-métrage a son lot de scènes et de personnages grotesques qui feront sourire. A voir.


Oblivion.


Blockbuster SF avec Tom Cruise dont l'intrigue part d'un concept sympa, ça se passe dans (un énième?) monde post apocalyptique suite à une guerre nucléaire. En 2077, du haut d'une maison volante high tech, T. Cruise est à la fois technicien réparateur et patrouilleur dans une région du monde pour vérifier au bon fonctionnement des installations humains et des drones de protection. Il effectue cette mission avec une binôme tout en faisant attention aux derniers aliens, responsables de la guerre, qui sont encore sur terre.

Un film de SF sympa, avec quelques scènes d'actions, mais pas trop, pour laisser place à l'intrigue qui virera radicalement de bord suite à ses twist plot plutôt surprenants. La dernière partie peut déplaire et la fin restera optimiste (on est pas obligé d'être toujours négatif cela dit), mais j'ai été agréablement surpris par la narration.
T. Cruise joue correctement sans en faire trop avec son personnage central partagé dans ses mystères.


Savages.


Autre film de gangster par Oliver Stone, plus particulièrement sur les trafiquants d'herbes californiens et ses voisins bourrins de mexicains.
Malgré une certaine violence (l'introduction avec des hommes qui se font décapités off screen à la tronçonneuse et la torture vers un passage du film), le film joue beaucoup sur une certaine décomplexité et de l'humour avec ses personnages caricaturaux qui ont le sourire aux lèvres.

Le film comporte pas mal d'aspects assez classiques dans le genre, mais au final assez surprenant et très inspiré de Funny Games. Il y a une large galerie de personnages hauts en couleur, dont la bande des deux gangsters principaux aux personnalités opposés (hormis eux et leur copine débile, les autres gus sont osef), les mexicains vénères qui sont fans de jardinage ou encore un agent des stups pourri comme toujours (J. Travolta).
Je retiens surtout les héros qui forment un threesome atypique dans leurs relations amoureuses avec la blonde cruche habituelle, un mexicain dangereux de Benicio Del Toro avec un problème capillaire et une chef mafieuse canon avec sa coupe égyptienne.

Un film assez sympa à voir, le rythme est bien mené et quelques scènes marquantes.


Mais qui a re-tué Pamela Rose?


Oui, une comédie français, mais qui a un humour loin du franchouillard habituel. On entre plutôt dans le ton débile et parodique à l'américaine en respectant un minimum l'esprit des scetchs, ce qui n'est pas pour me déplaire.

Quelques scènes sympa, des situations wtf et une bonne dose de parodies des film du genre comme dans les scetchs, à défaut d'un scénario consistant.
Kad et Olivier sont toujours convaincants dans leurs rôles d'agents du FBI triple buse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ap

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 10 Nov - 12:54

Concernant de Palma je dois dire qu'après Phantom of the Paradise j'étais déjà un peu fan de lui, alors quand j'ai vu ces thrillers Hitchcockien je me suis aperçut que son style maniéré et (Avons-le) supra kitsch se mariait bien avec des films d'horreurs ou des films musicaux mais pas avec un truc qu'essaye d'installer de la tension ! Y'a certes un second degré présent dans ses œuvres (Enfin j'espère) mais ces effets de style je peux pas les supporter dans un truc qu'essaye d'instaurer de la tension et qui rend pour le coup tout un peu ridicule (La musique de Blow-Out et de Pulsions, le surjeu de l'actrice de Blow-Out...). J'ai l'impression qu'il traite avec trop peu de sérieux un genre de film qui en demande un petit peu.

Snowpiercer c'est vraiment le côté oppressant de l'atmosphère qui est intéressant plus que la "lutte des classes" (Plutôt la lutte contre W. mais je vous en dit pas plus), c'est vraiment un maelstrom émotionnel ce truc vraiment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 10 Nov - 14:11

J'y connais pas grand chose, mais pourtant, je le cinéma d'horreur à besoin d'un peu de sérieux aussi pour être efficace non ? A moins que ça en devienne de la série B bien sûr.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ap

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 10 Nov - 14:30

Bien entendu mais je trouve que les effets de style grangignolesque de De Palma s'y prête beaucoup plus, faudrait que je me remémore ses films pour que je puisse dire ce qui me gêne précisément dans Pulsion/Passion/Blow-out/Femme Fatale (Que je trouve tellement nul qu'il en devient presque attachant : Extrait).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 10 Nov - 21:21

Les thrillers de De Palma ont un ton kitch, mais que je trouve bien ancrés à leurs temps, particulièrement les années 80 où il suffit de voir une scène clip de Body Double reprenant carrément Relax de Franky goes to Hollywood! L'effet marche pour cette époque, mais aujourd'hui avec un regard lointain, ses films ont un peu vieillis et on peut toujours les troller de reprendre des ingrédients hitchockien, même si De Palma n'a jamais caché son admiration pour le lord.
C'est rare qu'on soit à cran dans ses films (encore que ça reste des ressentis personnels avec le recul), mais en repensant à Body Double, il y avait certaines scènes où on restait scotchait.
Spoiler:
 

S'il y a bien un film qui sort du lot, c'était son fameux Phantom of the Paradise qui est l'un de mes films préférés aussi. J'ai bien aimé sa version hollywoodienne de Mission Impossible, je suis public facile selon les genres populaires après tout.

Blow Out m'avait bien plu, surtout le final. Je m'en souviens peu, mais j'étais content de voir John Lithgow, par contre, je l'approuve la fille était casse pied.
Femme Fatale, je ne m'en rappelle plus du tout.
Pulsion, j'étais amusé de voir les reprises de Vertigo et Psycho en tournant dans un registre sexuel plus prononcé que l'était Psycho.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ap

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Cinéma   Lun 11 Nov - 0:40

Body Double à l'air d'être le pire De Palma pour moi qui suit allergique à ses thrillers sans subtilité, avec un côté sexul lourdement traité mais je le regarderais quand même parce qu'on sait jamais, j'aime être surpris par De Palma (Genre par exemple Mission To Mars, bon c'est un peu nul et vraiment ridicule mais je l'ai trouvé potable. Et même Snake Eyes, j'en attendais rien et finalement je le trouve vraiment sympathique, sans être un chef d'oeuvre).

Par contre je suis pas d'accord Weldar, si les Hitchcock ont leur défauts qui doivent être prit avec du recul mais ils ont nettement mieux vieillis que les films de De Palma ! C'est pas juste parce que l'époque etc c'est surtout que ses effets kitschissime sont INSUPPORTABLES ! S'il s'ancre dans son temps, ce n'est pas pour autant qu'ils sont BONS. L'image baveuse, la sexualisation, la musique et surtout le grotesque de certaines scènes (Le final de Blow-Out, mon dieu...Déjà que le film est ultra-ridicule mais là c'était le pompon !). Et puis ses thématiques grassement traités du voyeurisme et de la sexualité...Enfin bref !

(Le pire étant Passion, là on ne peut pas m'accuser de quoi que ce soit : Le film est laid -Une photographie digne d'un mauvais téléfilm-, mal joué en conservant le ridicule de ses thrillers des 80s !)

Cela dit je continuerais à aimer Scarface, Carrie et surtout Phantom of the Paradise avec le même amour !


Dernière édition par Capitaine Couac le Lun 11 Nov - 18:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Cinéma   Lun 11 Nov - 16:12

Euh, tu dis "les Hitchcock ont moins bien vielli que les films de De Palma" dans ton message, mais c'est pas plutôt l'inverse que tu voulais dire ? Parce que ça a pas l'air d'entrer en contradiction avec le reste de ton message.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ap

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Cinéma   Lun 11 Nov - 18:26

Me suis tromper effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civet

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 11/12/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 15 Déc - 23:46

J'ai vu deux films cette semaine,

le premier étant Nebraska d'Alexander Payne. Après avoir reçu une lettre lui annonçant qu'il a gagné un million de dollar, le vieux Woody est décidé à aller chercher son prix malgré les 900 miles à parcourir. Son fils David finira par l'y conduire en espérant égayer un peu les jours de son épave de père.

Un road movie comme les US savent les faire, j'ai bien aimé ! La photographie y est des plus agréable avec quelques superbes panoramas parsemant le film.





J'ai ensuite vu Le Hobbit partie 2 . J'ai trouvé que ça se tenait mieux que le premier dans l'ensemble, le tout s'enchaîne bien. Certainement pas un classique mais j'y ai passé un bon moment.

J'ai pu voir le film en 3D HFR (ça tourne à 48 fps) et je trouve que cette technique va vraiment bien à ce Hobbit, les mouvements paraissent plus naturels qu'à l'habitude ce qui est intéressant dans le cas de films de fantaisie car ça rajoute du "réalisme" au film en coupant un peu cet effet de distance qu'on retrouve dans les films au format standard. C'est délicat à expliquer ! Disons qu'on à l'impression d'être très proche de l'action que ça se passe juste devant nous.

On pourra regretter que Jackson est déjà fait LSDA car il a évidement gagné en maitrise technique mais l'histoire du Hobbit n'est pas aussi riche que LSDA.
A noter que le hobbit est vraiment un film coupé en trois parts et cette deuxième partie est assez plate dans le déroulement pour se terminer assez abruptement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enfolkefiende
erotic enka funk breaks
avatar

Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 18 Déc - 1:45

Bon comme je suis dans une période PW, j'ai maté le film Ace Attorney. bresil1

Bien sûr, je me doutais que ça serait pas fameux. Les adaptations de jeux en film c'est forcément foireux dans le principe même... mais bon, tant qu'à faire, autant jeter un œil pour voir ce qu'il en retourne.

Et autant je trouve que c'est pas un bon film, ni une quelconque addition de qualité à la franchise, autant je trouve qu'il n'aurait en fait pas été possible de faire mieux. Alors ouais Maya ressemble à rien et les effets spéciaux sont vraiment ridicules, mais c'est parfois drôle et au final assez prise de risque sur certains aspects. En gros, c'est une mauvaise adaptation de JV en film... mais la meilleure que j'ai vue jusqu'à maintenant.

Donc gg à Miike d'avoir su réaliser un truc vaguement acceptable là où un autre aurait probablement juste produit de la merde.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khan-amil
adore les sushis
adore les sushis
avatar

Messages : 194
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 18 Déc - 3:30

Iwant a écrit:
Bon comme je suis dans une période PW, j'ai maté le film Ace Attorney. bresil1

Bien sûr, je me doutais que ça serait pas fameux. Les adaptations de jeux en film c'est forcément foireux dans le principe même... mais bon, tant qu'à faire, autant jeter un œil pour voir ce qu'il en retourne.

Et autant je trouve que c'est pas un bon film, ni une quelconque addition de qualité à la franchise, autant je trouve qu'il n'aurait en fait pas été possible de faire mieux. Alors ouais Maya ressemble à rien et les effets spéciaux sont vraiment ridicules, mais c'est parfois drôle et au final assez prise de risque sur certains aspects. En gros, c'est une mauvaise adaptation de JV en film... mais la meilleure que j'ai vue jusqu'à maintenant.

Donc gg à Miike d'avoir su réaliser un truc vaguement acceptable là où un autre aurait probablement juste produit de la merde.

Je l'avais choppé à sa sortie. Pas pu le voir jusqu'au bout, ça manque sacrément de rythme. En effet, c'est ridicule, mais ya l'exploit d'avoir été a fond dans le délire, et de coller d'assez prêt à la série tout de même. Donc regardez au moins un bout, juste histoire de voir le mec faire les mimiques du jeu, et balancer les preuves à la gueule des témoins.

Sinon j'ai vu le nouveau Hunger games. Assez sympa, la partie plus politique fait que le film se détache très clairement du premier, alors qu'on aurait pu craindre une redite. Reste que les livres sont surement plus profonds sur tout un tas de sujet, mais on est jamais perdu dans le film même si on à pas lu les bouquins comme moi.

J'ai aussi vu "L'Homme qui en savait trop peu", avec Bill Murray. L'histoire est globalement celle du "Grand blond avec une chaussure noire" : Bill Murray se retrouve par hasard au coeur d'une histoire d'espionnage, et passe pour un tueur à gages. Seulement contrairement au grand blond, il est conscient de tout ce qui se passe, il pense seulement être au centre d'une pièce de théâtre expérimentale, le mettant dans la peau du tueur.
Le film est donc rempli de quiproquos et de doubles sens souvent très bien trouvés, ou Bill Murray passe pour un espèce de taré, tout content de voir des cadavres vachement bien fait, ou de faire une course poursuite avec la police.. Bref, je m'attendais pas à grand chose, mais j'ai passé un super moment devant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 22 Déc - 20:32

Petite soirée Coen...



Fargo.
Film majeur des frères Coen qui conjugue intrigue policière, drame et humour noir.

Jerry Lundegaard (William H. Macy), vendeur de voitures déprimés, demande à deux malfrats (Steve Buscemi, aussi tête à claque que dans Reservoir Dogs, et Peter Stomare) de kidnapper sa femme pour faire chanter le beau-père qui est plein aux as. Malheureusement, l'enlèvement ne se déroule pas si bien que ça et des cadavres laissés sur la route des kidnappeurs commencent à intriguer une lieutenante de police enceinte très décontracte (Frances McDormand)...


Le film commence par ce slogan que je trouve parfois pompeux du "inspirés de faits réels", mais les frères Coen réussissent à s'amuser en créant une intrigue policière à la fois déconcertante et drôle.
Les quiproquos s'accumulent rendant le drame final à la fois terrifiants et comique, terrifiant car on peut dès lors s'imaginer qu'une telle histoire a pu se produire.

Les personnages comme les acteurs sont parfaits dans leurs rôles. W. Macy, on le prend facilement en pitié avec son regard de chien battu, comme F. McDormand qui prend totalement à la légère le drame rendant cet univers décalé.
Un long-métrage très bien mené avec la patte Coen bien typique entre ce mélange d'univers noir et décalé à l'intrigue rondement bien menée aux répliques cultes ( "Je suppose que c'est votre complice qui est dans la broyeuse" et évidemment des personnages de losers hauts en couleurs. Un très bon film!





Blood Simple.
Continuons dans ma petite soirée Coen concocté par ARTE, on retrouve le premier long-métrage des deux frères dans un registre qui inspirera Fargo.
Un mari torturé, patron d'un bar, engage un détective privé véreux (M. Emmet Walsh) pour enquêter sur sa femme (Frances McDormand, à son premier rôle!) qui serait en relation avec l'un de ses employés (John Getz), et suite à la confirmation de la liaison, le détective devra assassiner les deux amants.

Une intrigue du polar noir très classique, mais qui se complexifie à travers quelques quiprocos quand une personne de l'intrigue s'amuse à tromper l'autre. Cela découle vers un autre drame noir à l'intrigue très hitchcokienne avec des moments forts, surtout la scène finale qui est vraiment digne du maître du polar.
Il y a une scène que j'ai trouvé dure, la violence était assez présente dans le film.

Spoiler:
 

J'ai préféré Fargo à Blood Simple, surtout sur le plan de la réalisation, mais l'atmosphère noire est très prenante dans le film et on ressent un ton très ironique dans la situation des personnages, en plus du personnage du détective qui est plutôt décalé avec sa tenue du texan caricatural.
La scène finale reste un très bon moment et j'ai adoré l'introduction dans la voiture où on a régulièrement l'impression qu'une voiture en face va rentrer dans celle des protagonistes, une excellente illusion!






Ted.
Une comédie américaine à l'humour gras comme j'aime de Seth MacFarlane avec Mark Wahlberg et Joeystarr qui double l'ours en peluche Ted.

En 1985, à Noël, un garçon solitaire fait le voeu que son ours en peluche devienne vivant et meilleurs ami. Par magie, la peluche se voit doter d'une personnalité et d'une voix le lendemain et une amitié forte naisse entre l'enfant et son "jouet"... une amitié qui dure encore, quand John Bennet (M. Wahlberg) a 35 ans.
Le film se concentre sur le schéma classique des amis inséparables, mais qui n'évoluent pas pour entrer dans le monde des adultes. John a une petite amie, il est amoureux, mais Ted est très encombrant et John accorde plus d'importance pour son ami que sa relation de couple.

De plus, Ted est un personnage grossier, vulgaire, mais véritable frère de John dont les passions sont communes (alcool, femme, fumette, Flash Gordon avec Sam Jones). Le scénario enchaine des situations attendues, mais toujours savoureuses ou la vie amoureuse, comme l'amitié entre John et Ted évoluera d'un degré à un autre, avec bon nombre de gags bien gras, des références drôles (Octopussy, Sam Jones en guest star dans une prestation aussi drôle qu'un Very Bad Trip...etc.).
Le déroulement est assez convenu, mais ce conte du second degré est très drôle si on aime ce genre d'humour, comme l'image déconcertante du mignon ours en peluche qui est vulgaire et parle comme une kaira (doublé en fr par Joeystarr, je le rappelle) est vraiment hilarant.

Les acteurs sont bons, John est un personnage attachant, sa petite amie trop jolie, Ted hilarant si on aime le genre et les personnages secondaires sont excellents.
La scène finale avec le narrateur mérite le détour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eterney
toute la nuit le couscous il choffe
toute la nuit le couscous il choffe
avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 26/12/2010
Localisation : I am live in srbja now

MessageSujet: Re: Cinéma   Ven 3 Jan - 21:18

Hier j'ai vu Si tu tends l'oreille de Yoshifumi Kondô. Vous savez, c'est ce film de chez Ghibli scénarisé par Miyazaki mais pas de lui, un peu dur à choper, mais on dont on aperçoit parfois des extraits ici et là sur le net. Finalement je l'ai chopé en blu ray sur t411, nickel. Je voulais voir ce film une bonne fois pour toute parce qu'il avait attiré ma curiosité, mais je m'attendais pas à un truc dingue, juste à un petit early ghibli, un peu atypique et balbutiant.

Eh ben en fait, grosse grosse claque.
Autant le dire tout de suite : c'est un film avec plusieurs imperfections qui peuvent en rebuter plus d'un, je pense surtout à l'histoire qui est vraiment toute bête ; on suit juste le quotidien d'une collégienne sur le point d'entrer au lycée, qui lit beaucoup de romans, et qui tombe amoureuse d'un garçon, et la fin est franchement expéditive. Il lui arrive d'autres choses plus intéressantes, comme suivre un chat en pleine ville et finir par tomber sur une étrange boutique d'antiquités.
En fait voilà, comme pour pas mal d'autres Ghibli, je pense à Kiki, ou encore Totoro (même si pour moi Totoro est un film tellement fantastique que je peux pas le réduire à ça), l'intérêt réside surtout dans les petites choses, les petits détails, les petites aventures.

Par contre, ce parti-pris finalement assez courant dans pas mal d'oeuvres d'animation jap est ici soutenu de manière incroyablement efficace par une esthétique à la fois forte, simple, et inattendue. On est vraiment en plein dans la poésie urbaine à la japonaise, le film se situe dans un quartier de la périphérie de Tokyo, et un grain délicieusement 90s vient se poser sur d'innombrables plans de la ville tous plus beaux les uns que les autres ; je crois bien que c'est parmi les plus beaux décors que j'ai pu voir dans un film d'animation.



En fait voilà, bien plus que l'histoire d'amour ou la réflexion de poche sur la condition d'artiste que propose le film, c'est plutôt l'aspect "manifeste esthétique" qui m'a vraiment frappé durant le visionnage, et je pense pas me faire d'illusions de ce côté-là : l'héroine écrit des paroles en japonais pour le standard américain "Country Roads", elle écrit une version qui est grosso modo une traduction en japonais des paroles en anglais, mais pour rire, elle écrit également une variante des paroles avec pour titre "Concrete Roads". Cette seconde version parle de la ville d'une manière un peu ambiguë et douce-amère, expliquant que c'est là où se trouve sa maison, sur le mont Tama à l'ouest de Tokyo, mais prenant donc cet environnement comme potentiellement poétique... Et voilà, pour moi c'est ça le véritable propos du film, c'est un hommage à l'univers urbain lorsqu'il est plaisant, une mise en valeur finalement très personnelle de ce que peut avoir de poétique et de contemplatif un quartier de Tokyo en plein été dans les années 90.
Et en ce sens, le film est pour moi une réussite quasi-totale : il n'est ambitieux que par cet aspect, et il est à la hauteur de cette ambition, celle de créer une atmosphère à la fois simple et extrêmement soignée.



Donc voilà, je vous recommande carrément ce film pour peu que vous soyez amateur de trucs assez contemplatifs ; d'ailleurs ça m'a beaucoup fait penser au récent anime Nichijou (d'ailleurs c'est le même compositeur !!!), que je sais apprécié ici, par de nombreux aspects que j'ai évoqué. En clair, vraiment un des meilleurs films du studio Ghibli.

_________________
Même avec des masques on est plus sincères que toi sans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khan-amil
adore les sushis
adore les sushis
avatar

Messages : 194
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Cinéma   Sam 4 Jan - 4:14

eterney a écrit:


Donc voilà, je vous recommande carrément ce film pour peu que vous soyez amateur de trucs assez contemplatifs ; d'ailleurs ça m'a beaucoup fait penser au récent anime Nichijou (d'ailleurs c'est le même compositeur !!!), que je sais apprécié ici, par de nombreux aspects que j'ai évoqué. En clair, vraiment un des meilleurs films du studio Ghibli.

Je l'ai vu ya quelques temps, et je ne peux que seconder cette recommandation. L'un de mes Ghibli préféré facilement. L'histoire est toute simple, mais bien racontée et prenante, une perle méconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturnome
Gros gros beau gosse
Gros gros beau gosse
avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 5 Jan - 1:39

Quand je dis que c'est - secrètement - le meilleur film de Ghibli (enfin je le dis peut-être par provocation, je n'ai jamais tenté de lui faire un face à face avec mon autre favori, Totoro). Mais je suis plus sympathique à "l'histoire", la protagoniste vit un dilemme intérieur fort par rapport à ses ambitions artistiques, et fait un pas important vers la maturité. C'est habile et profond je trouve, et c'est rare pour un film optimiste comme celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinéma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 25 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quizz Cinéphile
» Vidéo : Power Gloves, Creatinator et caméras cinématiques
» Les Meilleurs cinématiques.
» [RESOLU]Caméra Cinématique
» les plus belles cinématiques de jeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Général & Actualités-
Sauter vers: