AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petits Crimes contre l'Humanité #1 : Le Massacre de Nankin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
enfolkefiende
erotic enka funk breaks
avatar

Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Apatride

MessageSujet: Petits Crimes contre l'Humanité #1 : Le Massacre de Nankin   Lun 27 Déc - 23:28

Petits Crimes contre l'Humanité #1

Le Massacre de Nankin

Petits Crimes contre l'Humanité est une série d'articles informatifs sur les atrocités perpétrées
par les États et autres institutions d'autorité à travers le monde entier aux alentours du XXème siècle.
De la répression policière aux génocides, ces petits dossiers parleront surtout des violations de droits fondamentaux
et autres catastrophes sociales qui ont été oubliées ou dont on n'a pas assez parlé malgré leur importance historique.
« Les décorations c'est comme les bombes, ça tombe bien souvent sur quelqu'un qui ne les mérite pas. » - Pierre Desproges

Contexte
Depuis la fin de la Guerre Russo-japonaise en 1905, la présence du Japon en Mandchourie du Sud s'intensifie et les chemins de fer de cette région passent sous leur contrôle. Le 18 septembre 1931, des militaires japonais font sauter une section de rails près de Mukden sous ordre de l'État, qui accuse les Chinois de cet attentat et trouvent ainsi une excuse pour envahir la Mandchourie : C'est ce que que fait le groupe Kantōgun de l'Armée Impériale Japonaise directement le lendemain. En l'occupant, ils gagnent du terrain sur la République de Chine, ils forment un rempart contre l'URSS et surtout, ils satisfont leur volonté expansionniste. Malgré la résistance chinoise de l'Armée Nationale Révolutionnaire, les Japonais étendent leur domination au nord de la région et l'occupent donc entièrement à partir du 4 février 1932. C'est là que l'Empereur du Japon, Hirohito, décide de nommer un ancien Empereur chinois à la tête de ce nette nouvelle conquête qui est rebaptisée "Mandchoukouo" pour l'occasion. Mais les ambitions impérialistes du Japon ne s'arrêtent pas là ... Le 7 juillet 1937, des troupes japonaises qui s'entraînaient près du pont Marco Polo non loin de Pékin trouvent une excuse pour appeler des renforts, en accusant l'Armée Nationale Révolutionnaire chinoise d'avoir enlevé un de leur soldat : Le conflit dégénère rapidement et aboutit carrément à une entrée en guerre des deux pays : C'est la Guerre Sino-japonaise ! Le 7 août, Pékin est envahi par les japonais et de violents combats éclatent à Shangai deux jours après. Cela dit, le pire est encore à venir ... Hirohito accentue sa propagande impérialiste, ressuscite le Bushido (Code d'honneur des Samurais) pour assimiler "reddition" et "trahison", et met en avant ses théories racistes selon lesquelles les chinois ne seraient que du "bétail" de "race inférieure" (Tiens donc). Ces propos, combinés au conditionnement psychologique des soldats japonais à la Bataille de Shangai, vont aboutir au Massacre de Nankin.

Évènement
Déjà, en début décembre, sur la route de Shangai à Nankin, le premier incident survient : Deux officiers de l'Armée Impériale Japonaise s'adonnent à des concours de décapitation. On n'est pourtant pas encore arrivé à destination ... Une fois aux portes de la ville, l'Armée Impériale Japonaise ordonne à la ville de se rendre, ordres auxquels ils ne recevront aucune réponse. Ils décident alors de partir à l'assaut moyennant artillerie et bombardements aériens, et Nankin finit par tomber à l'arrivée de flottes de la Navy. Cette attaque soudaine crée une réaction de panique du côté chinois : Alors que la plupart des soldats d'entre-eux battent en retraite, ils sont poursuivis par soldats japonais qui ont pour ordre de nettoyer la zone, même de ceux qui ont déposé les armes. Mais l'attaque devient de plus en plus violente et l'Armée Impériale Japonaise ne se satisfait plus d'un simple "nettoyage" et c'est là que la véritable horreur commence : Les soldats japonais commencent à défoncer les portes des maisons pour faire sortir les femmes et celles-ci sont victimes de viols collectifs. Elles sont souvent torturées et mutilées avant d'être froidement abattues, et il n'y a pas de pitié : Les jeunes filles et les vieillardes ne sont pas épargnées, ni même les femmes enceintes ... Les soldats japonais ont même été jusqu'à forcer les membres d'une même famille à violer un de leur parent ou enfant, sous la menace de la torture à la baïonnette. On dénombre près de 1,000 viols chaque nuit ! Des campements sont d'ailleurs spécialement montés pour forcer des femmes à la prostitution, sous le regard impuissant du Comité International présent sur les lieux et qui essaye tant bien que mal de protéger les victimes en les abritant dans une zone démilitarisée. Mais le massacre s'étend rapidement à tous les civils, et un grand nombre de Chinois est abattu sans la moindre raison : Ceux qui ont été pillés et tabassés, ou même ceux qui ont reçu une balle dans la tête ont été les plus "chanceux", car les autres ont vu leur propre bébé enlevé et massacré ou ont été enterrés vivants dans des fosses prévues à cet effet. Certains jeunes hommes étaient même accrochés à des poteaux pour servir d'entraînement au maniement d'arme blanche, ou arrosés d'essence et immolés. Les rues étaient jonchées de corps sans vie et il y avait tellement de cadavres qu'il était techniquement impossible de tous les enterrer ... La cruauté est arrivée à son paroxysme lorsque l'Armée Impériale Japonaise a commencé a pratiquer le cannibalisme. Le massacre s'achève enfin vers la fin janvier 1938, lorsque l'Armée Impériale Japonaise proclame que "l'ordre a été rétabli" ...

Conséquences
Le massacre a duré 6 semaines et fait un très grand nombre de victimes (les chiffres sont cependant très flous, et varient de 90,000 à 300,000 morts). Il faudra attendre la fin de la Deuxième Guerre Mondiale et la capitulation sans concession du Japon pour que les responsables soient amenés devant un tribunal. Le Tribunal Militaire International d'Extrême-Orient a condamné à mort le Général Matsui Iwane, le Premier Ministre Kōki Hirota et 5 autres criminels de classe-A, et le Tribunal des Crimes de Guerre de Nankin a infligé la même peine au Général Hisao Tani. Cela dit, vu le pacte signé auparavant entre le Général américain Douglas McArthur et Hirohito, aucun membre de la famille impériale n'a eu à subir de jugement et ils étaient tous lavés de toute responsabilité d'office. Cependant, les choses ne s'arrêtent pas là ... En effet, le Massacre de Nankin est plus qu'un douloureux souvenir : C'est un évènement sans cesse instrumentalisé par les autorités chinoises comme japonaises. C'est un des fers de lance du courant négationniste au Japon, qui lui-même alimente le sentiment ultra-nationaliste encore bien présent. Selon eux, les faits seraient manipulés et exagérés, voire carrément inventés ! Et c'est plus qu'un phénomène politique confinés à quelques politiciens extrémistes gonflés : Si le mouvement prend ses racines dans l'extrême-droite, des membres du Liberal Democratic Party (De droite moins "radicale") ont tenu des propos semblables. Parlant du Liberal Democratic Party, Jun'ichirō Koizumi, Premier Ministre de 2001 à 2006, a visité le sanctuaire de Yasukuni (Où sont déifiés de nombreux criminels de guerre) à 6 reprises. Le gouverneur de Tōkyō, Shintarō Ishihara, a financé un film révisionniste pour contrer un documentaire américain sur le massacre de Nankin. La Société Japonaise pour la Réforme des Manuels Scolaires est un éditeur qui publie des livres d'Histoire où les évènements comme le Massacre de Nankin sont considérés comme des "détails" ... et ce avec le but avoué de préserver "l'honneur de la patrie" aux yeux des étudiants. Cela dit, la Chine n'est pas innocente, et ses propres manuels grossissent volontairement le nombre de victimes pour cultiver le sentiment anti-japonais dans la population. Il va sans dire que ces idées attisent les tensions déjà bien présentes dans les relations diplomatiques entre le Japon et le reste de l'Asie de l'Est, dont une bonne partie a souffert de son impérialisme impitoyable jusqu'à l'arrivée d'un deuxième massacre : Le bombardement atomique d'Hiroshima et de Nagasaki ...


L'Armée Impériale Japonaise entre dans Nankin // Des chinois sont préparés à être enterrés vivants

Un militaire japonais observe une fosse remplie de cadavres chinois // Un peloton d'exécution

Un chinois torturé à la baïonnette // Un monument en la mémoire des victimes du massacre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squadarofl
mario?
mario?
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 25
Localisation : TOULON XPLDR

MessageSujet: Re: Petits Crimes contre l'Humanité #1 : Le Massacre de Nankin   Sam 7 Déc - 20:00

Est-ce que rémilia scarlet s'est repointer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petits Crimes contre l'Humanité #1 : Le Massacre de Nankin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petits Crimes contre l'Humanité #4 : Le Massacre de Mỹ Lai
» Petits Crimes contre l'Humanité #1 : Le Massacre de Nankin
» Crimes de guerre et crimes contre l'humanité
» Petits Crimes contre l'Humanité #3 : L'Opération Vent Printanier
» Petits Crimes contre l'Humanité #2 : La Suppression de la Révolte de Kronstadt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: